Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Bénie des dieux vers de grands cieux

Autres informations / 23.04.2015

Bénie des dieux vers de grands cieux

PRIX DES CHARENTES

BÉNIE DES DIEUX VERS DE GRANDS CIEUX

Bénie des Dieux (Great Pretender) a signé une rentrée gagnante dans le Prix des Charentes. La pensionnaire d'Isabelle Gallorini s'est imposée avec courage. Toujours parmi les premiers, elle a semblé dominée après le saut de la dernière haie. Mais elle s'est relancée pour aller arracher la victoire devant Ancolie de Cotte (Dom Alco) et Alauda (Great Pretender), qui a fait illusion pour le succès.

" Je suis bénie des Dieux de l'avoir "

Isabelle Gallorini était soulagée et heureuse après le succès de Bénie des Dieux. La pouliche avait déjà montré de gros moyens à 3ans et elle confirme à 4ans, face à des juments plus âgées et expérimentées qu'elle.

Qui plus est, elle a de la marge, comme l'a expliqué son entraîneur : " Bénie des Dieux n'a vraiment pas eu la préparation adéquate. Elle a fait de la croissance et a beaucoup grandi durant l'hiver. De ce fait, je l'ai reprise un poil tard à l'entraînement. Ce n'était pas idéal de revenir dans ces conditions, face à des juments plus âgées. Elle a encore une grosse marge. C'est moi qui suis bénie des Dieux de l'avoir. " Bénie des Dieux avait déjà fait de la croissance en 2014, ce qui l'avait empêchée d'être prête à temps pour le Prix Finot (L).

Bénie des Dieux va désormais viser haut. Elle devrait bien monter sur cette rentrée et Isabelle Gallorini a déjà de hautes ambitions pour elle : " Elle devrait aller vers la belle... " Bénie des Dieux vous donne donc rendez-vous, notamment face à la coalition anglo-irlandaise, dans le Prix Alain du Breil (Gr1)... Et face à un certain Bonito du Berlais  (Trempolino).

La famille de Ceasar's Palace et Cokoriko

Issue de Great Pretender, étalon du haras de la Hêtraie, et d'une fille de Robin des Champs, Bénie des Dieux est la cousine de Ceasar's Palace (Voix du Nord), vainqueur des Prix Carmarthen, de Pépinvast et de Longchamp (Grs3), et de Cokoriko (Robin des Champs), vainqueur du Prix Gérald de Rochefort (L), devenu étalon. Mère de Bénie des Dieux, Cana (Robin des Champs) a couru quatre fois, à chaque reprise en obstacle, prenant trois places. Bénie des Dieux est son premier produit.