les débuts en obstacle de la ligne du prix jacques de vienne

Autres informations / 08.03.2015

les débuts en obstacle de la ligne du prix jacques de vienne

L’édition 2015 du Prix de l’Yonne rassemble douze AQPS qui vont débuter en obstacle. Parmi ces derniers on retrouve plusieurs concurrents d’épreuves de sélection en plat, dont le Prix Jacques de Vienne (A). Si tous les AQPS lauréats à bon niveau en plat ne se convertissent pas systématiquement en sauteurs, ces performances attestent d’une certaine classe et le Prix de l’Yonne fait partie des bonnes épreuves d’Auteuil pour débutants.

Blue Dragon (Califet) a effectué une très bonne saison en plat l’an dernier. Deuxième en débutant, il s’est imposé lors de ses deux autres sorties de son année de 3ans. Facile lauréat de sa deuxième sortie, le représentant de Magalen Bryant, David Powell et Denis Baer a très plaisamment gagné le Prix Jacques de Vienne (A). En terrain lourd, Blue Dragon s’est imposé de deux longueurs, devant plusieurs chevaux qu’il retrouvera ce dimanche. Cinquième du Prix Jacques de Vienne, Bon augure (My Risk) a gagné le Prix du Bourbonnais (A) à Maisons-Laffitte devant les estimés Bête à Bon Dieu (Saint des Saints) et Barbarella Smart (Hurricane Cat). Il battait aussi à cette occasion Balle au centre  (Poliglote), qui a depuis montré beaucoup de classe sur les obstacles, impressionnant cette semaine à Enghien.

Bel canto Valtat (Network) est issu de la Tosca valtat (Dom Alco). Cette dernière est aussi la mère de Vibrato Valtat (Voix du Nord), lauréat du Henry VIII Novices’ Chase (Gr1) et l’un des futurs favoris de l’Arkle Chase (Gr1) lors du Festival de Cheltenham 2015 : il est en effet l’un des rares à sembler en mesure, sur le papier, de battre le champion Un de Sceaux (Denham Red). Bel Canto Valtat s’est classé troisième en débutant à Lignières, derrière Bon Augure (My Risk), autre concurrent de ce Prix de l’Yonne. Progrès escomptés.

Facile lauréat du Prix Gloria IV pour ses débuts à Clairefontaine en terrain très souple, Bestarabad (Astarabad) a été jugé digne de prendre part au Prix Jacques de Vienne dont il était le favori. Ce pensionnaire de Marcel Rolland est un frère utérin de rock noir (Mansonnien), lauréat du Prix Renaud du Vivier (Gr1).

Né en bourgogne, Blé en herbe (Fragrant Mix) possède un nom aux consonances icaunaises. C’est en effet une native de l’Yonne, Colette, qui a écrit le roman dont l’élève de la famille Vagne porte le nom. Ce frère utérin de Vapolo (Epalo), lauréat du Prix Count Schomberg (L), s’est classé cinquième du Prix du Tremblay (B), sa dernière sortie. Précédemment, il s’était imposé de peu dans le Prix Video Rock, à Moulins, devant Blue Dragon (Califet), un autre concurrent de cette édition du Prix de l’Yonne. Toujours en plat, Blé en Herbe a été battu de peu par Baraka de Thaix (Dom Alco) l’été dernier. Baraka de Thaix s’est par la suite classé proche troisième d’un Gr2 sur les claies de Cheltenham. Le représentant de la famille Papot, Bob and co (Dom Alco), a été nettement dominé par Bull fighter (Fragrant Mix) lors de ses deux sorties en plat l’an dernier. Bull Fighter a lui-même terminé septième du Prix Jacques de Vienne. Bob and Co est un frère utérin de Vézelay (Dom Alco), lauréat du Prix Georges Courtois (Gr3) et candidat possible aux Grs1 cette saison à Auteuil. Vézelay s’est avéré être un cheval assez tardif, qui n’a fait que progresser avec le temps. Son frère devrait suivre le même chemin. Boccage (Fragrant Mix) a nettement été battu par Blue Dragon et Blé en Herbe lors de ses deux premières sorties. Il a ensuite rectifié le tir en s’imposant facilement à un niveau supérieur, dans le Prix du Tremblay (B), devant Blé en Herbe. Boccage est un frère utérin d’Une vague (Voix du Nord), lauréate du Prix Christian de Tredern (L).