Une course à conjuguer au féminin

Autres informations / 22.03.2015

Une course à conjuguer au féminin

Le Prix de Marsan est l’antichambre des courses de Groupe. On y retrouve souvent de bons éléments et ce sera encore le cas cette année. Pour l’édition 2015, ce sont les femelles qui s’annoncent les plus douées et donc les plus dangereuses. David Windrif a choisi de faire rentrer Djeville (Balko) dans cette course à conditions. La pouliche de Gildas Blain a réalisé une très belle performance en se classant deuxième, à trois quarts de longueur d’Azura du Kalon (Tiger Groom), dans le Prix Bournosienne (Gr3). Bien placée pour cette rentrée, Djeville doit lutter pour la victoire. Cinquième du "Bournosienne", en ayant couru proprement, Buttercup (Limnos) doit être capable d’accuser des progrès à 4ans et elle fera partie des concurrentes à suivre de près.

Haigoa (Diktat) venait comme une gagnante dans le Prix Camille Duboscq (L) lorsqu’elle est tombée à la dernière haie. Elle va découvrir Auteuil ce dimanche, mais elle a mon-

tré de gros moyens à Pau. Si elle s’adapte à la butte Mortemart, elle ne sera pas loin du compte.

Passing Lore (Passing Sale) a gagné le Prix Kerym dans un canter, l’automne dernier. Le terrain était alors lourd et la piste, qui s’est asséchée, pose un point d’interrogation sur sa candidature. Ce sera plus dur pour Fracafigura Has (Artiste Royal), lauréate du Prix Christian de l’Hermite (L), mais décevante ensuite dans un Quinté sur les haies.

Des trois poulains, il faut retenir Tiesto d’Authie (Cachet Noir), plaisant lauréat du Prix de Beaugency. Lui aussi serait mieux sur une piste lourde, mais il doit se sortir d’une piste moins pénible. Celtino (Doctor Dino) avait gagné sûrement le Prix Robert de Lipowski, avant de se montrer moins tranchant. Jugé sur sa victoire du 9 novembre, il peut jouer un bon rôle. Sacred Heart (My Risk) passera un test à ce niveau, après une facile victoire à Cagnes, mais face à un lot moyen.