L’espagnol madera de jefe impose sa loi

Autres informations / 08.12.2014

L’espagnol madera de jefe impose sa loi

Parmi les meilleurs poulains de sa promotion en Espagne, Madera de Jefe (Halling) s’est imposé courageusement dans le Prix Philippe de Watrigant (D). Le pensionnaire du madrilène Juan- Luis Maroto trouvait une tâche à sa portée dans cette course à conditions et le manque de train, par rapport aux courses espagnoles, ne l’a pas contrarié. Son jockey, Borja Fayos, l’a placé en sixième position le long de la corde, alors que Becquascenthe (Nombre Premier) et Shanabala (Rashbag) dirigeaient les débats à faible allure. Dans le tournant final, Madera de Jefe a contourné un rival sur ses fins et ne s’est pas fait piéger par le démarrage des animatrices, en accélérant dès l’entrée de la ligne droite. Il s’est faufilé entre Becquascenthe et son compatriote Ventaron (Le Havre) pour leur prendre le meilleur nettement à mi-ligne droite.

Enfin, il s’est montré le plus fort pour contrer le retour de Zuri chop (Muhaymin), lequel a penché lorsque son jockey, Julien Grosjean, l’a sollicité à la cravache, avant de finir fort. Quatrième du Gran Premio Villapadierna (A), le Derby espagnol, après avoir remporté deux préparatoires à cette épreuve, Madera de Jefe avait de bonnes "lignes" face à des chevaux de grand prix en Espagne. Lui-même a la pointure des belles courses de son pays. Sa récente rentrée avait été séduisante et il avait pour lui la fraîcheur. Les courses de galop à Dos Hermanas (Séville) étant suspendues pour le moment, c’est en France que Madera de Jefe est venu chercher son bonheur.

En France, où son entraîneur a un taux de réussite exceptionnel. En effet, lors de ses huit déplacements dans l’Hexagone, il a terminé à sept reprises dans les trois premiers. Avec Madera de Jefe, il peut espérer participer au Défi du Galop car son protégé a de la qualité et il fait sa meilleure valeur entre 2.000 et 2.400m. Quant au jockey de Madera de Jefe, Borja Fayos, il est l’un des meilleurs pilotes espagnols. Il a été Cravache d’or dans son pays en 2008.

UN PETIT-FILS DE LA CHAMPIONNE ESPAGNOLE TERESA

Coélevé par son propriétaire, Francisco Javier Lacosta Guindano, Madera de Jefe est le petit-fils d’une jument qui a marqué les courses et l’élevage espagnols : Teresa. Née et élevée en Espagne, Teresa est une fille de Rheffissimo (Rheffic), vainqueur du Gran Premio de Madrid, de la Copa de Oro et du Gran Premio Memorial Duque de Toledo (Grs2 à l’époque). Rheffissimo avait aussi conclu troisième d’un Gr3 en Angleterre. Teresa a remporté ses huit premières sorties en compétition, dont la Poule (Gr3) et les Oaks (Gr2) à Madrid. Elle appartenait alors à la Cuadra Rosales du plus grand propriétaire espagnol de l’histoire, Antonio Blasco. Elle était entraînée par Claudio Carudel, dix-huit fois Cravache d’or en Espagne. Elle s’était placée de Groupes à plusieurs reprises en France, se classant cinquième du Prix Vermeille et septième de l'“Arc” (Grs1). Au haras, Teresa a donné Allespagne (Trempolino), vainqueur de Listed, Egipcio (Java Gold), également lauréat d’une course principale, et Barreda (Linamix), la mère de Madera de Jefe. Barreda a gagné trois courses, deux à San Sebastian et une à Dax. Au haras, elle a produit Cambio de Planes (Dutch Art), un sprinter de niveau Listed. Le propre frère de Cambio de Planes, âgé de 2ans, a été vendu à Hong Kong.