Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Moonlight in paris, un soleil à chantilly

Autres informations / 28.04.2015

Moonlight in paris, un soleil à chantilly

Moonlight in Paris?(Literato) a été

la très belle impression de cette réunion à Chantilly. La pensionnaire de

JeanClaude Rouget a survolé le Prix des Grès (F), réservé à des inédites de

3ans. La pouliche s’est imposée de cinq longueurs dans une course ayant révélé

en 2014 la bonne Cladocera (Oasis

Dream).

Elle devance Desire to Win (Lawman), laquelle a conclu correctement pour

prendre la deuxième place. Il faudra aussi revoir Blue Kimono (Invincible Spirit), la sœur de Beauty Parlour (Deep Impact). Vue en

épaisseur, elleamisunpeudetempsà trouver son action et a tracé une bonne fin de

course pour finir quatrième, échouant de peu pour la troisième place. Elle est

la seule à avoir réussi à revenir de l’arrière.

CLASSE ET MARGE DE

PROGRESSION CERTAINES

Moonlight in Paris a réussi à s’imposer par cinq

longueurs. La représentante et élève de Jean-Louis Tepper a certainement

beaucoup de classe mais aussi une grande marge de progression. Moonlight in

Paris s’est montrée très verte pour ses premiers pas en compétition. En début de

parcours, elle était assez brillante avant de se canaliser. Dans la ligne

droite, elle est venue en quelques foulées sur les premières et n’a cessé de

prendre des longueurs sur ses adversaires. Cependant, la pouliche a semblé un

peu perdue, versant sur sa gauche. Sur ce qu’elle a montré ce lundi, Moonlight

in Paris devrait apprendre de ses débuts en compétition et a certainement les

moyens de briller au plus haut niveau, même si elle n’est pas engagée dans les

classiques. Nous lui décernons donc logiquement une?JDG Rising Star.

UNE DESCENDANTE DE

LADY’S SECRET

Élevée par son propriétaire, Jean-Louis Tepper, Moonlight in Paris est

une fille de Literato et d’Isalou (Unfuwain).

Cette dernière a aussi une yearling par Literato et est à nouveau pleine de

l’étalon basé au haras de la Reboursière et de Montaigu. Isalou a déjà donné Two Days in Paris (Authorized),

troisième du Grand Prix de la Ville de Craon-Mayenne (L) et depuis exporté en

Grande-Bretagne. Moolinght in Paris a des origines américaines puisque sa

quatrième mère, la championne Lady’s

Secret, a remporté le Breeders’ Cup Distaff (Gr1) parmi dix autres Grs1.

Elle a depuis été exportée au Japon.

PILOTE D’ESSAI : UN LANCEMENT TRÈS PROMETTEUR

Contrairement à son frère, Planteur (Danehill Dancer), qui avait débuté sa carrière à l’âge

de 2ans, s’y imposant deux fois, Pilote

d’Essai (Oasis Dream) a attendu le Prix des Fontaines (F) ce lundi pour

effectuer ses premiers pas. Dans cette épreuve pour poulains inédits de 3ans,

le pensionnaire d’André Fabre a survolé l’opposition qui lui était proposée.

En raison de sa position extérieure dans les

stalles (14), il a été contraint d’évoluer à flanc de peloton, négociant

notamment le tournant de l’épreuve en cinquième épaisseur. Après l’avoir

équilibré, son jockey, Mickaël Barzalona, n’a eu besoin de le solliciter qu’une

fois à la cravache. Poulain massif et encore "bébé", le fils d’Oasis

Dream a enclenché en progression. Il a eu un très beau passage aux deux cents

mètres, développant de superbes foulées pour se détacher irrésistiblement à la

fin. Voilà un succès net et sans bavure qui en appelle d’autres.

UN PODIUM COMPLETE PAR

DES "ABDULLAH"

Classification (Three Valleys) a

galopé du côté du rail et a mis du temps avant de trouver l’ouverture. Une fois

le passage dégagé, il a montré un beau changement de vitesse pour conclure à la

deuxième place. Rencontré sur l’hippodrome, son entraîneur, David Smaga, nous a

expliqué : « Classification devait débuter l’année dernière à Deauville. Il

allait bien mais j’ai finalement préféré attendre. C’est un cheval qui a été

long à venir mais qui possède un bel avenir devant lui. »

La troisième place a été plus disputée. C’est

finalement un autre représentant de Khalid Abdullah, Heredity (Distorted Humor), qui est venu ravir le deuxième accessit

à Bacchus des Aigles (Dream

Well), l’un des animateurs de l’épreuve.

LE FRERE DE PLANTEUR ET

LA GRANDE FAMILLE DE PEINTRE CELEBRE

Poulain qui dégage beaucoup de force, comme son frère Planteur (Danehill Dancer), Pilote

d’Essai n’a plus qu’à faire aussi bien que ce dernier en compétition. Lors de

sa rentrée à 3ans, Planteur avait remporté le Prix Noailles (Gr2), sa première

victoire de Groupe. Il n’avait ensuite été battu que par Lope de Vega (Shamardal) dans le Prix

du Jockey Club (Gr1). Sa première victoire de Gr1, Planteur l’obtient dans le

Prix Ganay (Gr1) à l’âge de 4ans. Rentré au haras l’année dernière, il fait la

monte à 6.000 euros au haras de Bouquetot dans le Calvados. Plante Rare (Giant’s Causeway), la

mère de Pilote d’Essai, est une sœur de Policy

Maker (Sadler’s Wells). Ce dernier a débuté sa longue et riche carrière

à 3ans et remporté plusieurs épreuves de Gr2 à 3, 4 et 6ans. Policy Maker est

étalon en France avec une production plutôt orientée obstacle, comme le prouve

la gagnante du Prix Alain du Breil (Gr1) Roll on Has (mère par Villez). C’est la famille Wildenstein des

"P", à laquelle appartient bien sûr Peintre Célèbre (Nureyev).

DU PYLA POURSUIT SON ASCENSION

Du Pyla (Vertigineux)

s’est imposé très facilement dans le Prix Pensbury (B), bien que rendant du

poids à tous ses adversaires. Le pensionnaire de Christian Scandella s’est

montré un peu tendu au rond et brillant en se rendant en piste, comme la

plupart des autres poulains, mais il y avait beaucoup de vent sur l’hippodrome

de Chantilly. En course, il a en revanche fait preuve de sérieux. Bien parti en

léger retrait de l’animateur, Wise

Counsel (Kheleyf), il a attendu avant de venir. Le poulain a très bien

accéléré pour s’imposer avec assurance. See

your Starr (Siyouni) court bien pour prendre la deuxième place, montrant

des progrès sur sa première sortie où il n’avait pas compris ce qui était

attendu de lui. Wise Counsel a conservé la troisième place.

DIRECTION LE PRIX DU

BOIS

Du Pyla reste invaincu en trois sorties et

continue de faire plaisir à son entourage. La force de ce poulain est

certainement son excellent mental : calme en course, il vit parfaitement bien

les longs voyages entre Callas et la région parisienne. Christian Scandella a

déclaré : « Il a fait ce que l’on espérait de lui. Nous avions acheté avec les

propriétaires associés plusieurs poulains avec des modèles et origines

différents. Je leur ai dit qu’il nous fallait un poulain rapide. Nous avons

jeté notre dévolu sur Du Pyla, pour son modèle et ses origines mais aussi après

avoir parlé avec ses éleveurs. Et il nous ne donne que du plaisir. Je pense

cependant que ce n’est pas qu’un poulain de vitesse. »

En tout cas, Du Pyla ne manque pas de vitesse et devrait viser plus

haut, toujours sur ce créneau des 1.000m. Christian Scandella a ajouté : « Il

paraît qu’un Gr3 traîne quelque part [le Prix du Bois, ndlr]. Il devrait y

aller, sans forcément passer par le Prix La Flèche (L). Maxime Guyon m’a

confirmé ce que je pensais : il est très sérieux, c’est un bon élève. Il faut profiter

de cela. Il n’a pas que de la vitesse, il se respecte. » Acheté 12.000 euros à

Osarus, Du Pyla n’a certainement pas encore fini de faire plaisir à son

entourage...

UN FILS DE VERTIGINEUX

Vendu aux ventes Osarus pour la somme de 12.000

euros, Du Pyla a déjà amorti son investissement. Sa mère Do I Worry est par Chargée d’Affaires (Kendor). Ce

dernier compte dans son palmarès le Prix Morny (Gr1), avant de remporter

plusieurs courses de Groupe outre-Atlantique à 4 et 5ans. Au haras, cet

ex-représentant de la marquise de Moratalla à peu produit – dû à une fertilité

faible – mais avec une certaine réussite. On se rappelle récemment de Lacarolina (Chargée D’Affaires) qui a

remporté sur la ligne droite de Maisons-Laffitte le Prix Miesque (Gr3).

Le père de Du Pyla, Vertigineux

(Nombre Premier), a couru de 2 à 6ans, remportant plusieurs courses

principales. Ses premiers produits ont 3ans. Plusieurs d’entre eux se sont

distingués à 2ans. On se rappelle de Pierre

Précieuse (mère par Royal Applause) qui a remporté une course à

conditions sur l’hippodrome de Chantilly l’année dernier, sur la distance des

1.000m ligne droite. Il compte aussi deux produits lauréats avec ses premiers

3ans, Loup Vert (mère par Loup

Solitaire) et Œuvre (mère par

Gold Away)

UNE NOCE DONT ON ATTEND LE RETOUR AVEC IMPATIENCE

Six pouliches se sont affrontées sur les 1.000m de

la ligne droite de Chantilly, à l’occasion du Prix Caravelle (B). Cinq

candidates avaient déjà effectué leurs débuts. Seule Aktoria (Canford Cliffs), au sujet de laquelle de "bons

bruits" circulaient avant la course, découvrait la compétition en ce

lundi.

S’élançant à l’extérieur, Noce (Le Havre) s’est très vite montrée aux avant-postes. À deux

cents mètres du but, la pensionnaire de Christian Baillet allait mieux que les autres

concurrentes. Son jockey, Grégory Benoît, ne l’a accompagnée qu’aux bras pour

remporter l’épreuve avec brio.

La fin de course d’Aktoria, très belle au rond, a

confirmé la réputation qui l’avait précédée. Bien sortie de sa stalle, la

pensionnaire de Carlos Laffon-Parias à trouvé le dos de Magic Maca (Peer Gynt) pour courir cachée. Lors de l’arrivée,

Aktoria a déployé de belles foulées pour finir très vite, refaisant du terrain

sur la lauréate.

DIRECTION LE PRIX LA

FLECHE POUR NOCE

Entraîneur de la lauréate, Christian Baillet nous

a confié : « J’étais un peu inquiet avant la course parce que ma pouliche a eu

de grosses "chaleurs" la semaine dernière. Aujourd’hui, elle s’impose

sur sa qualité pure et montre qu’elle est bonne. Grégory Benoist l’a trouvée un

peu sur les épaules pendant l’épreuve, ce qui pourrait être un peu de fatigue.

J’avais prévu d’aller sur le Prix La Flèche (L) [le 6 juin prochain, ndlr] si

elle s’imposait aujourd’hui. Il faut maintenant voir comment elle récupère de

cette sortie. »

LA FAMILLE DE ROB ROY

Simple Solution (Dynaformer), la

mère de Noce, a remporté la seule course de sa carrière à l’âge de 2ans. Cette

élève de Juddmonte Farm a ensuite été vendue aux ventes de Newmarket à 3ans et

c’est Sylvain Vidal qui s’en est porté acquéreur, moyennant 48.000 guinées,

pour le compte de Gérard Augustin-Normand.

Super Staff (Secretariat), la deuxième mère de

Noce, est gagnante du Santa Anita Handicap (Gr1) aux États-Unis. Au haras, elle

n’a pas produit à son image et compte comme seul vainqueur Simple Solution. Au

niveau de la mère précédente, Prodigious

(Pharly), le pedigree est dense avec l’apparition de Public Purse (Private Account) et Mr Adorable (Blushing Groom). Le

premier est lauréat de Gr2 en France et aux États-Unis, le second vainqueur de

Listed outre-Atlantique. Sœur des précités, Camanoe (Gone West) est la mère de Rob Roy (Lear Fan), deuxième des Champions Stakes (Gr1) et étalon

en France.