Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Hippodrome de saint-cloud : beaucoup de riverains affichent leur opposition

Autres informations / 01.05.2015

Hippodrome de saint-cloud : beaucoup de riverains affichent leur opposition

HIPPODROME DE SAINT-CLOUD : BEAUCOUP DE RIVERAINS AFFICHENT LEUR OPPOSITION

Une heure avant le début de la réunion du 1er mai à Saint-Cloud, une manifestation, organisée dans le grand hall de l'hippodrome, a réuni plus de 300 personnes (une foule qui n'a cessé de grossir tout au long de la réunion pour atteindre les 1.000 personnes) contre le projet de construction de logements sociaux sur le site clodoaldien [lire notamment JDG du 29/04,

p. 8]. Lancé à l'initiative du maire de SaintCloud, Éric Berdoati, le rassemblement a permis à différents élus et personnalités politiques de s'exprimer. Jacques Gautier, maire de Garches, Jean-Pierre Fourcade, ancien ministre de l'Économie et des Finances, ancien maire de SaintCloud et de Boulogne-Billancourt, et Éric Berdoati ont pris la parole pour expliquer à l'audience les conséquences néfastes d'un tel projet sur l'urbanisme et la vie locale. Côté hippique, c'est Bertrand Bélinguier, président de France Galop, qui a tenu à réexprimer l'opposition de la société mère à ce projet.

Bertrand Bélinguier : " On reste vigilant " Quelques heures après la manifestation, Bertrand Bélinguier est revenu sur le mouvement.

" J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de monde malgré un temps vraiment peu propice à sortir de chez soi un 1er mai. J'ai axé mon intervention autour de trois axes.

J'ai d'abord tenu à rappeler le rôle important et essentiel joué par l'hippodrome de Saint-Cloud dans la filière des courses françaises et sa place dans la sélection du pur-sang depuis plus de cent ans. Le fait que Trêve puisse prendre part cette année au Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1) avant sa tentative historique de triplé dans le Qatar Prix de l'Arc de Triomphe (Gr1) en est le plus bel exemple.

Ensuite, j'ai insisté sur le rôle économique important de l'hippodrome. Plus de cent personnes y ont une activité au quotidien. Il y a en particulier Arqana et l'activité golf. Avec plus de 1.000 élèves qui fréquentent par an ce golf, c'est la première "école" européenne du genre. Côté courses, l'hippodrome permet l'organisation de 28 réunions qui attirent

2.400 chevaux et plus de 40.000 personnes. Cette offre génère aussi 300 millions d'euros d'enjeux hippiques. Il faut ajouter que 20.000 personnes fréquentent le site pour d'autres manifestations que celles des courses.

Enfin, j'ai noté que Mme Sylvia Pinel, ministre du Logement [de l'égalité des territoires et de la ruralité, nldr], a donné acte dans la récente lettre qu'elle m'a adressée que France Galop ne souhaitait laisser [comprendre : perdre, ndlr] aucun de ses sites, dont bien sûr celui de Saint-Cloud. C'est important. On reste vigilant. "

Si la foule présente s'était indiscutablement déplacée avec conviction, il faut noter qu'elle était presque exclusivement composée de riverains, inquiets du projet. On peut du même coup remarquer que peu de socio-professionnels des courses avaient fait le choix de s'y afficher. Côté officiels du galop, on remarquait Jean d'Indy et Patrick Fellous.