Rouge buck, un nom à retenir

Autres informations / 09.02.2015

Rouge buck, un nom à retenir

Rouge Buck (Manhattan Café) est restée invaincue en enlevant les Kisaragi Sho (Gr3), ce dimanche à Kyoto. Elle devient la première pouliche, depuis cinquante et un ans, à battre les mâles dans cette épreuve. Rouge Buck s’est imposée facilement par deux longueurs. Elle a mené le peloton, à quelques longueurs des deux animateurs. Dans la ligne droite, elle a bien accéléré et n’a rencontré aucune position.

Sa pointe de vitesse finale n’est pas sans rappeler une certaine Harp Star (Deep Impact). Mais Rouge Buck est une pouliche plus maniable et facile dans un parcours, capable d’être parmi les premiers, comme ce dimanche, ou au contraire de venir de l’arrière-garde comme ce fut le cas lors de ses deux premières sorties. Elle sera l’une des pouliches à suivre avec beaucoup d’attention dans les prochains classiques japonais.

La deuxième place est revenue à l’expérimenté Porte d’Auteuil (Deep Impact), qui a bien conclu sans pour autant inquiéter la gagnante. Ash Gold (Stay Gold) est troisième, comme le fut son propre frère Orfèvre en 2011. Le poulain s’est montré très tendu dans le parcours, tirant beaucoup. Dans la ligne droite, il a été pris de vitesse au moment du démarrage, alors qu’il se trouvait presque dans le sillage de la future gagnante.

Il a ensuite bien accéléré pour prendre la troisième place. Ash Gold a encore une vraie marge de progression, notamment physique, et sera à suivre avec attention sur plus long et un peu plus tard dans l’année.