Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Dominique bressou : « milord est plus serein avec l’âge »

Autres informations / 14.05.2015

Dominique bressou : « milord est plus serein avec l’âge »

GRAND STEEPLE J-2. Installé à Dragey depuis le mois de juillet 2014, Dominique Bressou présentera son premier partant dans le Grand Steeple- Chase de Paris (Gr1) avec l’un des favoris, Milord Thomas (Kapgarde). Le cheval de Magalen Bryant a remporté le Prix La Haye Jousselin (Gr1) 2014, montrant sa classe et sa tenue. Cette année, il a gagné le Prix Ingré (Gr3), après deux places dans les Prix Troytown (Gr3, 4e) et Murat (Gr2, 3e). Tous les feux sont au vert pour que Milord Thomas défende ses chances dans le "Grand Steeple" dans les meilleures conditions. Et son entraîneur a bien voulu répondre à nos questions à quatre jours de l’événement.

JDG. – COMMENT S’EST PASSE LE DERNIER TRAVAIL DE MILORD THOMAS CE MARDI ?

Dominique Bressou. – Il a effectué un travail de fond, normal, et n’a pas sauté. Il était très bien.

APRES LA VICTOIRE DE MILORD THOMAS DANS LE PRIX INGRE (GR3), VOUS AVEZ DIT QUE SON JOCKEY, JACQUES RICOU, ETAIT POUR 50 % DANS LA REUSSITE DU CHEVAL. QUE LUI APPORTE-T-IL ?

JACQUES LUI APPORTE beaucoup en course. Il l’a beaucoup respecté. "Milord" est un cheval généreux et si Jacques l’avait monté à chaque fois pour gagner, il aurait eu des courses dures. Mentalement, le cheval n’aurait pas progressé, mais régressé. Et il serait arrivé à 6ans avec le cœur dans les chaussettes.

COMMENT A EVOLUE LE CHEVAL DEPUIS L’ANNEE DERNIERE ?

"Milord" est plus serein avec l’âge. Il s’est épaissi, il a pris de la force et nous avons essayé de l’amener au top pour le jour J. L’an dernier, nous avons volontairement évité le "Grand Steeple" et couru le Prix La Haye Jousselin. Cette année, il est monté en puissance tout au long de ses sorties. Il a eu son petit souci avec le rail-ditch dans le Prix Troytown. Il y a été vraiment stoppé car l’obstacle avait été refait. Ensuite, dans les Prix Murat et Ingré, il a très bien couru. Mais il ne fallait pas arriver défraîchi sur le "Grand Steeple". Toutes les courses sont évidemment bonnes à prendre et s’il avait pu toutes les gagner, nous n’aurions pas dit non, mais, je le répète, il fallait l’amener au mieux pour le "Grand Steeple". Et là, il est monté en progression.

DOMINIQUE BRESSOU, DE TOP-JOCKEY À ENTRAÎNEUR D’UN FAVORI DU "GRAND STEEPLE"

Dominique Bressou a longtemps été le premier jockey de Jehan Bertran de Balanda. Il a remporté de nombreuses grandes épreuves, mais il restera à jamais gravé dans les mémoires des passionnés d’obstacle comme le pilote du champion Le Sauvignon, double gagnant de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). Il a aussi monté Turgot, avec lequel il avait remporté le Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) sous les couleurs de Magalen Bryant, une propriétaire qui n’oublie jamais de remercier ses anciens jockeys devenus entraîneurs en leur confiant des chevaux. Preuve en est avec Dominique Bressou notamment. En tant que jockey, ce dernier n’a jamais enlevé le "Grand Steeple", mais il a touché du bout des doigts le Graal de l’obstacle. En effet, en 2003, il devait monter Line Marine, la future lauréate, pour Christophe Aubert. Mais quelques semaines auparavant, en Italie, des commissaires lui ont infligé une mise à pied de quinze jours et il n’a pu se mettre en selle dans la grande épreuve... Désormais entraîneur à Dragey, après avoir exercé à Chantilly, il compte une vingtaine de pensionnaires dans ses boxes.