Le syndicat des éleveurs a choisi ses dirigeants pour quatre ans

Autres informations / 02.04.2015

Le syndicat des éleveurs a choisi ses dirigeants pour quatre ans

À l’issue du vote des membres du Comité réunis le 2 avril 2015, Loïc Malivet a été réélu à la majorité absolue président du Syndicat des éleveurs de chevaux de sang de France, en obtenant 33 voix sur 36 votants (3 blancs).

Le Bureau suivant, proposé par le président, a été élu à l’unanimité :

Vice-présidente (plat) : Aliette Forien

Vice-président (obstacle) : Jean Biraben

Secrétaire général : Mathieu Daguzan Garros

Trésorier : Jean-Pierre Colombu

Membres du Bureau : Christiane Head-Maarek, Alain Régnier, Pierric Rouxel, Roger-Yves Simon.

S’y ajoutent les membres siégeant ès-qualités : Loïc Malivet (président de l’Asselco), Yves Frémiot (président du Syndicat du Sud-Ouest), Henri Rossignhol (président du Syndicat du Centre-Est), Kamel Chehboub (président du Syndicat du Sud-Est), Axelle Nègre de Watrigant (par délégation d’Yves Plantin, président de l’Afac) et Paul Couderc (président d’Anglo Courses France).

LES RESPONSABLES DES HUIT COMMISSIONS

La réunion de jeudi a aussi été l’occasion de nommer les responsables de Commissions :

- sanitaire et bien-être animal : Tim Richardson

- international & F.R.B.C. : Hubert Honoré

- élevage (ventes, primes, programme plat & obstacle) : Antoine de Talhouët-Roy

Incluant cellule éleveurs sans sol : Jean-Pierre Colombu - technique et économique : Pierre Julienne

- étalonniers : Julian Ince

- jeunes éleveurs : Adrien Rambaud

- Commission électorale (année 2015) : Loïc Malivet

« QUATRE ANNEES DECISIVES POUR NOTRE AVENIR... »

Loïc Malivet a déclaré suite à son élection : « Je remercie les membres du Comité de la confiance qu’ils m’accordent en renouvelant mon mandat à la présidence du Syndicat des éleveurs. À l’issue des dernières élections, le Comité a renouvelé un tiers de ses membres : cette mandature, ancrée dans la continuité des actions en ce qui concerne les grands axes politiques et stratégiques, profitera de la contribution de ces énergies nouvelles. Nous aurons besoin de toutes les forces pour aborder, avec un front uni, les quatre années à venir qui seront décisives pour notre avenir. Je fais entièrement confiance à mon Comité et à mon équipe pour nous guider, garder le cap dans les moments difficiles et représenter les intérêts des éleveurs français. »