Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Belle, la vie, pour la famille denuault

Autres informations / 23.03.2015

Belle, la vie, pour la famille denuault

L’attraction de ce Prix Colonel de la Horie - Challenge de l’Obstacle Gras Savoye Hipcover était le retour en steeple du champion Bel la Vie (Lavirco). Deuxième pour sa rentrée sur les haies, battu par Rhialco (Dom Alco), Bel la Vie a dû s’incliner face à Voiladenuo (Network) dans cette épreuve réservée aux amateurs. Ce dernier n’est pas le premier venu et Bel la Vie n’a rien perdu dans cette défaite, d’autant plus qu’il a des "excuses". Ce qui ne doit pas effacer pour autant la victoire de Voiladenuo.

Sur le papier, ce cheval de Groupe était le seul concurrent capable de battre un Bel la Vie qui n'était pas à 100 % de ses moyens. Cela s’est confirmé en course, d’autant plus que le pensionnaire de Guy Denuault avait pour avantage de mieux s’adapter à ce parcours rapide de 3.500m. La victoire de Voiladenuo est aussi due à une monte parfaite de Maxime Denuault. Il s’est fait oublier durant le parcours, gardant Bel la Vie en point de mire.

Au saut de la dernière haie, Maxime Denuault a rapproché son cheval, le plaçant entre Bel la Vie et l’animatrice Saga Môme (Indian River). Sur le plat, Voiladenuo a pris le meil-

leur sur Bel la Vie, profitant de sa bonne pointe de vitesse. Il s’est imposé d’une franche longueur. Saga Môme, troisième, est à distance.

VICTOIRE EN FAMILLE

« C’est vraiment top de gagner avec le fiston et ce cheval, qui est notre cheval de cœur. Maxime l’a vraiment très bien monté », nous a déclaré Guy Denuault. De Denuault à "Denuo", c’est une histoire de famille. « Atuvuedenuo, la sœur de Voiladenuo, a gagné une course événement il y a huit jours à Auteuil. Et mardi, à Saint-Cloud, le petit frère, Biendenuo (Princeton) sera en piste dans le Prix d’Estruval (B). Ce sera certainement sa dernière course en plat avant de revenir sur les obstacles. »

Quant à Voiladenuo, il devrait reprendre son chemin vers les courses de Groupe. « Il ira certainement vers le Prix du Président de la République (Gr3). Il découvrira le rail-ditch à cette occasion, mais c’est un excellent sauteur. Il sera associé à Wilfrid [Denuault, ndlr]. C’est un très bon cheval. Il est quand même gagnant de Groupe et il était, avant le coup, le seul à pouvoir battre Bel la Vie aujourd’hui. Ce dernier n’est peut-être pas à encore au summum de sa condition puisqu'il ne s'agissait que de sa deuxième course. »

BEL LA VIE SUR LA BONNE VOIE

Bel la Vie a prouvé qu’il n’avait rien perdu de sa superbe dans ce Prix Colonel de la Horie. Déjà, au rond, il sortait du lot, avec sa démarche si particulière et son port de tête altier. En piste, il s’est très bien comporté, bien que sautant parfois un peu gros pour son retour sur les gros obstacles, notamment la rivière des tribunes. Son entraîneur, Guillaume Macaire, a analysé : « Il a sauté fort, comme un cheval qui redécouvre ces obstacles. Le but est de le ramener à son bon niveau. Aujourd’hui, les 3.500m étaient vraiment trop courts pour lui. Le Grand Steeple-Chase de Paris, c’est presque le double de cela ! »

Bel la Vie est battu, mais Guillaume Macaire a tiré de bons enseignements de cette épreuve. « Nous irons désormais soit vers le "William Head", soit vers le Prix Ingré. En dernier lieu, pour sa rentrée sur les haies, il lui a manqué le "turn of foot". Ce n’est pas un cheval qui peut faire deux cents mètres vite. Il a besoin de plus long. D’ailleurs, aujourd’hui, il a sauté fort la dernière haie, comme un cheval qui a des ressources, et il est ensuite plus pris de vitesse qu’autre chose. De plus, le gagnant est loin d’être un mauvais cheval et il a de la vitesse, comme il l’a montré sur les haies... » L’histoire entre Bel la Vie et Auteuil devrait continuer à se poursuivre dans les prochaines semaines jusqu'au Grand Steeple-Chase de Paris, espérons-le. « Bel la Vie est un miraculé. Il a passé plusieurs semaines de sa vie coincé entre deux bottes de paille, pour ne pas tomber. Nous avons encore deux mois avant le Grand Steeple pour revenir au top-niveau. »

SIGNE DENUAULT !

Élevé par Guy, Maxime et Laetitia Denuault, Voiladenuo est un fils de Paresca (Maresca Sorrento), qui défendait déjà les couleurs Denuault. Elle n’a pu obtenir de résultats en deux sorties en plat à Saumur. Avant Voiladenuo, Paresca a donné Ucocotte (Califet), gagnante de deux épreuves plates et placée en obstacle. Paresca a aussi donné la toute bonne Atuvuedenuo (Assessor), gagnante du Prix Prédicateur (L. hdc) à Auteuil, et Biendenuo (Princeton), deuxième du Prix Jacques de Vienne 2014 (A), à Saint- Cloud. Paresca a aussi une pouliche yearling par Spanish Moon, nommée Ev’ladenuo.

JUMELÉ DE CHAMPIONS DU MONDE

Maxime Denuault, gagnant de ce Prix Colonel de la Horie, et Barbara Guenet, deuxième en selle sur Bel la Vie, ont tous deux été sacrés lors des Longines championnats du monde Fegentri des cavalières et des gentlemen-riders 2014, et récompensés pour cela à Oslo au début du mois de février. Maxime Denuault était ravi de cette victoire, comme il l’a expliqué au micro d’Equidia : « Entre les deux derniers obstacles, j'ai rapproché Voiladenuo et il allait facilement. Il a bien gagné. Je suis heureux de l'emporter car il s'agit du cheval de cœur de la famille, je gagne pour mon père, c'est un grand moment. »