rail link un gagnant d’“arc” à cercy

Autres informations / 06.02.2015

rail link un gagnant d’“arc” à cercy

Rail Link, vainqueur de l'“Arc” 2006, a intégré l’effectif du haras de Cercy pour la saison de monte 2015. Il compte déjà 180 réservations, preuve de l’engouement qu’il suscite. Président de la Société coopérative agricole des éleveurs de chevaux de course (Scaecc), qui gère Cercy, Jacques Cyprès nous a raconté le processus d’arrivée de l’ancien étalon de Banstead Manor à Cercy : « Nous savions que Rail Link était sur le marché. Une relation anglaise nous a mis en contact avec Philip Mitchell [manager général de Juddmonte, ndlr]. Ce dernier a visité Cercy et il nous a proposé Rail Link. Nous avons donc réuni notre commission d’étalonnage et avons décidé de prendre Rail Link. C’est un étalon qui a tout : les performances, le pedigree et un modèle exceptionnel. Il toise1,68 m et a beaucoup de personnalité. Il véhicule un sang nouveau pour notre région car il est exempt de Sadler’s Wells et Monsun, ce qui va le rendre facile à croiser. Ses statistiques parlent pour lui : il a eu 141 partants pour 85 gagnants. Il compte quatre vainqueurs de Groupe. En France, il a eu six partants en obstacle, pour trois gagnants et deux placés de Listeds. Le but, en faisant venir Rail Link à Cercy, est de lui proposer une jumenterie complétement différente, qui sera plus axée sur l’obstacle. C’est une chance d’avoir un vainqueur d’“Arc” à Cercy ! Nous tenons donc à remercier Juddmonte de nous avoir accordé la priorité. »

Né et élevé par Juddmonte Farms, Rail Link a débuté sa carrière en avril de ses 3ans par une chute à Saint-Cloud. Il a montré d’importants moyens au fil de ses sorties, enlevant, coup sur coup, le Prix du Lys (Gr3), le Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1), le Prix Niel (Gr2) et le Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Le premier dimanche d’octobre, il a dominé Pride (Peintre Célèbre), ou encore Deep Impact. Ce dernier est devenu un grand étalon au Japon et il s’affirme au niveau international. Rail Link a montré de la tenue, du courage et une belle accélération lors de sa carrière en course. Il est aussi doté d’un très beau modèle, avec du cadre, ce qui devrait donner de bons chevaux d’obstacle, mais pas seulement.

En effet, il faut rappeler le fait que Rail Link est le père d’Epicuris, vainqueur du Critérium de Saint-Cloud (Gr1) en terrain lourd et du Prix de Condé (Gr3) sur une piste souple. Epicuris est le grand espoir classique français pour la saison 2015. Rail Link a aussi produit Destruct, vainqueur du Prix Michel Houyvet (L), Bugie d’Amore, troisième du Prix de Psyché (Gr3) et cinquième des Coronation Stakes (Gr1), Last Train, gagnant du Prix de Barbeville (Gr3), devenu étalon, Sediciosa, lauréate du Prix de Royaumont (Gr3) et Trip to Rhodos, double lauréat de Listed sur 3.000 et 3.200m.

Plus récemment, il faut rappeler que Big Mec (Champs Élysées), qui provient de la même famille que Rail Link, a débuté victorieusement dans un bon style à Chantilly. Rail Link est le frère de trois gagnants de Groupe : Chelsea Manor, Crossharbour et Mainsail. Dockage (Riverman), la deuxième mère de Rail Link, a gagné une course principale. Au haras, elle a donné Mooring (Zafonic), lauréate du Prix de Lieurey (Listed à l’époque), et Wharf (Storm Bird), lauréat d’un Gr3 sur 1.200m. Elle est mère ou grand-mère de 11 black types. Rail Link appartient à la souche de Dahlia, gagnante de onze Grs1.

 

LIENS VIDéo

Grand Prix de Paris : http://youtu.be/_GFTsPzG_nA

Prix de l’Arc de Triomphe : http://youtu.be/1OoFfDLlq2Y