Sceaux impressive

Autres informations / 11.03.2015

Sceaux impressive

SCEAUX IMPRESSIVE

CHELTENHAM (GB), MARDI ARKLE CHASE (GR1)

Un peu plus d'une demi-heure après la victoire de Douvan (Walk in the Park) dans le Supreme Novices' Hurdle (Gr1), Un de Sceaux (Denham Red) a de nouveau fait briller l'élevage et l'étalonnage français en s'imposant en crack dans l'Arkle Chase (Gr1). Sa victoire a été un régal pour les yeux et on peut affirmer, sans se tromper, qu'il va marquer une époque. Depuis sa chute survenue lors de ses débuts en steeple à Thurles, Un de Sceaux a rectifié le tir de lui-même et il saute désormais les fences à la perfection. Fidèle à sa tactique de prédilection, il a pris les devants, mais sans dérouler comme un fou. Il était simplement sur la main de son jockey. Il n'a pas fait une seule faute dans le parcours, et même si God's Own (Oscar) a donné l'impression, un instant, de pouvoir l'inquiéter, Un de Sceaux l'a maintenu à distance.

Il a d'ailleurs passé le poteau avec six longueurs d'avance sur le pensionnaire de Tom George. " C'était fantastique de le voir courir, a confié Willie Mullins, entraîneur d'Un de Sceaux. C'est un cheval très intelligent sur l'obstacle. Il calcule juste ce qu'il lui faut pour sauter. Il a franchi la rivière très facilement. C'était probablement la première fois qu'il sautait un obstacle avec de l'eau. J'ai eu un peu peur lorsque God's Own s'est rapproché, mais il est bien reparti dans la  montée finale. Ruby [Walsh, son jockey, ndlr] n'a pas eu besoin de le solliciter à la cravache. " Jockey du crack, Ruby Walsh a confié : " Il a été très bon aujourd'hui, et bien qu'attaqué, il a su repartir, comme à Auteuil. Il a vraiment une vitesse de croisière très élevée. C'est un cheval très talentueux. Il me rappelle Azertyuiop, avec lequel j'avais gagné le Queen Mother Champion Chase en 2004, lorsqu'il était novice. Le rêve continue... " Rappelons que Ruby Walsh a signé sa pre-

mière victoire en steeple lors d'un Festival depuis son succès dans le Cheltenham Gold Cup (Gr1) 2009.

Pierre de La Guillonnière : " C'est génial ! "

Présent avec sa femme et son fils ainsi que Didier Choveau, fils du coéleveur d'Un de Sceaux, pour assister à la démonstration de son élève, Pierre de La Guillonnière nous a dit : " C'est génial de gagner à Cheltenham. J'ai regardé la course seul, dans le rond, avec mon fils. On sentait que Ruby Walsh gérait Un de Sceaux en tête. C'est un cheval qui est très intelligent. Depuis sa chute, il a compris et ne fait plus de bêtises. Nous avions déjà connu de belles joies avec Trifolium ici. Ce qui est dommage, c'est que nous n'avons plus de membres de la famille. À l'époque, nous avions choisi le croisement car Denham Red fonctionnait bien avec les filles d'April Night. Denham Red, c'est une belle histoire. Monsieur Teboul me l'avait mis pour faire la monte. Ensuite, il avait vadrouillé dans le Sud-Ouest, en Bregagne, puis en Normandie. À cette période, nous avions Nirja, un bon produit de Denham Red, qui s'est tué. Nous avons connu énormément de réussite avec Denham Red. En fait, nous avons eu du succès en Angleterre ces dernières années avec nos étalons, puisque Pineau de Ré, le vainqueur du Grand National de Liverpool (Gr3) 2014, est un fils de Maresca Sorrento, et Un de Sceaux, de Denham Red. De plus, ce sont des étalons à des prix abordables. "

Après Douvan, Un de Sceaux pour Pierre Boulard Pierre Boulard a connu un bel après-midi puisqu'en plus de Douvan (Walk in the Park), il s'est distingué avec Un de Sceaux, qu'il a également acheté, suite à ses deux succès en plat. Il nous a dit au sujet de ce dernier : " C'est la manière avec laquelle il a gagné ses deux premières courses qui nous avait incités à l'acheter. Il fallait être un bon cheval pour s'imposer aussi facilement en allant devant. "

Fabrice Foucher : " Un de Sceaux est hors normes "

Installé à proximité de la mer, dans l'ouest, à Saint-MichelChef-Chef, Fabrice Foucher a été le premier entraîneur d'Un de Sceaux. Il nous avait raconté : " C'était un cheval gentil, pas facile quand nous voulions le poser. Il lui est arrivé plusieurs fois de couper les pistes en diagonale. Il était surtout compliqué quand on voulait le reprendre. En course, il n'est pas fou, il attend une fois devant. Lors de ses débuts à Machecoul, j'étais très confiant, le cheval était très calme. Il a gagné aisément. Ensuite, il a répété à Saint-Brieuc. Ce jourlà, son jockey, Alex Roussel, m'a dit : "J'ai fait 1.600m plus vite qu'en plat avec des pur-sang". Il a un rythme de course impressionnant. Il est hors normes. À côté des courses, il est très calme, il pourrait faire un cheval de promenade. Nous sommes installés à côté de la plage et il allait souvent là-bas faire des galops sur deux kilomètres à la même vitesse, sans tirer. À l'époque, j'avais Quiful Tercah (Useful), un bon AQPS qui allait devant aussi. Il était plus fort. Nous alternions la plage et les pistes. Il travaillait toujours tout seul, il déroulait devant avec sa vitesse de base. À la maison, il avait aussi sauté et il montrait qu'il était doué sur l'obstacle. Il est capable de s'adapter à tout. Il possède également une force musculaire extraordinaire. Quand il se déplace, on sent que quelque chose se passe. "