L'omanaise azhar al wardi décroche son premier succès

Autres informations / 19.04.2015

L'omanaise azhar al wardi décroche son premier succès

TOULOUSE, VENDREDI

7E MANCHE DU CHEIKHA FATIMA BINT MUBARAK CHAMPIONNAT DU MONDE DES CAVALIÈRES (IFAHR)

L'OMANAISE AZHAR AL WARDI DÉCROCHE SON PREMIER SUCCÈS

Une joie indescriptible. Voilà ce qui animait la cavalière omanaise Azhar Al Wardi après avoir remporté son premier succès dans cette Cheikha Fatima bint Mubarak Championnat du Monde des Cavalières (IFAHR) et qui décroche ainsi son ticket pour la grande finale de la compétition qui aura lieu le 8 novembre prochain à Abu Dhabi. Une attente longue de trois ans pour cette jeune femme de vingt-neuf ans qui prend la relève de sa compatriote Fatma Al Manji qui avait goûté au succès dans cette compétition sur l'hippodrome de Sam Houston Park, en 2012, année où Azhar Al Wardi avait reçu le Cheikha Fatima bint Mubarak Darley Awards de meilleur jockey.

Un match France-Sultanat d'Oman pour la victoire En selle sur le protégé d'Éric Dell'Ova, Shen FR (Meliar Halab), Azhar Al Wardi a rapidement pris les devants sur les 1.600m de la piste toulousaine. Un match s'est ensuite engagé avec Niddal FR (Majd Al Arab), confié à la française Alexandra Rosa, mais la cavalière omanaise et son cheval ont su résister et l'emporter d'un nez. Troisième de cette épreuve en 2013, Forgehill Cartier FR (Dormane) termine à la même place sous la selle de l'Irlandaise Aine O'Connor, après  une  bonne  fin  de  course.  Azhar  Al  Wardi  a déclaré : " Je voudrais remercier Son Altesse Cheikha Fatima bin Mubarak, présidente de l'Union générale des femmes émiraties, de la Fondation pour le Développement de la Famille et chef du Conseil Suprême pour la maternité et l'enfance, car sans son soutien, nous ne pourrions pas venir disputer de telles épreuves à travers le monde. J'avais terminé deuxième un peu plus tôt dans l'année à Bahreïn et j'ai pris cela comme un bon signe. Cela m'a rendue encore plus déterminée pour faire mieux cette fois. Je voudrais également remercier Lara Sawaya pour son énorme travail afin de réunir toutes ces jeunes femmes venues du monde entier pour rivaliser sur la piste. Je suis contente que ma mère soit présente afin d'assister à mon premier succès dans cette prestigieuse compétition. De fait, mon cheval ne faisait pas partie des favoris, mais son entraîneur était optimiste et m'a permis d'être plus détendue et relax. "

Lara Sawaya, directrice du Festival International de courses de chevaux arabes du Cheikh Mansour et présidente de la Fédération internationale des écoles d'apprentis jockeys ainsi que des courses réservées aux femmes et aux apprentis au sein de l'IFAHR, était ravie : " C'est un plaisir deux fois plus grand que de voir une course réussie et que ce soit une femme arabe qui l'emporte. " L'ambassadeur des Émirats Arabes Unis en France, Son Excellence Maadhad Alkhyeli, assistait aux épreuves et a remis les trophées aux vainqueurs.