Le metier a parle

Autres informations / 10.12.2014

Le metier a parle

Dans ce Prix de Lacommande (G), cinq inédites affrontaient six pouliches ayant déjà couru. Et l’expérience a parlé. En effet, les trois premières avaient l’avantage d’avoir plusieurs parcours dans les jambes. La lauréate, Brishkille (Irish Wells), avait d’ailleurs déjà gagné. Elle est bien partie et sa partenaire, Nathalie Desoutter, l’a laissée galoper à sa main. Elle a donc dirigé les débats et à l’entrée de la ligne droite, elle allait très facilement.

Elle s’est détachée pour finir, l’emportant avec de la marge. Les positions ont peu varié du départ à l’arrivée et ce sont les deux protégées d’Emmanuel Clayeux, Butte Mortemart (Martaline) et Beyrouth (Fragrant Mix), qui ont terminé respectivement deuxième et troisième. « C’est une pouliche de classe, a déclaré Nathalie Desoutter au micro d’Equidia. En plat, elle a du métier et nous pensions que la piste en sable fibrée allait l’arranger. Comme elle a du métier, elle est bien partie et j’ai pris la tête. C’est une pouliche facile, qui a du gaz. »

Coélevée par Jacques Cyprès et Patrice Rabineau, Brishkille est la petite-fille d’expoville (Video Rock), la mère de Vaniteux (Voix du Nord), troisième du Supreme Novices’ Hurdle (Gr1) de Cheltenham. Elle appartient à une belle famille, celle de Quimbango (Dom Alco), deuxième du Prix Finot (L) et Janville (Kadalko), troisième du Prix du Président de la République (Gr3).