Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Feyzabad n'en est qu'au début de son histoire

Autres informations / 03.05.2015

Feyzabad n'en est qu'au début de son histoire

PRIX DE GRENELLE (B)

FEYZABAD N'EN EST QU'AU DÉBUT DE SON HISTOIRE

Non placé aux États-Unis dans le Kentucky Derby (Gr1), le jockey de Son Altesse l'Aga Khan, Christophe Soumillon, s'est rattrapé dès sa première réapparition en France en remportant ce Prix de Grenelle (B). Prenant les commandes de l'épreuve, Feyzabad s'est montré combatif quand ses adversaires sont venus l'approcher, laissant entrevoir un caractère bien trempé. Son entraîneur nous a d'ailleurs dit à ce propos : " C'est un poulain un peu maniéré, ainsi que l'était sa mère. Elle avait tendance à fouetter de la queue pendant la course ". À trois cents mètres du but, Christophe Soumillon a véritablement lancé son partenaire, lequel à réagi immédiatement en montrant

un beau changement de vitesse. Il a ensuite été pris à partie par Casino (Montjeu), auteur d'une bonne fin de course. Ce pensionnaire d'André Fabre a toujours galopé dans le sillage du futur lauréat et a été le seul à pouvoir lui tenir tête pour finir. Avec l'avantage de la monte et de la décharge de Vincent Cheminaud, Burrows Park (Astarabad) ne peut faire mieux que de saisir la troisième place, à cinq longueurs de Casino. Ramdam (Turtle Bowl) court bien, mais ne change pas vraiment de vitesse pour finir. Ce poulain compliqué, comme nous l'a expliqué son entraîneur, Jehan Bertran de Balanda, ne pouvait pas vraiment être monté en tête non plus. Son futur devrait plutôt s'orienter du côté d'Auteuil.

Un poulain plein d'avenir

Feyzabad a débuté sa carrière à 2ans. Dans le Prix Kantar, il se classait à cinq longueurs d'Eternal (New Approach), en terrain lourd. Pour sa réapparition cette année, le fils de Pivotal a remporté une course F à Maisons-Laffitte, en bon terrain. On pouvait donc légitimement s'interroger sur les aptitudes aux pistes très souples de l'élève des Aga Khan Studs. La victoire de Feyzabad aujourd'hui répond à cette question. Rencontré après la course de son pensionnaire, Alain de Royer Dupré nous a confié : " Il a très bien gagné pour sa dernière sortie en bon terrain, voire léger. C'est un cheval qui a un bon dos et se sort bien de tout ce qu'on lui demande, c'est intéressant. " Concernant la performance de son poulain ce dimanche, il nous a expliqué : " Des chevaux comme Feyzabad, qui ont une belle accélération, permettent, quand les courses vont vite, d'attendre ou au contraire d'aller devant si le rythme de la course est peu soutenu. Il pourrait à présent se diriger vers le Prix de l'Avre (L), le 24 mai prochain. "

La famille de Fragrant Mix

Feyzabad est un fils de Pivotal et de Fraloga (Grand Lodge), troisième du Prix Marcel Boussac (Gr1) et deuxième des Prix de Malleret (Gr2), de Lutèce (Gr3) et Chaudenay (Gr2). Il est le frère de Fariman (Invincible Spirit), troisième du Prix Herod (L), et le neveu de Fragrant Mix, vainqueur du Grand Prix de Saint-Cloud et quatrième du Prix du Jockey Club (Grs1), d'Alpine Rose (Linamix), lauréate des Prix Jean Romanet (Gr1) et Corrida (Gr2), de Farfala (Linamix), gagnante du Prix des Tourelles (L), de Fascinating Mix (Linamix), vainqueur du Prix du Lion-d'Angers (L), et de Fracassant (Linamix), lauréat du Prix d'Hédouville (Gr3).