Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Femelles de 3ans les meilleures restent à venir

Autres informations / 27.01.2015

Femelles de 3ans les meilleures restent à venir

Les

 

Après notre revue d'effectif concernant les mâles qui

viennent de prendre 3ans, nous effectuons maintenant le tour des pouliches vues

en 2014. Chez les mâles, l'entraînement français a enregistré deux gagnants de

Gr1 en 2014 (Epicuris et Full Mast). Il n'y en a aucune chez les pouliches,

mais cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de femelle de talent en France...

 

LES ENSEIGNEMENTS DE 2014

On n'a encore rien vu ! En 2014, finalement très peu de

pouliches entraînées en France se sont risquées dans les courses de Groupe.

Beaucoup d'entre elles se sont arrêtées à une victoire dans une bonne course à

conditions. Il faut donc s'attendre à ce que les cartes soient rebattues durant

cette première partie de la saison avec des nouvelles venues qui ont jusque-là

attendu avant de montrer leur talent au plus haut niveau.

 

ERVEDYA, LEADER PROVISOIRE

Troisième du Darley Prix Morny, puis deuxième du Total Prix

Marcel Boussac (Grs1), Ervedya (Siyouni) est ce que l'on a vu de mieux chez les

pouliches de 2ans dans les Grs1 en 2014. Dans les ratings internationaux,

Ervedya est logiquement la meilleure 2ans française, car aucune pouliche

entraînée en France n'a fait mieux qu'elle à ce niveau.

Ervedya a du talent et il faut s'attendre à ce qu'elle soit

toujours compétitive dans les Grs1 cette année. Mais il ne faut pas oublier

deux choses la concernant :

Found (Galileo) l'a laissée sur place dans les deux cents

derniers mètres du "Marcel Boussac" ;

Ervedya appartient à la première production de Siyouni, qui

avait été plus performant à 2ans qu'à 3ans. Pour l'instant, on manque de recul

sur les aptitudes des produits de Siyouni, dont les premiers 2ans ont cependant

été l'une des attractions de l'année 2014.

Ervedya est une logique candidate à la Poule d'Essai des

Pouliches (Gr1).

Mais, d'ici là, il peut encore se passer beaucoup de choses

et des pouliches restées discrètes ont tout à fait les moyens de soutenir la

comparaison avec elle d'ici le mois de mai.

 

AMEENAH SUR LA MÊME DYNAMIQUE QU'EVASIVE'S FIRST

À l'image de son compagnon de couleurs et d'entraînement

Evasive's First (Evasive), Ameenah (American Post) n'a fait que progresser tout

au long de la saison et au fur et à mesure qu'elle montait de catégorie. Elle a

terminé son année par une nette victoire dans le Prix Miesque (Gr3) où elle a

dominé à la régulière night of light K (Sea the Stars), qui est une vraie

pouliche de Groupe. On devrait revoir Ameenah dans le Prix Imprudence (Gr3,

même parcours que le Prix Miesque) avant qu'elle ne se dirige vers la Poule

d'Essai des Pouliches.

Ameenah a montré qu'elle allait dans tous les terrains et

qu'elle était facile à utiliser dans un parcours. Ce sont les progrès qu'elle

sera capable de faire durant l'intersaison qui détermineront sa capacité à

pouvoir être compétitive à un meilleur niveau que celui des Grs3.

 

 

MOONEE VALLEY, L'ÉLECTRIQUE

La pensionnaire de Mario Hofer, Moonee valley (Aqlaam),

possède un moteur qui est audessus de la moyenne. Mais cette pouliche est aussi

très électrique, pouvant se tendre et faire desefforts inutilement dans un

parcours. Elle a gagné deux fois à Deauville : le Prix des Marettes (F) et le

Prix des Réservoirs (Gr3). Dans le Prix des Réservoirs, qui fut une course sans

train, elle est venue dès le tournant, tout à l'extérieur, et elle a su aller

jusqu'au poteau comme cela.

Le Prix des Réservoirs, dans la manière dont il s'est couru,

ne permet pas de tirer des enseignements très clairs. Moonee Valley a su y

montrer qu'elle avait de la qualité et il lui faut maintenant progresser dans

son comportement si elle veut aller plus haut et plus loin. Son entourage

attend beaucoup d'elle en qui il voit une candidate au prochain Prix de Diane

Longines (Gr1).

 

QUEEN BEE PRÉSENTE DU DÉBUT À LA FIN

Précoce elle a débuté au mois d'avril Queen Bee (Le Havre) a

su progresser et se montrer compétitive jusqu'à la fin de la saison. Elle avait

bien couru dans le "Marcel Boussac", terminant cinquième après avoir

attendu et en ayant eu un beau passage de quatre cents à deux cents mètres du

poteau. Elle avait fait illusion pour la troisième place avant de

"coincer" pour finir, montrant que la distance de 1.600m est le bout

du monde pour elle. Avec la même tactique, elle a ensuite pris la deuxième

place du Critérium de MaisonsLaffitte (Gr2). Il est difficile de savoir si

Queen Bee a déjà tout donné à 2ans ou si elle a conservé quelques restes pour

son année de 3ans. Sa performance du "Marcel Boussac" montre aussi

que, pour l'instant, elle n'est pas sur sa meilleure distance sur 1.600m. Il

faut sans doute attendre Queen Bee en 2015 sur le créneau des courses de

vitesse.

 

ALEA IACTA K ENTRE DEUX EAUX

Face à des mâles corrects, Alea iacta K (Invincible Spirit)

a réalisé une démonstration dans le Prix Thomas Bryon (Gr3). Cela a suffi pour

qu'elle soit favorite du Critérium International (Gr1) où elle a finalement

conclu à la cinquième place, courant ni bien ni mal.

La performance d'Alea Iacta dans le Prix Thomas Bryon est

très flatteuse six longueurs à l'arrivée -, peut-être même un peu trop. Mais il

faut reconnaître que cette pouliche entraînée par André Fabre a du talent. Ses

premières courses en 2015 vont permettre de mieux la juger, car sa performance

dans le Prix Thomas Bryon ne permet pas, au regard de l'opposition qu'elle y a

affrontée, de se faire une idée de sa réelle valeur.

 

HIGH CELEBRITY RÊVE d'aNGLETERRE

La représentante de Victoria Dreams, High Celebrity

(Invincible Spirit) est invaincue en France où elle compte deux victoires en

autant de tentatives. Elle rêve d'Angleterre où elle s'est déjà présentée deux

fois : dans les Duke of Cambrige Stakes (Gr2, deuxième dans une course sans

train) et dans les Cheveley Park Stakes (Gr1, troisième). High Celebrity a du

talent, mais aussi, et surtout, de la vitesse. Il n'est pas certain qu'elle ait

le profil pour réussir dans la Poule d'Essai des Pouliches. En revanche, son

entourage donne l'impression d'en faire une pouliche pour les

"Guinées". Elle sera plus dans son élément à Newmarket, car elle

possède une vitesse de base qui sort de l'ordinaire. En revanche, rien

n'indique qu'elle pourra dépasser 1.600m en 2015.

 

BALTIC COMTESSE N'A PAS TOUT MONTRÉ

Visuellement très impressionnante quand elle a gagné son

maiden à Maisons-Laffitte après avoir mis le pied dans un trou en débutant à

Deauville Baltic Comtesse K (Lope de Vega) n'a pas trouvé une course qui

l'avantageait dans le Prix des Réservoirs (Gr3). Elle y a pourtant terminé à la

deuxième place, montrant qu'il faudrait compter sur elle en 2015.

Ses origines, plutôt tardives, laissent penser qu'elle va

beaucoup progresser durant l'hiver.

Baltic Comtesse n'en est qu'aux balbutiements de sa

carrière. Elle est capable de devenir une pouliche de tout premier plan en

2015.

 

VEDOUMA A TOUT D'UNE GRANDE

Pour sa deuxième sortie,Vedouma (Dalakhani) devait

convaincre dans le Prix Isonomy (L). Elle l'a fait, survolant cette Listed où

l'opposition ne contenait pas de vrais chevaux de Groupe. Vedouma, elle, est

une pouliche de Groupe. Sûrement de Gr1 même.

Sa victoire dans ce Prix Isonomy, relocalisé à Chantilly,

donne des idées : à long terme, on peut imaginer sans problème que Vedouma sera

la représentante de S.A. l'Aga Khan pour le prochain Prix de Diane Longines

(Gr1). Sur ce qu'elle a montré à 2ans, elle a la carrure pour tenir ce rôle.

Pour l'entraînement d'Alain de Royer Dupré, il faut aussi garder un œil sur

Akatea (Shamardal) et vadariya (Sea the Stars), la sœur de veda. Certes, Akatea

n'a débuté que par une sixième place dans le Prix Douve (F), mais elle n'avait

pas tout compris ce jour-là. Elle doit valoir beaucoup mieux que ça. Quant à

Vadariya, elle a été malheureuse lors de sa cinquième place dans le Prix de la

Cascade.

 

CHEZ ANDRÉ FABRE...

Comme avec les mâles, André Fabre n'a pas beaucoup couru de

Groupes avec ses femelles de 2ans. Ses têtes d'affiche dans cette génération

ont été, en 2014, Alea Iacta, Baltic Comtesse et High Celebrity. Derrière

elles, d'autres pouliches se sont mises en évidence dans les courses à

conditions. On pense notamment à Balsamine (Street Cry), qui a gagné deux fois

sur P.S.F., à Pornichet puis à Chantilly. Balsamine a gagné avec la manière

dans un lot correct sans être transcendant le 7 novembre à Chantilly. Elle peut

encore viser plus haut.

Mexican Gold K (Medaglia d'Oro) s'est imposée avec la

manière en débutant à Deauville, le 23 octobre, dans le Prix d'Hotot-en-Auge

(F). Cette pouliche avec une action rasante sera mieux sur des terrains

rapides. Elle doit logiquement devenir black type en 2015.

Une autre représentante du Gestüt Ammerland est à suivre. Il

s'agit de Burma Sea (Lope de Vega), deuxième en débutant à Chantilly avant

d'ouvrir son palmarès, sans forcer, sur la P.S.F. de Chantilly. Ses origines

laissent penser qu'elle va beaucoup progresser cet hiver. ?

Il faut revoir également Al naamah K (Galileo), très décevante

dans le Prix d'Aumale (Gr3) remporté de bout en bout par Shahah (Motivator). Il

faut espérer que cette pouliche achetée yearling 5.000.000 guinées était dans

un jour sans début septembre. Quant à Shahah, l'effet de surprise du Prix

d'Aumale n'a pas fonctionné ensuite dans le "Marcel Boussac". Il est

possible que sa victoire de bout en bout à Chantilly soit surtout due au tracé

de l'hippodrome et au bon terrain qui lui ont permis d'aller très loin.

 

JEAN-CLAUDE ROUGET MIEUX EQUIPÉ CHEZ LES POULICHES

Pour l'instant, chez les mâles, c'est plutôt calme dans

l'écurie de Jean-Claude Rouget. En revanche, l'entraîneur palois possède de

bonnes cartouches chez les pouliches. En 2014, sa vedette fut Ervedya, mais

d'autres pouliches qui n'ont pas été vues encore dans les Groupes ont assez de

talent pour briller à ce niveau en 2015. En premier lieu, on pense

à Harpy K (Makfi), qui a gagné les deux courses qu'elle a

courues. Elle a fait un "truc" en débutant à Maisons-Laffitte avant

de confirmer ensuite à Deauville sur une piste assez pénible. Elle aurait pu

courir les "Réservoirs", voire même le "Marcel Boussac",

mais son entourage a choisi de l'économiser en vue de cette année 2015.

Logiquement, on doit retrouver Harpy rapidement dans les épreuves de haut

niveau pour les femelles.

Pour ses débuts en fin d'année à Toulouse, Kencharova

(Kendargent) a montré quelque chose. Mal embarquée un moment, elle a réussi à

laisser sur place l'opposition en quelques foulées. La manière était là et

Kencharova est une possible révélation pour cette année 2015.

Toujours dans l'écurie Rouget, il faut suivre Rafaadah

(Oasis Dream), une fille de la rapide Joanna (High Chaparral), qui était bonne

à 2ans et encore meilleure à 3ans. Rafaadah a montré qu'elle était bonne en

2014, remportant le Prix de Lisieux (F) et, pour sa troisième sortie, le Grand

Critérium de Bordeaux (L) face aux mâles en ayant attendu. Au regard de ses

origines, Rafaadah s'annonce performante jusqu'à 1.600m. Il n'est pas évident

qu'elle aille beaucoup plus loin.

Autre fille de Makfi, délivrance a gagné avec la manière fin

octobre à Clairefontaine. Sa saison s'est arrêtée là-dessus et elle est appelée

à monter de catégorie en 2015. Enfin, on attend avec impatience le retour de

velannda (Sea the Stars), qui était précédée d'une très flatteuse réputation

avant ses débuts à Deauville. Certes, elle a été battue par

night of light K (Sea the Stars), mais elle avait montré

quelque chose lorsqu'elle est venue en roue libre dans le

dernier tournant. Elle a connu un accroc dans sa préparation, raison pour

laquelle elle n'a pas été revue en 2014.

 

DARAMAKFI S'EST PRÉSERVÉE

Comme beaucoup d'autres pouliches en 2014, daramakfi (Makfi)

s'est arrêtée au niveau des courses à conditions.

Bonne deuxième en débutant derrière light in Paris K (Aussie

Rules) qui vaut au moins une Listed  elle

a confirmé en gagnant directement ensuite sa course B à Deauville. Elle n'a pas

gagné de loin, mais c'était face à deux pouliches qui ont des moyens, Strelkita

(Dr Fong) et Elégante (On Est Bien).

Daramakfi possède certainement de la marge, assez pour

devenir une vraie pouliche de Groupe cette année.

Daramakfi est entraînée par Freddy Head qui a aussi dans ses

boxes et pour la même casaque de Son Altesse le cheikh Abdullah bin Khalifa Al

Thani Reem (Lawman), une trois quarts sœur de Charm Spirit (Invincible Spirit).

Reem a bien débuté par une troisième place dans le maiden remporté par Night of

Light. Quand on connaît les progrès réalisés par Charm Spirit durant l'été de

ses 3ans, on peut penser que sa petite sœur va franchir de vrais paliers, elle

aussi, en 2015.

 

BILISSIE PEUT ALLER PLUS LOIN

Dans le Prix de la Cascade remporté par Alea Iacta, Bilissie

(Dansili) a tracé une très belle ligne droite. Un peu longue à franchement se

lancer, la fille de Balladeuse (Singspiel) n'a fait ensuite que regagner du

terrain sur la futur lauréate. Bilissie n'a pas été revue ensuite à 2ans afin

de se préserver pour cette année 2015. Sa mère était une vraie 3ans,

compétitive de 2.000 à 2.500m. Sur ce qu'elle a montré dans le Prix de Cascade,

Bilissie peut être rallongée et faire de gros progrès encore.