Le beau passage de saintejoie

Autres informations / 10.04.2015

Le beau passage de saintejoie

Fautive à l’avant-dernière haie, Saintejoie (Poliglote) a pourtant été capable de placer une belle accélération sur le plat pour fondre sur la favorite Bohème (Dom Alco) et Babylone Allen (Fragrant Mix). Elle s’est ensuite détachée pour gagner nettement. La pensionnaire de François Nicolle a vraiment eu un beau passage pour finir son parcours. Grande pouliche, la fille de Poliglote a démontré qu’elle avait progressé sur sa course de rentrée, soldée par une neuvième place à La Teste. Elle devrait être encore capable de monter quelques marches, car Bohème et Babylone Allen, ses suivantes immédiates, ont fait le jumelé de l’important Prix Samaritain à Auteuil et ce sont deux bonnes pouliches. Bohème s’est bien relancée à la fin pour reprendre le premier accessit à Babylone Allen, qui a prononcé son effort un peu tôt.

LE SEUL PRODUIT DE SA MERE

Élevée par Jean-Pierre et Isabelle Garçon au haras de l’Hôtellerie, Saintejoie est le seul produit de sa mère, Sainte Scolasse (Saint des Saints), disparue en 2013. En course, Sainte Scolasse avait gagné en débutant à Bordeaux pour Guillaume Macaire, avant de se classer deuxième du Prix Voilier sur les haies d’Enghien. Elle n’a pu ensuite répéter la même valeur. La deuxième mère de Sainte Scolasse, Surfing France (Art Français), a enlevé six courses, cinq en obstacle et une en plat.