La famille royale saoudienne,   acteur majeur des courses hippiques

Autres informations / 24.01.2015

La famille royale saoudienne, acteur majeur des courses hippiques

LA FAMILLE ROYALE SAOUDIENNE,   ACTEUR MAJEUR DES COURSES HIPPIQUES

 

Abdallah ben Abdelaziz Al Saoud, roi d'Arabie Saoudite depuis 2005, est mort ce vendredi 23 janvier. Le trône revient à son frère, Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, âgé de quatre-vingts ans. C'est l'occasion de revenir sur une famille qui a énormément compté dans le paysage hippique mondial depuis plusieurs décennies.

Une famille très présente dans le monde hippique Jean-Pierre de Gasté, qui connaît la dynastie saoudienne depuis longtemps, explique: " Le nouveau roi n'a jamais entretenu une activité hippique importante. Par contre, deux de ses fils ont été très actifs dans les courses. Certains de ses autres enfants ont actuellement des effectifs plus réduits, en particulier en Arabie Saoudite. "

Le Prince Faisal bin Salman bin Abdulaziz Al Saud, fils du nouveau roi, est copropriétaire de Belardo (Lope de Vega), lauréat des Dubai Dewhurst Stakes (Gr1) 2014, et sacré meilleur 2ans en Europe lors de la cérémonie organisée par Longines et la FIAH. Ses couleurs n'étaient pas inconnues du plus haut niveau, puisqu'elles avaient brillé grâce à Rafha (Kris) dans le Prix de Diane, en 1990, puis, un peu plus de dix années plus tard, avec Olden Times (Darshaan) dans le Prix Jean Prat. On pourrait aussi citer Nayarra (Cape Cross), Alhijaz (Midyan), Invincible Spirit (Green Desert), et, plus récemment, Ocovango K (Monsun). Il a toujours quelques chevaux à l'entraînement chez André Fabre, supervisés par Ted Voute.

Le prince Fahd bin Salman bin Abdulaziz Al Saud, autre fils du nouveau monarque, a gagné le Prix d'Ispahan en 1992 grâce à Zoman (Affirmed). Il fut le propriétaire des gagnants de Gr1 Knight's Baroness (Rainbow Quest), Generous (Caerleon), Great Palm (Manila), Time Star

(Manila), Bright Generation (Rainbow Quest) et Ramruma (Diesis). ?

 

Une dynastie fondée par Abdelaziz ben Abderrahmane ben Fayçal Al Saoud

En prenant la tête de l'état saoudien qu'il avait fondé au début des années trente, Abdelaziz ben Abderrahmane Al Saoud a donné le jour à l'une des familles les plus influentes au monde. La découverte de pétrole en 1938 a très largement participé à cette ascension.

Ce roi, dit "Ibn Séoud", a eu quarante-trois fils, dont six ont successivement occupé le trône. Le nouveau roi est l'un d'entre eux.

Dans l'univers hippique, le descendant le plus célèbre de "Ibn Séoud" est très certainement son petit-fils, Khalid bin Abdullah Al Saud, dit "Khalid Abdullah". Ce dernier, par l'intermédiaire de Juddmonte Farms, a marqué et continue de marquer l'histoire du pur-sang. Au haras ou en piste, ses plus beaux succès portent le nom de Frankel (Galileo), Danehill (Danzig), Dancing Brave (Lyphard), Rainbow Quest (Blushing Groom), Oasis Dream (Green Desert), Dansili (Danehill), Workforce (Kings Best), Rail Link (Dansili), Commander in Chief (Dancing Brave), Ryafan (Lear Fan), Banks Hill (Danehill)...

 

 

Des couleurs actives en France

Un autre petit-fils de "Ibn Séoud" est apparu plus récemment dans le paysage des courses françaises. Il s'agit du prince Faisal bin Khalid bin Abdulaziz Al Saud, dont les couleurs sont notamment portées par Teletext, ancien protégé de... Khalid Abdullah. Jean-Pierre de Gasté raconte :

" Fin 2014 nous avons demandé des couleurs en France pour le Prince Faisal bin Khalid bin Abdulaziz Al Saud qui a acheté Teletext (Empire Maker) à Juddmonte. Il possède l'une des plus grosses écuries d'Arabie Saoudite. "

D'autres descendants de ce roi prolifique ont vu leur casaque s'illustrer en France. Sultan bin Mohammed bin Saud Al Kabeer a décroché deux troisièmes places dans l'"Arc" avec Apple Tree (Bikala), sous l'entraînement d'André Fabre. En France, il a également connu de nombreux succès avec Rodolphe Collet. Il possède par ailleurs l'une des plus importantes écuries d'Arabie Saoudite, avec plusieurs centaines de chevaux.

Enfin, le Prince Khalid Bin Sultan Bin Abdulaziz est quant à lui très connu pour son implication dans les courses de chevaux arabes en France par le biais de Al Khalidiya Stables. Cette écurie s'est imposée dans les meilleures épreuves de la spécialité.