Kerosin et growing glory, les jambes à cagnes mais la tête à paris

Autres informations / 10.02.2015

Kerosin et growing glory, les jambes à cagnes mais la tête à paris

Les deux premières Listed du meeting cagnois se sont déroulées ce dimanche, avec le Grand Prix de la Riviera Côte d’Azur et le Prix de la Californie. Les lauréats respectifs de ces deux épreuves Kerosin (Tertullian) et Growing Glory (Orpen) ont posé leurs jalons pour les premières épreuves de sélections parisiennes, dans leurs catégories. Ils ont de bonnes chances de bien s’y comporter.

De façon surprenante, Kerosin n’était que le cinquième favori du Grand Prix de la Riviera Côte d’Azur. Cet élève du Gestüt Schlenderhan a longtemps défendu les couleurs de ce haras historique. Il était un espoir classique de la saison 2014. Le fils de Tertullian s’était classé sixième des 2.000 Guinées allemandes (Gr2). Certes, il était nettement dominé, mais cela signifie que son entourage voyait en lui un cheval pour les épreuves de sélection. Il n’a pas confirmé à ce niveau de compétition mais a démontré qu’il était en mesure de bien faire dans les Groupes. Le pensionnaire de Jean Pierre Carvalho compte trois places dans cette catégorie, dont un premier accessit dans un Gr3 de bonne facture, en novembre 2014. Acheté par la Stall Australia, mais toujours entraîné par Jean-Pierre Carvalho, Kerosin avait pour objectif le Grand Prix de la Riviera et il l’a atteint. Dimanche, il a bénéficié d’un parcours idéal, dans le dos de l’animateur Allez Henri (Footstepsinthesand). C’était le parcours qu’il fallait avoir pour espérer gagner à Cagnes car sept des huit lauréats du jour ont galopé dans le groupe de tête pendant la course. Mais même s’il a bénéficié d’un bon parcours, Kerosin a aussi su se montrer courageux pour prendre le meilleur à Allez Henri, très dur à la lutte, avant de résister à Affaire Solitaire (Danehill Dancer), excellent finisseur. Kerosin va maintenant prendre part au Prix Exbury (Gr3) sur sa meilleure distance : 2.000m. Sa condition avancée sera un atout face à des rivaux qui risquent de faire leur rentrée dans ce premier Groupe français. De plus, Kerosin évolue bien en terrain souple. Parmi les anciens lauréats de la Listed cagnoise, depuis 2009, seul Espero et Don Bosco ont tenté leur chance, l’année de leur victoire à Cagnes, dans le Prix Exbury. Espero a terminé troisième du Gr3 clodoaldien et Don Bosco, septième. En revanche, le pensionnaire de David Smaga a terminé quatrième du Grand Prix en 2013, puis deuxième du "Exbury".

Dans le Prix de la Californie (L), Growing Glory a imité une ancienne compagne d’entraînement et de couleurs, liliside (American Post), lauréate de cette même épreuve en 2010. Comme Liliside, Growing Glory est petite par la taille, mais teigneuse à la lutte. Et elle ne fait que progresser. Dimanche, à l’instar de Kerosin (Tertullian), lauréat du Grand Prix de la Riviera Côte d’Azur (L), elle a bénéficié d’un parcours idéal, dans le dos de l’animateur, avant de faire preuve de courage pour l’emporter. Growing Glory peut-elle avoir une destinée à la Liliside avec une fin plus heureuse dans la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) ? Difficile de le dire dès ce 9 février. Mais si l’on compare les palmarès des deux pouliches à la même période, il est évidemment que celui de Growing Glory est meilleur que celui de Liliside. Ainsi, avant de se présenter dans la Listed cagnoise, la fille d’American Post avait gagné son maiden à Angoulême, s’était classée deuxième d’un réclamer, puis elle avait enlevé un handicap qui se disputait sur le parcours de "la Californie", c’est-à- dire sur les 1.500m gazon à l’époque. Growing Glory a quant à elle débuté dans le Prix de la Motte Sassy (F), qui révèle chaque année des éléments de qualité. Elle est ensuite tombée sur un “os” à Bordeaux, Zaridiya (Duke of Marmalade), puis elle a enchaîné par deux succès à Marseille-Vivaux et une deuxième place dans le Prix Joseph Collignon (A) avant de gagner sa première Listed. Sa progression est allée de pair avec des sorties sur le sable, là où la fille d’orpen est très incisive. Growing Glory n’a en effet couru qu’une seule fois sur le gazon. Mais elle doit être capable de produire la même valeur sur les deux surfaces, si la piste est bonne. Cependant, même si Growing Glory va être engagée dans les classiques, il ne faut pas oublier que ce Prix de la Californie est aussi une étape qualificative vers la finale du AllWeather Championship. Il serait intéressant de la voir profiter de sa forme et de son métier sur le sable du côté de Lingfield car il y aura peu de 3ans avec son "bagage" dans l’étape qui lui est ouverte. Dimanche, pour les attentistes, la mission était quasi impossible et c’est pourquoi la deuxième place de djoko (Air Chief Marshal) peut être qualifiée de bonne performance. Le protégé de Philippe Sogorb a refait du terrain sur la lauréate et il a été très courageux. Cette sortie l’a endurci et avec quelques mètres en plus, dans le Prix Policeman (L), il peut se rapprocher de la victoire. Acheté à Tattersalls par Ana Imaz Ceca, Muqaawel (Daaher) a un peu surpris en se classant troisième. Mais il a le profil pour bien faire dans les Listeds provinciales, ou dans les classiques espagnols.?