Préservation de l'hippodrome de saint-cloud : réponse de sylvia pinel, ministre du logement

Autres informations / 28.04.2015

Préservation de l'hippodrome de saint-cloud : réponse de sylvia pinel, ministre du logement

COMMUNIQUÉ DE FRANCE GALOP

PRÉSERVATION DE L'HIPPODROME DE SAINT-CLOUD : RÉPONSE DE SYLVIA PINEL, MINISTRE DU LOGEMENT

"Réponse de madame Sylvia Pinel, ministre du Logement à Bertrand Bélinguier, président de France Galop

Dans un courrier daté du 13 mars dernier adressé à Sylvia Pinel, ministre du Logement, Bertrand Bélinguier, président de France Galop, réaffirmait l'opposition de la sociétémère des courses de galop en France au projet d'OIN, opération d'urbanisme portant sur la construction de 6.000 logements sur le site de l'hippodrome de SaintCloud dont elle est propriétaire. Également, il rappelait que France Galop n'avait jamais envisagé la cession de deux hippodromes dont celui de Saint-Cloud.

Ce 23 avril 2015, dans une lettre adressée au président de France Galop, madame Sylvia Pinel, ministre du Logement, a notamment souligné que " les informations parues dans la presse à ce sujet ne reflètent en rien une décision arrêtée du gouvernement (...) " et que " ce travail, de nature purement technique, n'a fait l'objet à ce stade d'aucune validation politique. Il servira de support aux discussions qui s'engagent avec les élus, les aménageurs et les acteurs locaux dans le cadre des Ateliers territoriaux du Grand Paris du Logement qui vont se dérouler jusqu'à l'été et qui auront pour vocation de vérifier l'opportunité de mener des projets d'aménagement sur les sites ainsi recensés. ".

La ministre du Logement déclare également : " Je prends bonne note du fait que France Galop ne souhaite pas céder ses sites, dont celui de l'hippodrome de Saint-Cloud, et vous confirme que votre société sera évidemment étroitement associée aux travaux de l'Atelier sur ce territoire. "

Bertrand Bélinguier tient à remercier Sylvia Pinel de l'attention portée à ce dossier et rappelle qu'" en prenant pleinement part aux Ateliers territoriaux du Grand Paris du Logement, France Galop défendra sa position, aux côtés des élus des communes concernées. ""