Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Bilan du festival de cheltenham : un grand festival pour l'élevage français

Autres informations / 17.03.2015

Bilan du festival de cheltenham : un grand festival pour l'élevage français

LE MAGAZINE

BILAN DU FESTIVAL DE CHELTENHAM

UN GRAND FESTIVAL POUR L'ÉLEVAGE FRANÇAIS

Trois jours après la fin du Festival de Cheltenham, l'heure est au bilan sportif. Et il est plutôt positif car nous avons vu plusieurs champions au cours de la semaine à Prestbury Park. Des champions qui, pour la plupart, ont été élevés en France. Retour sur cette semaine de grand sport.

UN DE SCEAUX : UN RÈGNE QUI NE FAIT QUE COMMENCER

Un de Sceaux (Denham Red) a été l'un des joyaux du Festival. L'élève du haras de la Rousselière et de Monique Choveau a remporté l'Arkle Chase (Gr1) en champion. On pouvait douter de sa capacité à se sortir de la piste vallonnée de Cheltenham, lui qui va devant et assure un train sélectif à ses courses. Mais il n'a jamais été mis en danger. Le pensionnaire de Willie Mullins s'est littéralement

baladé, sautant parfaitement les obstacles. À la fin, il est reparti pour l'emporter de six longueurs, sans jamais avoir à forcer. Sa chute survenue lors de ses débuts en steeple, à Thurles, a eu l'avantage de le mettre en garde dans sa façon de prendre les fences. Tout est désormais bien réglé et il devrait régner longtemps sur les "steeple" de vitesse. L'année prochaine, c'est dans le Queen Mother Champion Chase (Gr1) que l'on devrait le revoir à l'œuvre.

DOUVAN, LA GRANDE PREMIÈRE DE WALK IN THE PARK

Douvan a été le premier lauréat de Groupe de son père, Walk in the Park, et il est devenu son premier vainqueur de Gr1 qui plus est, à Cheltenham, dans le Supreme Novices' Hurdle. Il a mis en avant le haras de la Faisanderie, géré par François-Xavier et Doïna Chaussonnière. Douvan s'est imposé de plus de quatre longueurs, l'emportant très facilement. Invaincu en trois sorties pour Willie Mullins, Douvan pourrait aller sur le steeple la saison prochaine... mais son mentor avait dit la même chose de Faugheen (Germany), lauréat du Neptune Investment Management Novices' Hurdle (Gr1) en 2014, et au final, il s'est retrouvé dans le Champion Hurdle (Gr1). Douvan a un peu le même profil, à savoir qu'il peut tout faire.

FAUGHEEN, UN DRÔLE D'AVION

Neuf sur neuf. À l'issue du Champion Hurdle (Gr1), Faugheen (Germany) est resté invaincu en neuf sorties. En dépit d'un mauvais saut dans le tournant final, le cheval de Susannah Ricci a placé un démarrage imparable à l'entrée de la ligne droite pour s'imposer facilement. Faugheen est un vrai champion, et à l'image d'Un de Sceaux, il devrait briller longtemps sur son créneau, à savoir les parcours de vitesse sur les claies.

DON POLI ET VAUTOUR VERS LE GOLD CUP

Respectivement lauréats du RSA Chase et du JLT Novices' Chase (Grs1), Don Poli (Poliglote) et Vautour (Robin des Champs) ont marqué les esprits, chacun à leur manière. Don Poli est un cheval très froid, qui galope à son rythme et qu'il faut constamment accompagner. Mais son caractère sera un atout pour aller sur les longues distances. Vautour a plus de vitesse et il saute " comme une gazelle ", comme l'a dit son jockey, Ruby Walsh. Il a été l'un des rares vainqueurs du Festival à passer le poteau avec des ressources. Si tout se passe bien, Don Poli et Vautour représenteront l'entraînement Mullins dans le Cheltenham Gold Cup (Gr1) 2016, ce qui promet d'ores et déjà un superbe spectacle.

PEACE AND CO, UN POULAIN DE GRANDE CLASSE

Même s'il n'a remporté le Triumph Hurdle (Gr1) que d'une encolure, la domination du "FR" Peace and Co (Falco) a été bien plus nette que ne l'indique cet écart. En effet, son jockey, Barry Geraghty, tirait sur ses rênes à l'entrée de la ligne droite, et ce n'est qu'une fois la dernière haie sautée que Peace and Co est revenu sur Top notch (Polilote) pour gagner sûrement. Désormais capable d'attendre, Peace and Co n'en est que meilleur. Rappelons que dans ce Triumph Hurdle, les français ont pris les trois premières places puisqu'Hargam (Sinndar), le troisième, a grandi dans l'Hexagone.

CONEYGREE, UNE MACHINE

" Qu'est-ce que c'est que ce Gold Cup ? " Voilà ce qu'on a pu entendre à Auteuil ce samedi. Il est vrai que le niveau du lot n'était pas des plus exceptionnels, mais le vainqueur est un vrai champion. En effet, Coneygree (Karinga Bay) a pris les devants dès le départ, il a repoussé toutes les attaques dans la phase finale. Cheval très dur, il est invaincu en steeple en quatre sorties, le tout alors qu'il est encore novice... Cela situe sa valeur ! Certains professionnels anglais voient d'ailleurs en lui un digne successeur de Denman surnommé "The Tank"... Dont Paul Nicholls, qui entraîna le champion désormais retraité et parti faire de la chasse à courre...

UXIZANDRE, AVEC LES ŒILLÈRES POUR LA PREMIÈRE FOIS

L'élève de Frédéric Aimez Uxizandre (Fragrant Mix) a rapidement pris les devants du Ryanair Chase (Gr1). Pour la première fois, il portait des œillères et celles-ci l'ont transcendé. Il a galopé avec plus d'allant et d'envie. Dans la ligne droite, il a repoussé toutes les attaques pour offrir un dernier Gr1 à Tony McCoy à Cheltenham.

QUALANDO ET AUX PTITS SOINS, AVANT DE MONTER DE CATÉGORIE

Deux french bred se sont imposés dans des épreuves moins médiatisées que les Grs1, mais qui pourraient leur servir de tremplin pour les grands championnats. Il s'agit de Qualando (Lando) et Aux    Ptits Soins (Saint des Saints). Le premier a remporté le très gros handicap Fred Winter Juvenile Handicap Hurdle (Gr3), une épreuve pour les chevaux qui n'ont pas pu courir le Triumph Hurdle (Gr1). Le second a gagné le Coral Cup (Gr3), justifiant les bruits très favorables dont il est l'objet depuis son arrivée en Angleterre. L'année prochaine, c'est dans les Grs1 que l'on devrait le retrouver.

LE DERNIER FESTIVAL DE MCCOY

À l'issue de l'A.P McCoy Grand Annual Chase (Gr3), dernière épreuve du Festival de Cheltenham, Tony McCoy est revenu à cheval dans l'enclosure de Prestbury Park pour la dernière fois. C'était son ultime monte lors d'un Festival, après l'annonce de sa future retraite en mai prochain. Le premier jockey de John McManus n'est pas reparti bredouille de Cheltenham, puisqu'il s'est imposé dans le Ryanair Chase (Gr1) avec Uxizandre (Fragrant Mix).

UN "FESTIVAL" DE WILLIE MULLINS

Avec huit succès au cours de la semaine de Cheltenham, Willie Mullins a décroché le Dessie Hughes Award de l'entraîneur du Festival. Le professionnel de Carlow a frappé fort d'emblée en s'imposant dans les quatre Grs1 du mardi, à savoir le Supreme Novices' Hurdle (Douvan), l'Arkle Chase (Un de Sceaux), le Champion Hurdle (Faugheen), dans lequel il a pris les trois premières places, et le

Mares' Hurdle (Glens Melody)... Il a gagné tous les jours du Festival et les "books" proposent déjà Willie Mullins à 20/1 pour enlever tous les Grs1 du Festival... Des "books" qui ont subi des pertes importantes, notamment à cause de l'entraîneur irlandais. En effet, ces pertes sont estimées entre 80 et 100 millions de livres... Cependant, la chute de la grande favorite, Annie Power (Shirocco), dans l'Olbg Mares' Hurdle, le dernier Gr1 de mardi, leur a permis d'éviter une déroute totale.

SUCCÈS POUR LES FRENCH BRED ET L'ÉTALONNAGE FRANÇAIS

L'élevage français a enlevé huit épreuves à Cheltenham et se situe juste derrière l'élevage irlandais, qui compte treize succès. Un chiffre remarquable, d'autant que plusieurs de ces lauréats sont issus d'étalons faisant encore la monte en France, comme Falco, père de Peace and Co, walk in the Park, qui a engendré Douvan, ou encore Saint des Saints, père d'Aux Ptits Soins. Poliglote a aussi donné Don Poli, mais celui-ci est estampillé "IRE".