Saint-brieuc inaugure son restaurant panoramique et cinquante boxes supplémentaires

Autres informations / 01.03.2015

Saint-brieuc inaugure son restaurant panoramique et cinquante boxes supplémentaires

À l’occasion de la réunion mixte du 1er mars, la société des courses de Saint-Brieuc inaugure plusieurs aménagements. Le vice-président, Daniel Cherdo, nous a expliqué : « Dimanche, nous inaugurons un restaurant panoramique, une deuxième salle pour les professionnels, et cinquante boxes supplémentaires. Ces aménagements participent au confort du public et des professionnels. Ils portent notre capacité d’accueil à cent boxes et font partie d’un processus d’amélioration de notre hippodrome. Notre société à la particularité d’accueillir des courses en début et en fin d’année. Il est donc important d’avoir les infrastructures nécessaires pour pallier les aléas climatiques. Ces aménagements ont été rendus possibles grâce à l’action commune de la Fédération Nationale des Courses Françaises et des collectivités, dont la communauté d'agglomération de Saint-Brieuc. La partie restauration bénéficie d’une délégation de service public au profit des Traiteurs briochins. Ces derniers vont gérer le restaurant panoramique également en dehors des réunions, ce qui permettra à un large public d’apprécier le site. »

Gabriel Villesalmon, le président des courses de Saint-Brieuc a déclaré dans Le Penthièvre : « La salle de restauration peut accueillir quatre-vingt-dix personnes, et le restaurant panoramique, deux cents personnes. L’hippodrome peut accueillir entre trois mille cinq cents et quatre mille personnes. Six cents spectateurs peuvent s’installer dans les tribunes.

L’hippodrome fonctionne grâce à cent vingt bénévoles de l’association. Un emploi associatif a également été créé pour l’entretien des pistes et des infrastructures. » La société des courses de Saint-Brieuc est née en 1805. Pendant près de deux siècles, les courses se sont déroulées sur la grève de Cesson, tributaires du calendrier des marées. Au début des années 80, l’organisation de courses devenait de plus en plus difficile en raison d’un sol inégal et de l’informatisation des jeux. Les sociétaires ont tenté le pari osé de créer de toutes pièces un nouvel hippodrome sur la terre ferme dans un site qui a nécessité 650.000 mètres cubes de remblais. Les travaux effectués récemment viennent compléter les constructions édifiées lors des trois dernières décennies.