Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Auteuil a un "crush" pour "vanilla

Autres informations / 23.04.2015

Auteuil a un "crush" pour "vanilla

PRIX WILLIAM HEAD (L)

AUTEUIL A UN "CRUSH" POUR "VANILLA"

AUTEUIL, MERCREDI. PRIX WILLIAM HEAD (L). Vanilla Crush (Martaline) nous avait déjà séduits pour sa rentrée. En remportant le Prix William Head (L), Vanilla Crush a renforcé ce sentiment et Auteuil a désormais un "crush", traduisez un gros coup de cœur, pour ce beau gris. Il s'impose en effet comme l'un des favoris, si ce n'est le favori, du prochain Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1).

Le pensionnaire de Jean-Paul Gallorini s'est imposé avec classe dans cette Listed. Vu à l'arrière-garde au début, dans une course menée par Foudre du Pécos (Network), il est ensuite venu aux commandes. La course n'avait pas assez de rythme et Vincent Cheminaud a préféré le laisser avancer. Réglis Brunel (Ungaro) l'a rejoint en tête. Mais, sur le plat, Vanilla Crush est reparti et s'est imposé de deux longueurs et demie, plus facilement que ne l'indique la distance à l'arrivée. Réglis Brunel court très bien et prend une excellente deuxième place. Irouficar Has (Dream Well) étant le dernier à monter sur le podium.

Direction le "Grand Steeple"

Xavier Papot était enchanté du comportement de Vanilla Crush. Ce dernier  a  sauté  droit,  lui  qui  avait tendance à pencher fortement sur sa gauche à 4ans. Vanilla Crush s'est débarrassé  de  ce  travers.  Xavier Papot a déclaré : " Il gagne avec désinvolture. Le fait qu'il ne penche plus est un gros changement. C'est déjà plus joli à voir et il fait beaucoup moins de kilomètres. Il avait un suros qui devait le gêner auparavant. Il a dû se caler et se trouve mieux. " Avant le Prix Ingré (Gr3), qui se dispute dimanche, Vanilla Crush envoie un message fort à ses futurs adversaires du "Grand Steeple". La famille Papot trouve avec ce beau cheval gris l'un de ses meilleurs atouts pour le Gr1, même s'il faudra suivre avec intérêt la performance de Bel la Vie (Lavirco) dans le Gr3 de dimanche. Si tout va bien, la casaque Papot devrait avoir quatre représentants au départ, puisque Royal Astarania (Astarabad) et Saint Pistol (Saint des Saints) devraient aussi être de la partie.

Le corps et l'esprit

Jean-Paul Gallorini était lui aussi très satisfait de la performance de Vanilla Crush : " C'est facile avec lui. Il a la qualité et il est serein. Il a le corps et l'esprit. En début de parcours, la course n'a pas eu assez de rythme. Vincent Cheminaud a pris l'initiative de laisser faire le cheval qui n'était pas à son aise. Il a le génie et l'inspiration. " Vanilla Crush n'a pas penché, mais il a parfois manqué d'un peu de fluidité dans ses sauts, ayant tendance à retaper une foulée avant certains obstacles. Cela n'inquiète pas Jean-Paul Gallorini : " Il n'était pas totalement dans son rythme et a donc fait cela. Mais il n'y a pas d'inquiétude à avoir de ce côté-là. " L'entraîneur place par ailleurs deux de ses pensionnaires sur le podium. Irouficar Has est bon troisième. Il s'est à nouveau retrouvé un peu trop loin pour jouer un premier rôle.

 La famille d'Ucello II

Vanilla Crush a la particularité d'avoir été acheté yearling, et non foal, par la famille Papot qui a eu un coup de foudre pour lui. En plus d'avoir le physique, il est aussi très bien né. Sa deuxième mère, Diyala III (Quart de Vin), est une propre sœur du regretté Ucello II (Quart de Vin). Diyala III n'a jamais brillé en compétition, et est partie au haras en étant encore maiden. Son meilleur produit reste Latitude (Kadalko), la mère de Vanilla Crush. Elle s'est notamment classée troisième au niveau Gr3 en Angleterre. Vanilla Crush est son troisième produit. Le premier produit de Latitude, par Dark Moondancer, est apparu en compétition, en France d'abord, puis en Angleterre dans des épreuves modestes. Elle a aussi un 5ans, Arkwrisht (Lavirco), qui a pris deux places en deux sorties en Irlande pour l'entraînement de Willie Mullins et les couleurs de Gigginstown House Stud, et une pouliche de 3ans, Casablanca Mix (Shirocco), déclarée à l'entraînement chez Emmanuel Clayeux.Vanilla Crush à la même deuxième mère que Vézelay (Dom Alco), lauréat de l'édition 2014 du Prix Georges Courtois (Gr2).