L'écurie yann creff prend son envol à l'aube de sa troisième année

Autres informations / 24.04.2015

L'écurie yann creff prend son envol à l'aube de sa troisième année

LE MAGAZINE

L'ÉCURIE YANN CREFF PREND SON ENVOL À L'AUBE DE SA TROISIÈME ANNÉE

Yann Creff est installé avec sa femme à Mont-de-Marsan depuis l'été 2012. Ils proposent toute une palette de services comme la préparation aux ventes, le débourrage, le dressage à l'obstacle et le pré-entraînement. L'année 2015 débute de la meilleure manière pour le professionnel montois. L'un de ses anciens pensionnaires, Mister Ginoux, a décroché un Gr1 PA lors du festival international du Qatar.

 Un parcours riche et diversifié Yann Creff a débuté sa carrière hippique dans sa région d'origine, la Bretagne.  Il  intègre  l'équipe  du haras de Fresnay-le-Buffard, de la famille Niarchos, à la fin des années 90. Yann Creff sera plus tard responsable du débourrage et du pré-entraînement au haras du Mézeray. Au cours de ces expériences normandes, il s'est familiarisé avec le meilleur de l'élevage. Par la suite, il a fait partie de l'équipe John Oxx. La méthode de Yann Creff est en quelque sorte une synthèse de tout ce qu'il a pu assimiler au cours de ces nombreuses expériences. Le professionnel précise : " Ma méthode est un mélange. Je pense qu'il est très important de pouvoir prendre le temps avec chaque cheval. Chaque sujet est un cas particulier. Il faut savoir les écouter. De même, j'ai la chance d'être bien entouré. J'ai la chance de travailler avec ma femme et une équipe de grande qualité. Sans eux, rien ne serait possible. "

Le Sud-Ouest, terre d'opportunité

Après avoir travaillé avec des chevaux de haut niveau tels que Galikova, Alamshar, Azamour, Stormy River, Alpine Rose et Solemia, Yann Creff a choisi de lancer son entreprise à Mont-de-Marsan. Au sujet du choix du SudOuest pour la création de sa structure, Yann Creff nous a confié : " J'avais de bons contacts dans l'Ouest, mais mon choix s'est porté sur le Sud-Ouest grâce à ma rencontre avec Jean-Marc, Damien et Nicolas Watrigant. Ailleurs, en Normandie par exemple, il y avait déjà beaucoup de débourreurs et de pré-entraîneurs. Le Sud-Ouest se présentait donc comme une opportunité. J'ai eu la chance de me voir confier rapidement de bons chevaux, comme les lauréats de  Groupe   Mister    Ginoux   (Amer),   Abu Alabyad (Akbar), Ghazwa (Zawam), Bodhi (Hurricane Cat)... " C'est ainsi que Bitoya (Le Havre), confiée par Mathieu Daguzan-Garros, a été préparée puis vendue 65.000 € en juillet 2013 chez Arqana.

Mont-de-Marsan, un outil de qualité

En ce qui concerne le centre d'entraînement de Mont-deMarsan, Yann Creff explique : " Je loue l'ancienne écurie de Robert Litt. C'est très fonctionnel, avec une carrière, un rond et toutes les facilités qu'un centre d'entraînement peut offrir. Montde-Marsan est vraiment adapté à mon activité. Le fait d'être sur un centre d'entraînement présente l'avantage, pour les professionnels, de pouvoir garder un œil sur leurs poulains au quotidien. C'est un vrai plus. Par ailleurs, en travaillant dans ce contexte, les poulains s'aguerrissent. Lorsqu'ils arrivent chez leur entraîneur et aux courses, ils sont moins perdus, car ils ont l'habitude d'être entourés par une certaine agitation. Je dispose d'une quarantaine de boxes. Outre le débourrage et le pré-entraînement, nous dressons des poulains à l'obstacle. Enfin, le fait d'être basés dans le Sud-Ouest nous permet de bénéficier d'un climat propice au travail des poulains. Nous sommes rarement interrompus dans la progression du travail pour cause d'intempéries, comparativement à d'autres régions... "