L’obstacle anglais à l’étude

Autres informations / 14.04.2015

L’obstacle anglais à l’étude

La British Horseracing Authority (B.H.A.) a débuté cette semaine une étude sur les courses d’obstacle anglaises pour parler de la santé et du futur de la discipline outre-Manche. Cette étude rassemble plusieurs experts, dont quelques journalistes. Parmi les objectifs avoués, il s’agit identifier et d’examiner les menaces et les défis rencontrés par l’obstacle, trouver des solutions à ces défis, pour pouvoir ensuite mettre en avant une stratégie à long terme et garantir ainsi la pérennité de ce sport. C’est Edward Gillespie, l’ancien directeur de Cheltenham, qui préside cette étude.

DES DEFIS MALGRE LE SUCCES DES GRANDS MEETINGS

Dans le détail, les participants vont être amenés à se pencher sur le programme de courses, le nombre de partants, les propriétaires, l’élevage, le nombre de chevaux à l’entraînement, les prix de pensions, les ventes, la fréquentation des hippodromes, les média et l’évolution des paris. Le code des courses sera également au centre des débats, aussi bien au niveau régional que national. Ruth Quinn, directeur des courses à la B.H.A., a indiqué : « Nous revenons d’un grand meeting d’Aintree, qui faisait suite à un mémorable festival de Cheltenham. Nous pourrions donc logiquement penser que l’obstacle est en parfaite santé. Nous pouvons être fiers et positifs pour l’avenir. Le nombre de spectateurs et le chiffre d’affaires des paris à Cheltenham et Aintree ont atteint des niveaux records. Les courses d’obstacle continuent de captiver les parieurs et sportsmen. Cependant, en regardant en profondeur, nous pouvons voir quelques défis et préoccupations qui doivent être abordés afin d’assurer la santé à long terme de la discipline. Nous avons donc eu l’idée de cette étude pour nous faire une idée claire de la santé de l’obstacle anglais, aux fins de préserver son avenir. » Le précédent examen sur l’obstacle anglais avait eu lieu en 2004 et il avait permis de dégager un plan pour les dix années suivantes. Quelques mesures avaient été prises, comme le passage du Betfair Chase en Gr1, la revalorisation des allocations ou encore l’introduction des courses de poneys sur les obstacles.