Le meilleur cheval d’âge américain ne pourra plus être un cheval de turf

Autres informations / 21.02.2015

Le meilleur cheval d’âge américain ne pourra plus être un cheval de turf

Il y aura du changement pour les prochains Eclipse Awards. Une nouvelle règle a en effet été annoncée ce jeudi : les titres de Meilleur cheval d’âge et de Meilleure jument d’âge vont désormais être réservés aux chevaux évoluant sur le dirt. Ces deux Eclipse Awards ont donc été renommés : Meilleur cheval d’âge sur le dirt et Meilleure jument d’âge sur le dirt. Précisons que les courses sur polytrack sont considérées dans ce classement comme appartenant à la division du dirt.

POURQUOI CE CHANGEMENT ?

Remontons à la toute dernière cérémonie des Eclipse Awards. Le pensionnaire de Graham Motion et représentant de la famille Niarchos, Main Sequence (Aldebaran), a reçu l’Eclipse Award de Champion sur le turf avant d’être sacré Meilleur cheval d’âge (chez les mâles). Main Sequence est invaincu en quatre sorties aux États-Unis, toutes ces victoires étant obtenues en 2014 au niveau Gr1 et sur le turf. Il a remporté en fin de saison le Longines Breeders’ Cup Turf devant Flintshire (Dansili), futur gagnant du Hong Kong Vase et deuxième du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Grs1).

Il était donc logique qu’il soit élu Champion américain sur le gazon, et personne ne remet cela en cause. Cependant, son titre de Meilleur cheval d’âge a fait couler beaucoup d’encre. Main Sequence succédait au hongre Wise Dan (Wiseman’s Ferry), double tenant du titre… et véritable cheval de gazon ! En 2011, Acclamation (Unusual Heat) était sacré. Encore un cheval de turf. En 2010, on retrouvait un cheval de dirt : Blame (Arch), tombeur de Zenyatta (Street Cry) dans le Breeders’ Cup Classic. En 2009, à nouveau un cheval de gazon : Gio Ponti (Tale of the Cat), qui succédait à Curlin (Smart Strike).

Sur les sept dernières éditions des Eclipse Awards, cinq titres de Meilleur cheval d’âge sont revenus à des chevaux de gazon. Beaucoup de professionnels et spécialistes des courses se sont indignés ces dernières semaines, expliquant que ce titre devait revenir à un cheval évoluant sur le dirt, car c’est avant tout sur cette surface que se fait la sélection aux États-Unis, les courses sur gazon restant un programme secondaire. C’est certainement le cas, mais gardons à l’esprit que les États-Unis proposent un vaste circuit de courses de Groupe sur le Turf et que de futurs étalons sont révélés sur le gazon. L’exemple de Kitten’s Joy ces dernières années est bien là pour le prouver.

POURQUOI UN CHEVAL DE DIRT NE POUVAIT PAS BATTRE MAIN SEQUENCE EN 2014 ? Main Sequence a été élu Meilleur cheval d’âge 2014 par 127 votes, devant Palace Malice (103 votes), Wise Dan (25 votes), Goldencents (9 votes) et Game on Dude (un vote). Wise Dan, blessé en début et fin de saison 2014 ne pouvait pas gagner cette année. Goldencents a remporté un deuxième titre dans le Breeders’ Cup Dirt Mile, sa seule victoire de Gr1 de l’année. Mais il n’a quasiment aucune opposition dans sa catégorie et lorsqu’il est tombé sur des chevaux de Gr1 comme Palace Malice, il a été battu. Game on Dude, champion en 2013 a montré ses limites en 2014. Son entourage l’a envoyé à la retraite en août, constatant que le cheval n’avait plus envie de se battre.

Reste donc le cas de Palace Malice : le gagnant des Belmont Stakes 2013 (Gr1) a signé un beau début de saison, avec quatre victoires consécutives de mars à juin : deux de Grs2, une de Gr3 et une de Gr1. C’est peu face aux quatre victoires de Gr1 de Main Sequence. Il a été ensuite nettement battu en août. Blessé, il n’a pas couru depuis et a d’ailleurs fait un retour-surprise à l’entraînement en février 2015. L’année de Palace Malice ne lui permettait pas, comparativement à Main Sequence, d’être sacré Meilleur cheval d’âge. Ajoutons enfin que Main Sequence avait conclu deuxième des votes pour le titre de Cheval de l’Année, à distance de California Chrome (Lucky Pulpit).

POURQUOI CE SUCCÈS DES CHEVAUX DE TURF POUR LA CATÉGORIE MEILLEUR CHEVAL D’ÂGE ?

Le succès des chevaux de gazon pour le titre de Meilleur cheval d’âge oblige à se poser une autre question : pourquoi les meilleurs 3ans sur le dirt n’arrivent pas à remporter le titre de meilleur cheval d’âge les années suivantes ? Reprenons le palmarès des Eclipse Awards des meilleurs 3ans depuis 2004 et observons ce qu’ils ont fait ensuite : le seul Meilleur 3ans aux Eclipse

Award à avoir confirmé l’année suivante est Curlin. Il a d’ailleurs été élu Meilleur cheval d’âge aux Eclipse Awards 2008. À part Curlin, il n’y a clairement pas eu chez les mâles américains sur le dirt des équivalents à ce qu’étaient, par exemple une Zenyatta ou une Rachel Alexandra chez les femelles. Certains des meilleurs 3ans n’ont logiquement pas été revus en piste, car ils ont rejoint le haras pour entamer une carrière d’étalons suite à leurs succès en piste : cela concerne Bernardini, basé à Darley America, et Lookin at Lucky, basé à Coolmore America.

D’autres n’ont pas confirmé à 4ans : c’est le cas de Will Take Charge et dans une moindre mesure d’Animal Kingdom qui a cependant remporté facilement le Dubai World Cup (Gr1) sur la Tapeta à 4ans et n’a jamais été qu’un simple cheval de dirt aux États-Unis, ayant débuté sur la surface dans le Kentucky Derby.

Enfin, cinq d’entre eux (I’ll Have Another, Summer Bird, Big Brown, Afleet Alex et Smarty Jones) ont dû partir à la retraite au cours de leur année de 3ans. Soit 50 % des lauréats des dix derniers Eclipse Awards du Meilleur 3ans ! Dès lors, les experts américains devraient aussi se poser cette question : pourquoi est-ce que les meilleurs 3ans sur le dirt se retrouvent si souvent obligés d’interrompre prématurément leur carrière ? Et pourquoi, en conséquence, il est difficile de trouver un cheval d’âge spécialiste du dirt plus séduisant qu’un cheval de turf comme Wise Dan, capable de briller au top niveau trois années de suite ?