Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Les milers français de 3ans en question

Autres informations / 14.04.2015

Les milers français de 3ans en question

Les jalons officiels qui conduisent – et simultanément constituent la dernière barrière de péage officielle – aux Poules d’Essai ont levé le voile dimanche sur plusieurs prétendants majeurs aux Grs1 de mai. À ce stade, les lauréats des Prix de Fontainebleau et de la Grotte (Grs3) ainsi que leurs plus proches dauphins sont, à nos yeux, les candidats les plus convaincants que l’on ait vus en action depuis le début de l’année. Explications en commençant par la filière des mâles. Les pouliches seront développées dans nos prochains numéros.

 

Le Prix de Fontainebleau a joué son rôle En consacrant Territories K (Invincible Spirit), le Prix de Fontainebleau a ratifié le statut de prospect au titre de top miler classique, étrenné l’an dernier par le représentant Godolphin. Lauréat de son maiden lors de sa deuxième sortie, en juillet à Chantilly, ce pensionnaire d’André Fabre dominait avec sécurité le bon Souvenir Delondres (Siyouni), futur lauréat du Prix Eclipse (Gr3). Ce dernier continuera à évoluer cette année dans le segment des courtes distances. Troisième par la suite du Prix La Rochette (Gr3) et deuxième du Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1), Territories a dû admettre l’an dernier la supériorité de Full Mast (Mizzen Mast) [lire plus loin "Ils ne sont pas inconnus mais…"]. Ces faits d’armes le classaient parmi les meilleurs 2ans de 2014. En ouverture de rideau cette année, il s’impose donc dans son premier Groupe à l’occasion du Prix de Fontainebleau (Gr3). Les "lignes" sont incontestablement solides en ce qui le concerne, d’autant plus qu’il a donné à voir un vrai éclair de classe pour s’imposer : le fait de prendre le dessus, dimanche, et de laisser à deux longueurs Karar K (Invincible Spirit). Dès ses débuts Karar se montrait un impressionnant lauréat, remportant par six longueurs le Pas de Deux (F). Ce repré- sentant d’Al Shaqab Racing a été acquis 200.000 euros à la Breeze Up Arqana. Apparenté à la famille de Be Exclusive (Be my Guest), titulaire du Prix Chloé (Gr3), de Be Elusive (With Approval), lauréate de Stakes aux États-Unis, et de Lucarno (Dynaformer), gagnant du St Leger (Gr1), il possède a priori une marge de progression. Il a également conforté dimanche l’estime que lui porte son entourage qui a préféré le Prix de Fontainebleau au Prix Machado (B), qui se courra lundi prochain. Avec ce surplus d’expérience, il sera intéressant de revoir le pensionnaire de Francis Graffard contre Territories. Néanmoins, une possibilité de revanche dans la "Poule" semble difficile à envisager.

La "ligne" du Prix Omnium II douteuse Avec la quatrième place de Green Sweet (Smart Strike) dans le Prix de Fontainebleau, à nette distance de Territories et Karar, c’est la "ligne" du Prix Omnium II qui en prend pour son grade. La Listed-race disputée le 24 mars à Saint-Cloud voit sa crédibilité réduite, d’autant plus que son troisième, Grand Argentier (Palace Épisode), n’a été qu’un pâle figurant depuis dans une course B bordelaise. Le Prix Djebel moins lisible Remporté de peu par Ride Like the Wind (Lope de Vega) le 2 avril, le Prix Djebel (Gr3) ne présente sans doute pas cette saison les mêmes garanties que le "Fontainebleau"?

Battu en deux occasions dans des tournois de niveau B avant son sacre sur la ligne droite de MaisonsLaffitte, le lauréat a disposé de ses adversaires au prix d’un joli changement de vitesse. Il a pris l’ascendant sur le "Fabre" alors invaincu Make Believe K (Makfi). Mais il faut noter que ce dernier effectuait sa rentrée, contrairement à Ride Like the Wind. Sachant les progrès montrés par l’ensemble des pensionnaires d’André Fabre ces dernières semaines, les valeurs pourraient s’inverser dans un avenir très proche. Difficile pour cela de faire de ce Gr3 rectiligne une pierre angulaire sur laquelle s’appuyer pour projeter le dénouement futur de la Poule d’Essai des Poulains. L’entourage de Ride Like the Wind semble se diriger vers les "Guinées" anglaises pour son représentant, en vertu de l’argument selon lequel le fils de Lope de Vega a une tenue limitée. Dont acte. Ils ne sont pas inconnus mais… Trois pur-sang de grand talent n’ont pas encore été revus en 2015. À commencer par Full Mast (Mizzen Mast), l’autre 2ans tricolore, avec Epicuris (Rail Link), à figurer dans les classements internationaux de fin d’année. Ce duo de choc est par ailleurs entraîné par Christiane Head-Maarek. Invaincu en trois sorties l’an dernier, il n’a pas été revu depuis son succès dans le Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1), obtenu sur tapis après la rétrogradation de Gleneagles (Galileo). Initialement prévu dans le Prix de Fontainebleau mais retardé dans sa préparation par un souci logiquement bénin, Full Mast pourrait effectuer sa réapparition directement dans la "Poule". Outre cette incertitude supplémentaire, comment a évolué ce représentant Abdullah ? Supérieur à Territories dans le "Lagardère", il devra afficher le talent d’un authentique champion pour le dominer dans cette configuration nouvelle. Moins titrés mais très impressionnants l’un et l’autre l’an dernier, Inordinate (Harlan’s Holiday) – deux succès dont un aux dépens de Ride Like the Wind – et Tale of Life K (Deep Impact) – vainqueur par K.O. (sept longueurs) lors de sa seule sortie – ont a priori des profils intéressants pour jouer un rôle dans la "Poule". Mais ces deux pensionnaires de Pascal Bary doivent nous en apprendre plus sur leur niveau actuel. Le second devrait combler cette lacune lundi prochain en participant au Prix Machado (B) à Longchamp, sur le parcours de la Poule d’Essai.` Les valeurs montantes Très bien né, Extremis (Invincible Spirit) est un fils de Fidélité (In the Wings), gagnante du Prix Saint-Alary (Gr1) en 2003. Ce représentant de Freddy Head a débuté son année et sa carrière par une deuxième place derrière Philosopher (Shamardal), un "Fabre" qui galope. L’élève de la famille Wertheimer a ensuite confirmé en s’imposant dans le Prix Caius (B). Il est engagé dans l’Abu Dhabi Poule d’Essai des Poulains (Gr1). Restons justement sur Philosopher. Son succès a été obtenu sur la P.S.F. de Deauville. Son prochain et imminent test – le Prix du Belvédère (D) ce mercredi – permettra de mieux le cerner sur 1.600m, sachant qu’il évoluera encore sur une piste fibrée, celle de Chantilly cette fois. Il devra éventuellement être supplémenté pour une participation dans la Poule d’Essai.

Suivant sa performance à venir, il pourrait aussi être rallongé et participer au Prix du Jockey Club, dans lequel il est engagé. Hawke (Oratorio) a débuté dans le Prix Cadet Roussel (F) sur l’hippodrome de Saint-Cloud. À cette occasion, le repré- sentant de Pia Brandt terminait quatrième du très estimé Mr. Owen (Invincible Spirit). Lauréat au niveau F lors sa deuxième sortie, il fait partie des concurrents qui restent à mieux cerner. Mr. Owen devrait, pour sa part, représenter les intérêts du Sud-Ouest dans la "Poule". Ce pensionnaire de François Rohaut est estimé et vient de laisser une jolie impression dans le Prix Nelcius (B) en dominant un "Ferland" – Green Silver (Diamond Green) – et deux espagnols précédés d’une flatteuse réputation. Fils de la double lauréate de Gr1 Mrs Lindsay (Theatrical), les limites de cet "Invincible Spirit" ne sont sans doute pas encore dévoilées. De l’autre côté de la Manche Du côté britannique, la tradition perdure. En effet, aucun des principaux prétendants aux 2.000 Guinées (Gr1) n’a encore effectué sa réapparition à ce jour. C’est ainsi que les treize pur-sang affublés des plus hauts ratings obtenus l’an dernier à l’âge de 2 ans, et engagés dans le premier classique anglais, ne peuvent être évalués à ce stade de la saison. On y verra plus clair cette semaine, après les Craven Stakes (Gr3) pour les mâles et les Nell Gwyn Stakes (Gr3) pour les pouliches.?

LE jUMELÉ D’INVINCIBLE SPIRIT Les deux premières places du Prix de Fontainebleau (Gr3) ont été prises par Territories et Karar qui ont offert un retentissant jumelé à Invincible Spirit (Green Desert). Étalon depuis 2003 à l’Irish National Stud, en Irlande, il est proposé cette année au tarif de 100.000 euros. Tête de liste en Europe, il se construit une descendance de premier plan avec, chez les mâles, Lawman (Gulch), Kingman (Zamindar), Charm Spirit (Montjeu) ou encore Vale of York (Halling). Du côté des pouliches, il y a évidemment la phénoménale Moonlight Cloud (Spectrum) et Hooray (Machiavellian), gagnante des Cheveley Park Stakes (Gr1). L’émergence de Territories, dont la mère est une fille de Machiavellian, conforte encore un peu plus l’affinité d’Invincible Spirit avec le sang de Mr Prospector. Trois de ses gagnants de Gr1 s’inscrivent dans ce schéma : Kingman, Hooray et Lawman.

OBjECTIF "jEAN PRAT" POUR EVASIVE’S FIRST Evasive’s First (Evasive) était l’un des meilleurs 2ans de cette génération. Absent depuis septembre, il reste sur quatre succès consécutifs. Sa dernière sortie s’est soldée par une victoire dans le Prix des Chênes (Gr3), dans lequel il battait De Tréville (Oasis Dream). Ce dernier peut servir de fil rouge puisqu’il vient de remporter sa course de rentrée, dimanche à Longchamp, en décrochant le Prix du Grand Palais (B). Lors de son avant-dernière sortie, Evasive’s First laissait à quatre longueurs Ameenah (American Post) qui vient de prendre le premier accessit du Prix Imprudence (Gr3) derrière Ervedya (Siyouni). Ces deux-là seront naturellement évoquées dans notre dossier sur les meilleures pouliches milers. Contacté par téléphone, Frédéric Rossi nous a confié que son poulain « a eu un petit problème de santé en fin d’année. Mais aujourd’hui tout est résolu et il a repris l’entraînement. Avec lui, nous allons plutôt nous orienter vers l’été, avec le Prix Jean Prat (Gr1) comme objectif. »