Le feuilleton roman chapa se poursuit

Autres informations / 20.03.2015

Le feuilleton roman chapa se poursuit

De nouveaux éléments viennent encore s’ajouter à l’affaire du jockey au "buzzer", Roman Chapa. La Texas Racing Commission a condamné en appel le jockey à une suspension de cinq ans et à une amende de 100.000 dollars. La première condamnation était de cinq ans de suspension et de 25.000 dollars d'amende.

Le jockey est aussi sous le coup d’une enquête fédérale de l’État du Texas pour violation du Texas Racing Act. Il était accusé de félonie au troisième degré pour avoir utilisé un objet interdit en course, encourant deux à dix ans de prison et une amende pouvant aller jusqu’à 10.000 dollars.

À cette première charge s’est ajoutée une seconde charge de félonie, comme le précise Paulick Report. Roman Chapa est également accusé d’avoir menti lors de son interrogatoire. En effet, le jockey avait affirmé auprès des enquêteurs qu’il n’avait pas contacté le photographe Jack Coady, responsable du cliché sur lequel on voit le jockey tenant un petit objet, ressemblant à un "buzzer", dans la main. Or, le photographe a affirmé lors de l’enquête que Roman Chapa l’avait contacté, par sms notamment, pour lui demander de retirer cette photo du site officiel de Sam Houston Park, la jugeant mauvaise. Jack Coady avait autorisé la police à consulter son téléphone. Les officiels avaient trouvé un sms provenant d’un numéro appartenant à Roman Chapa, où il demandait au photographe d’enlever cette photo, avec la fameuse photographie en question. Désormais, Roman Chapa est aussi accusé de faux témoignage, ce qui est une violation du Texas Racing Act (Section 14.06).