La singulière histoire de moss vale

Autres informations / 02.04.2015

La singulière histoire de moss vale

Moss Vale (Shinko Forest), qui a été transféré cette année du haras de la Rousselière au haras des Faunes, aurait bien pu ne jamais arriver en France. Arnaud Poirier nous a en effet raconté une anecdote étonnante sur les circonstances de l’importation de l’étalon : « À l’époque, nous cherchions un étalon de vitesse pour les éleveurs de l’Ouest. Nous nous étions associés, entre le haras de la Rousselière, Richard Venn, Mickaël Cousin et l’Écurie des Mottes, pour acheter chineur. Il était stationné en Irlande après avoir fait la monte pendant deux ans au haras des Granges. Le vétérinaire chargé de la visite d’achat pour contrôler l’état du cheval nous a appelés pour nous apprendre une triste nouvelle : il venait en fait d’euthanasier le cheval qui s’était fracturé une jambe au paddock. Richard Venn savait que Moss Vale était sur le marché. Il a raconté notre histoire à ses propriétaires. Il était plus cher que Chineur, mais, peut-être attendris par notre mésaventure et souhaitant conclure l’affaire rapidement, ils nous l’ont laissé au prix que nous aurions dû payer Chineur. En clair, nous avions fait un chèque pour Chineur et nous avons reçu Moss Vale ! C’est un cheval que j’adorais lorsqu’il courait, et il est issu d’un père disparu prématurément mais qui présentait un profil très intéressant. Il a débuté la monte en France au haras de la Rousselière, un bastion de l’obstacle, et peut-être que le choc a été trop grand... Il a même sailli des juments AQPS et on pourrait dans quelques années voir des champions d’obstacle issus d’un champion sprinter ! Cette année, nous avons réalisé un échange avec Soave, dont le profil très polyvalent et confirmé plaît beaucoup aux éleveurs de l’Ouest. Moss Vale, lui, devrait trouver facilement sa place dans le Sud-Ouest. » Rappelons que les produits de Moss Vale ont déjà signé dix-huit victoires cette année.