Winneyev sur sa lancée paloise

Autres informations / 09.03.2015

Winneyev sur sa lancée paloise

AUTEUIL, DIMANCHE

PRIX DUC D'ANJOU (GR3)

WINNEYEV SUR SA LANCÉE PALOISE

Le Prix Duc d'Anjou (Gr3) a sacré un bon cheval : Winneyev (Goldneyev). Le pensionnaire d'Isabelle Pacault a réalisé un excellent meeting palois, soldé par deux victoires et une deuxième place dans le Prix Antoine de Palaminy (L).

En forme, il recevait du poids par rapport au grand favori, Kobrouk K (Saint des Saints), lequel s'est montré trop allant dans le parcours. L'excellente monte de Thomas Beaurain et la qualité du fils de Goldneyev se sont ajoutés au déroulement de l'épreuve pour bâtir ce succès.

Placé en tête en début de course, Winneyev a galopé à son rythme, mais il s'est montré fautif au petit open-ditch. Kobrouk en a profité pour lui prendre l'avantage et se détacher. Plutôt que de sortir Winneyev de son rythme pour qu'il recolle à Kobrouk, Thomas Beaurain a laissé son partenaire galoper à sa vitesse. Kobrouk a, lui, déroulé devant. Entre les deux derniers obstacles, Winneyev a rejoint Kobrouk avant de le dépasser sur le plat pour gagner nettement. Kobrouk a conservé le premier accessit, précédant Urumqi (Soldier of Fortune), très plaisant à ce niveau.

Grand cheval, doté d'un vrai modèle de steeple-chaser, Winneyev devrait progresser au fil des sorties. Il fait tout ce qu'on lui demande et même s'il ne fait pas figure d'épouvantail chez les 4ans, il devrait répéter sa valeur tout au long de la saison.

Un grand succès pour "Mirande"

En remportant le Prix Duc d'Anjou, Winneyev a offert une grande victoire au haras de Mirande et donc à la famille Pacault, ses éleveurs. Ravie de ce succès avec un produit maison, Isabelle Pacault nous a dit : " Winneyev a été courageux pour gagner. Cela fait plaisir de faire naître un bon cheval. C'est un compétiteur dans l'âme. Nous lui avons laissé le temps de grandir. Nous l'avions remis au pré l'an dernier car il faisait de la croissance. Depuis juillet, tout est stabilisé. Cela s'est très bien passé aujourd'hui. Nous allons prendre les choses dans l'ordre : lui laisser une semaine pour se refaire, puis nous étudierons la suite de son programme. Il faut dire que Pau est un très bon hippodrome pour apprendre aux chevaux à sauter sans les écœurer moralement. "

Un nouveau Groupe pour Thomas Beaurain Régulièrement associé aux protégés d'Isabelle Pacault ou encore de Patrice Quinton, Thomas Beaurain a signé sa deuxième victoire de Groupe, après celle obtenue dans le Prix Bournosienne (Gr3) avec Azura du Kalon K (Tiger

Groom). Il a expliqué au micro du cheval émetteur : " J'ai vu que Kobrouk avançait, mais contre l'intention de Kévin [Nabet, jockey de Kobrouk, ndlr]. Il était embarqué et comme il effectuait une rentrée, j'ai laissé une chance au mien. Je me suis dit que Kobrouk allait peut-être craquer et cela a été le cas. C'est vraiment un cheval de terrain lourd. Je me doutais qu'aujourd'hui, sur la forme de Pau, il avait une première chance. C'est un cheval qui a encore de la marge. Il peut faire partie des meilleurs steeple-chasers. Je ne pense pas que l'allongement de la distance lui posera de problème. Dans l'avenir, plus ce sera long, mieux ce sera pour lui. "  ?

Un Prix Fifrelet 2014 de grande valeur

Le Prix Fifrelet (L) 2014, plus gros handicap pour les 3ans, a révélé de bons éléments.

Deuxième de cette course, Winneyev a ensuite gagné ce Prix Duc d'Anjou. For Me (Shirocco) a conclu troisième de cette Listed et il s'est promené dans l'important Prix Univers II (L). Quant au lauréat du "Fifrelet", Fou et Sage (Sageburg), il pourrait être revu dans le Prix d'Indy (Gr3).

Kobrouk en a trop fait

Vainqueur du Prix Congress (Gr2), Kobrouk était attendu pour sa rentrée dans ce Gr3. Le pensionnaire de Guillaume Macaire s'est montré très allant dans le parcours, et son jockey, Kévin Nabet, a dû le laisser aller en face. Au saut du gros open-ditch, il est parti de très loin, mais comme il est doué sur l'obstacle, il a rectifié le tir. Sur le plat, en revanche, il a dû subir la domination de Winneyev.

" Il en a beaucoup trop fait et il l'a payé pour finir, nous a dit Guillaume Macaire. C'est un cheval qui n'est pas facile. Son jockey n'a pas eu d'autre choix que de le laisser aller : s'il avait continué à tirer, il l'aurait couché. L'an dernier il avait fait pareil mais il s'était amendé dans le "Congress". Pour la suite de son programme, nous n'avons pas le choix

: il faut absolument qu'il coure et qu'il évacue sa fraîcheur. Cela dépendra aussi de la configuration de course : s'il y a plus de partants et plus de rythme. C'est le trois quarts frère de Kotkijet et il a les défauts de ses qualités. "

Un fils de Lady Chine

Winneyev est un fils de Lady Chine (Volochine). Pour le même entourage, Lady Chine avait débuté victorieusement à Pau, dans le Prix Pierre de Lassus.

Winneyev est le premier produit de Lady Chine à courir et il est devenu son premier vainqueur. Elle a eu ensuite une femelle de 2ans nommée Beldi (Al Namix), un yearling par Saint des Saints, Danse avec Lui et une foal par Falco, Lovina.