Présidente de la commission des propriétaires

Autres informations / 15.01.2015

Présidente de la commission des propriétaires

AXELLE NÈGRE DE WATRIGANT : " LES ACTIONS DE FRANCE

GALOP EN RÉGIONS ONT GAGNÉ EN EFFICACITÉ "

Axelle Nègre de Watrigant nous a fait part des actions 2014

menées par la Commission des propriétaires, qu'elle préside, et des

perspectives 2015.

L'an passé, grâce à un nouveau plan de développement

régional, l'accent a clairement été mis sur la prospection et la fidélisation

des propriétaires en régions. Cette année, ce plan a pour vocation d'être

développé et amélioré.

 

Jour de Galop. Quel est le rôle de la Commission des

propriétaires et quelles sont ses dernières évolutions ?

Axelle Nègre de Watrigant. Le président de la Commission des

propriétaires est nommé par le président de France Galop et les seize membres

qui la composent sont nommés sur proposition du président de la Commission en

accord avec le président de France Galop. À la création de la nouvelle

Commission au début de l'année 2012, j'ai attaché un intérêt particulier

à nommer des membres aux compétences diamétralement opposées

et qui avaient tous l'expérience du terrain.

La Commission des propriétaires a ainsi pour but de faire

des propositions à France Galop dans le cadre de la prospection de nouveaux

propriétaires et de la fidélisation des propriétaires existants. Elle est plus

interactive aujourd'hui, grâce au suivi d'un tableau de bord des actions à

réaliser et à la participation à l'élaboration de l'ordre du jour par les

membres de la Commission. Dans ce cadre, je n'hésite pas aussi à demander le

soutien de la Commission des régions selon les actions à mener.

 

Quels ont été les derniers grands projets portés par la

Commission ?

Nous avons réussi à obtenir il y a deux ans une évolution du

Code des courses de France Galop, assouplissant les différentes formes de

propriétés (associations, écuries de groupe...), ce qui est une véritable

avancée. Nous avons également suggéré de mettre l'accent sur la communication

(alertes SMS, France Galop News, photo de la victoire j'espère pouvoir faire

élargir ce service au niveau "premium"

guide des propriétaires sur internet...).?

En 2014, nous avons aussi mis en place un plan de développement

régional du propriétariat grâce à l'aide très active de Guy de Fontaines en

charge du développement au sein du Département propriétaires.

 

Comment s'articule ce plan de développement régional ?

La Commission propriétaires, en complète synergie avec le

Département propriétaires de France Galop, a en effet créé un comité de

pilotage composé d'élus régionaux mais aussi de personnalités importantes de la

région. Ce comité se réunit deux à trois fois par an pour définir les actions à

mener l'année suivante. Ainsi, les actions de France Galop en régions ont gagné

en efficacité car elles sont plus pertinentes.

 

Comment ces actions sont-elles ensuite organisées sur le

terrain ?

En 2014, nous avons créé une liste de parrains, des personnalités

connaissant bien les courses et qui étaient d'accord pour mener quelques

actions, bénévolement bien sûr. Nous avons actuellement une quinzaine de

parrains par région et cette liste ne demande d'ailleurs qu'à être étoffée.

Ce jeune plan régional de développement du propriétariat est

réellement efficace, d'autant plus qu'il a permis d'instaurer une collaboration

privilégiée entre France Galop et ses élus en régions. Dans le cadre de ce plan

de développement régional, nous menons également des actions de fidélisation.

Nous souhaitons aussi que chaque hippodrome premium s'équipe d'un salon

propriétaires et nous avons déjà pu en inaugurer plusieurs depuis deux ans.

 

Quelles sont les perspectives 2015 ?

D'un point de vue général, nous avons demandé d'améliorer et

de moderniser l'accueil des propriétaires avec la possibilité par exemple de

créer des espaces pour les vainqueurs, une meilleure signalétique, etc. Nous

nous sommes rapprochés des présidents des Sociétés de courses afin qu'ils

poursuivent leurs efforts sur la théâtralisation de la remise des prix. Nous

réfléchissons d'ailleurs à créer un concours de "l'hippodrome le plus

accueillant" par exemple...

Nous souhaitons aussi encore améliorer la communication de

France Galop vis à vis de ses propriétaires, le développement des e-services

nous le permettra. Nous travaillons aussi à l'obtention d'un choix plus élargi

de couleurs pour les propriétaires, à l'instar de ce qu'il se fait dans

d'autres pays.

Enfin, la Commission des propriétaires a suggéré que soit

mis en place un programme de suivi des propriétaires inactifs. Nous souhaitons

que France Galop reste en relation avec les propriétaires inactifs pour

continuer de les informer sur les grands événements ou sur ceux de leur région

par exemple. L'idée étant de les aider à retrouver le chemin des hippodromes ou

de les aiguiller, pourquoi pas, sur une forme de

propriété partagée.