Just the judge 4.500.000 gns et un nouveau partenariat sino-qatari

Autres informations / 03.12.2014

Just the judge 4.500.000 gns et un nouveau partenariat sino-qatari

 

La première journée de la vente d’élevage Tattersalls, lundi, avait manqué de quelques stars. Ce n’était pas le cas mardi, avec la présence au catalogue  de  la  lauréate  classique  Just the Judge (Lawman). Vendue pour cause de dissolution d’association entre Qatar Racing et la famille Sangster, la gagnante des 1.000 Guinées irlandaises (Gr1) passait en fin de journée. La salle d’enchères était comble quand elle est arrivée sur le ring, et John O’Kelly n’a pas hésité à lancer les enchères à 1.000.000 guinées. Deux hommes se sont battus pour la pouliche : James Delahooke et le cheikh Fahad Al Thani. Les enchères  sont  finalement  montées  jusqu’à 4.500.000 guinées.

gLe cheikh Fahad Al Thani a été remercié par John O’Kelly, mais c’est en fait un nouveau partenariat qui a été scellé au cours de  cette  vente.  La     pouliche  appartient désormais  à  Qatar  Racing  et  au  China Horse Club. Ce n’est pas la première fois que Qatar Racing, l’entité formée par le cheikh Fahad et ses deux frères, les cheikhs Hamad et Suhaim, s’associe sur la propriété de ses chevaux. Les trois frères l’étaient déjà sur Just the Judge, mais aussi sur Elm Park (Phoenix  Reach)  avec  Kingsclere Stud,  sur  Secret Gesture (Galileo)  et Purr Along (Mount Nelson) avec Newsells Park Stud, sur Aces (Dark Angel) avec Essafinaat, une entité du cheikh Mohammed bin Khalifa Al Maktoum. Mais cette alliance avec le China Horse Club est totalement inédite, et David Redvers devrait en dire plus prochainement. Pour le moment, il a expliqué : « C’est un nouveau partenariat entre Qatar Racing et le China Horse Club, sur cette pouliche uniquement.  

 

La  pouliche  va  rester  à l’entraînement l’an prochain, chez Charlie Hills. C’est notre première gagnante classique alors nous ne voulions pas la laisser  partir  comme  cela  !Elle  est  encore  en  pleine forme  et  a  gagné  les  E.P. Taylor Stakes il y a seulement un mois. À l’issue de sa car-leurs étalons mondiaux. » On a commencé à parler du China Horse Club en 2013, avec  notamment  une  réunion  de  courses  organisée en septembre, à Hohhot, en Mongolie Intérieure, à grand renfort d’invitations internationales. Mais sur les ventes internationales, sa présence s’est  surtout  manifestée cette année, aussi bien sur le  secteur  des  chevaux  à l’entraînement (notamment  lors la vente de l'“Arc”, du-

rant laquelle Michael Wallace a acheté les trois top prices), que sur celui des yearlings, principalement à Tattersalls.