Dariyan garde toujours ses distances

Autres informations / 30.05.2015

Dariyan garde toujours ses distances

PRIX MENDEZ (B)

DARIYAN GARDE TOUJOURS SES DISTANCES

Comme lors de sa précédente sortie, Dariyan (Shamardal) s'est imposé facilement, vendredi à Saint-Cloud, dans le Prix Mendez (B). Et comme la dernière fois, il a mis de la distance entre lui et son plus proche rival, exactement deux longueurs et demie.

L'épreuve a été conduite par

Vangaug (Gentlewave) avec, derrière lui, en file indienne, Objection (Fastnet Rock) et le futur lauréat, Dariyan. La course ne s'est vraiment décantée qu'après le tournant final.

À ce moment, Christophe Soumillon a demandé à Dariyan de profiter de l'ouverture qui s'est offerte côté corde pour réaliser son effort. Le favori a alors produit une belle accélération en progression, pour prendre le meilleur rapidement et faire preuve de supériorité en s'imposant avec l'écart que l'on sait.

Vangaug a délivré une belle prestation, lui qui n'avait évolué jusqu'alors que sur des pistes souples. Il s'est bien allongé dans la phase finale pour conserver une confortable deuxième place. Frère de Watar (Marju), Objection a gardé pour sa part le deuxième accessit. Un peu pris de vitesse au moment du sprint final, il s'est néanmoins montré courageux lors de la conclusion de la course. ?

Dariyan a encore besoin de temps

Fils de Shamardal, Dariyan a obtenu lors de ses débuts le premier accessit derrière l'estimé Vision des Aigles (Vision d'État). Il a remporté plaisamment sa deuxième sortie à l'occasion du Prix Good Luck (F), en terrain très souple. Il dominait ce jour-là aisément un fils de la matrone Dibenoise, en l'occurrence Magneticjim (Galileo). Ce vendredi à SaintCloud, l'élève et représentant de Son Altesse Aga Khan a, une nouvelle fois, démontré qu'il faudra compter sur lui dans les prochains mois. Pour son entraîneur, Alain de Royer Dupré, Dariyan reste encore immature : " Sur cette piste, mon pensionnaire avait une action un peu "hachée" ; je ne sais pas si cela provient du terrain ou de lui. En tout cas, il avait montré une belle accélération l'autre jour et il remontre la même aptitude aujourd'hui. C'est une de ses qualités. Avec lui, il ne faut pas aller trop vite. C'est d'ailleurs pour cela qu'on a pris l'option de monter doucement les paliers et de ne pas aller directement sur une course de Groupe. "

Un fils de Daryakana

Dariyan est le premier produit de la très bonne Daryakana (Selkirk), gagnante du Hongkong Vase (Gr1) et du Qatar Prix de Royallieu (Gr2). Elle-même est issue d'une autre gagnante de Gr1, Daryaba (Night Shift), lauréate des Prix de Diane et Vermeille (Grs1). Daryaba a aussi donné Daramsar (Rainbow Quest), lauréat du Prix du Conseil de Paris (Gr2), et Daraybi (Street Cry), gagnant du Prix Marchand d'Or (L). Daryakana a un 2ans par Dansili, nommé Darabad, et un yearling par Dubawi.