Migwar, une étoile qui doit encore apprendre

Autres informations / 08.03.2015

Migwar, une étoile qui doit encore apprendre

MIGWAR, UNE ÉTOILE QUI DOIT ENCORE APPRENDRE

SAINT-CLOUD, SAMEDI, PRIX KIZIL KOURGAN (D). La rentrée de Migwar (Sea the Stars), plaisant vainqueur du Prix de Belleville (F) pour ses débuts en octobre dernier, était très attendue dans le Prix Kizil Kourgan (D). Pour la réouverture de Saint-Cloud, avec la lice à zéro, le représentant de Son Altesse le Cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani a réalisé quelque chose de jamais évident : gagner en attendant, face à des adversaires qui avaient l'avantage d'avoir déjà couru. Migwar s'est montré encore très bébé, galopant par à-coups dans le parcours, puis il est venu très vite sur les premiers et s'est quelque peu raccourci à la fin. Il laisse néanmoins Zafiro (Sageburg), facile lauréat pour ses débuts à Cagnes, à cinq longueurs.

Son entraîneur, Freddy Head, a analysé : " Il m'a beaucoup plu. Il a eu la course que je voulais qu'il ait, car il a encore besoin d'apprendre. Je l'ai trouvé un peu anxieux avant la course et il n'a pas très bien négocié le tournant. Il a montré qu'il avait une vraie accélération, et ensuite il s'est un peu raccourci, mais il ne faut pas oublier que c'était une rentrée, sur un terrain exigeant. Il est encore immature et a besoin de courir. C'est pour cette raison que je l'ai fait rentrer tôt dans la saison. Il va pouvoir acquérir de l'expérience dans des courses faciles. Nous allons procéder très progressivement avec lui. Les objectifs principaux se situent plus tard, au printemps voire à l'été, mais il est encore trop tôt pour en parler ! " Migwar est engagé dans les classiques français, mais aussi dans le Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1). Il pourrait aussi l'être dans le Derby d'Epsom (Gr1). Vu sa façon de courir, Migwar est certainement encore très perfectible et il mérite qu'on lui décerne une JDG Rising Star.

La famille de Rule of Law

Acheté 130.000 euros yearling à Arqana et élevé au haras du Quesnay, Migwar est le deuxième produit de sa mère, Katyusha (Kingmambo). Cette dernière n'a pas couru et Knyazhna (Montjeu), son premier produit, est également restée inédite, s'étant accidentée.

Katyusha est une propre sœur de rule of law (Kingmambo), gagnant du St Leger (Gr1), des Great Voltigeur Stakes (Gr2) et deuxième du Derby d'Epsom (Gr1). La deuxième mère, crystal crossing (Royal Academy), est la propre sœur de circle of Gold, gagnante des Prestige Stakes (Gr3).

C'est   un   descendant   de   favoletta,   gagnante   des

1.000 Guinées irlandaises et des Falmouth Stakes (Gr3, à l'époque), qui a donné amaranda, gagnante des Queen Mary Stakes (Gr2).