Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Art sacré doit confirmer face à ses aînés

Autres informations / 05.04.2015

Art sacré doit confirmer face à ses aînés

PRIX JEAN DES ROCHES DE CHASSAY

ART SACRÉ DOIT CONFIRMER FACE À SES AÎNÉS

 ?

Le Prix Jean des Roches de Chassay est l’une des bonnes épreuves réservées aux anglo-arabes. Elle rassemble onze partants et doit permettre de confirmer les lignes tracées lors du meeting palois. Cette course est nommée en l’honneur de l’officier de cavalerie éponyme. Ce grand défenseur de la race anglo-arabe fut médaille d’or aux Jeux olympiques de 1936 en concours hippique. Art Sacré (Saint des Saints) reste sur deux victoires pendant le meeting palois. Il était certainement le meilleur élément de sa génération sur le steeple-chase l’an dernier chez les anglo-arabes. Le représentant de Jacques Détré et de l’Écurie Couderc a beaucoup progressé depuis ses débuts. Ce bon sauteur s’est montré plus incisif à la lutte lors de ses dernières sorties. Il peut logiquement prétendre à la victoire dimanche à Bordeaux. Don Simon (Jebeland Pontadour) débute la saison 2015 brillamment. Ce représentant de la Marquise de Moratalla reste sur deux victoires faciles en steeple-chase. Le pensionnaire de Didier Guillemin a débuté sa carrière en plat. À l’image de plusieurs représentants de sa proche famille, il a fait preuve de classe dans cette discipline et s’est imposé dans la Poule d’Essai (B). En obstacle, il a su faire parler sa classe de plat lors de ses derniers succès. Dimanche, il portera du poids, mais saura faire parler son expérience sur le steeple bordelais. Saham (Roakarad) n’est pas un cheval facile à utiliser. Dans ses bons jours, il peut se mesurer aux meilleurs angloarabes en cross-country. Le pensionnaire de François Plouganou a battu l’élite de la race dans la discipline, comme Feu Croisé (Feu Ardent) ou Paulin de Sourniac (Zeffir). Mais les choses peuvent parfois se révéler plus compliquées. Sur ses neuf dernières sorties, il compte sept victoires et deux chutes. Il reste d’ailleurs sur une chute à Mont-de-Marsan, alors qu’il avait le meilleur à mi-parcours. Dimanche à Bordeaux, Saham renoue avec le steeple-chase, une discipline dans laquelle il n’a pas couru depuis 2012. Leon Malpic (Kutub) s’est imposé dans le Prix Charles de Ginestet, une épreuve importante pour les anglo-arabes en obstacle, pour son retour à la compétition après plus d’un an d’absence. À la suite de cette victoire, il s’est montré un peu décevant dans le Prix Louis-Alexandre Sers, fin janvier, à Pau. L’élève de Pierre Pasquet retrouve un engagement favorable à Bordeaux. Il est l’un des moins chargés de l’épreuve. Ritz de la Rue (Ilbarritz) a battu plusieurs concurrents en vue dans ce Prix Jean des Roches de Chassay en 2014, comme Art Sacré et Don Simon. Il a été arrêté lors de sa dernière apparition publique.