Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Brishkille ne se laisse pas approcher

Autres informations / 25.02.2015

Brishkille ne se laisse pas approcher

C’était l’attraction de cette réunion de réouverture sur le plateau de Soisy : les débuts parisiens de Brishkille (Irish Wells) dans le Prix Marise. La protégée de François Nicolle n’a pas déçu son entourage et ses nombreux preneurs. Elle ne s’est jamais laissée approcher, pour l’emporter avec la manière. Brishkille est ainsi restée invaincue en deux sorties sur les obstacles.

Pourra-t-elle réitérer sa tactique favorite à Auteuil et gagner de bout en bout, ce qui est plus compliqué ? Elle a de la classe et si la butte Mortemart ne lui pose pas de problèmes, elle pourra avoir des ambitions à un très bon niveau. Fidèlement à son habitude, Brishkille a donc pris les devants, assurant un rythme régulier à la course. En face, quelques rivaux ont bien essayé de lui prendre le meilleur, mais elle accélérait de nouveau pour rester en tête. Entre les deux dernières haies, seule Asthuria (Sagacity) a refait du terrain sur Brishkille, donnant l’impression de pouvoir la menacer sérieusement.

Mais le jockey de la fille d’Irish Wells, Nathalie Desoutter, n’avait absolument pas bougé à ce moment du parcours. Sur le plat, elle a demandé à Brishkille de s’employer un peu et celle-ci s’est détachée pour l’emporter avec de la marge. Asthuria a conservé le premier accessit devant Almaline (Malinas).

En 2014, Brishkille n’a couru qu’en plat, gagnant deux courses, l’une à Limoges et l’autre à Pau, sur la P.S.F. Elle n'a débuté sur les haies qu’en janvier, toujours à Pau. Elle avait alors laissé une très belle impression, repartant facilement à l’entrée de la ligne droite.

NATHALIE DESOUTTER : « C’EST UNE POULICHE QUI A UN COEUR ÉNORME »

Fidèle jockey de Brishkille, Nathalie Desoutter a expliqué : « Brishkille a bien gagné. C’est une pouliche qui a un coeur énorme, c’est une vraie jument de course. Lorsqu’elle s’était imposée à Pau, elle devançait aussi les poulains. Aujourd’hui, j’ai préféré ne pas la contrarier. En fait, lorsqu’elle est devant, elle se base sur les chevaux qu’elle a derrière elle et se relâche. Elle va partout, sur les haies, sur le lourd, sur la P.S.F en plat. C’est vraiment une bonne jument. »

LA NIÈCE DE VANITEUX

Coélevée par Jacques Cyprès et Patrice Rabineau, Brishkille est la nièce du bon Vaniteux (Voix du Nord), troisième du Supreme Novices’ Hurdle (Gr1) de Cheltenham, mais aussi de Moskoville (Kadalko), cinquième du Prix Maurice Gillois (Gr1). Cette vieille famille Cyprès est celle des bons Quimbango (Dom Alco), deuxième du Prix Finot (L), et de Janville (Kadalko), troisième du Prix du Président de la République (Gr3).

Mère de Brishkille, Nashkille (Roi de Rome) a enlevé huit courses, dont le Prix Louis Champion à Enghien. Brishkille est son premier produit