Kataniya en route vers le "royaumont

Autres informations / 10.05.2015

Kataniya en route vers le "royaumont

PRIX DE LA SEINE (L)

KATANIYA EN ROUTE VERS LE "ROYAUMONT"

La représentante de Son Altesse l'Aga Khan, Kataniya (Raven's Pass), était l'une des plus belles pouliches au rond de présentation. Après sa victoire dans le Prix de la Seine (L), elle devrait maintenant suivre les pas de shawanda (Sinndar), lauréate de l'édition 2005, en se dirigeant vers le Prix de Royaumont (Gr3). Logique favorite de l'épreuve, Kataniya a galopé avec un port de tête très bas et les oreilles bien pointées en avant. Elle s'est portée en tête de la course puis a été relayé par Moi Même (Teofilo). Ce "va et vient" n'a pas dérangé Kataniya qui s'est montrée maniable et est restée dans son galop sans trop tirer. Dans la ligne droite, la fille de Raven's Pass a bien accéléré, mais n'a pu creuser l'écart pour autant. Elle remporte l'épreuve d'une courte encolure, mais avec une certainement supériorité. Lady of Kyushu (Smart Strike) s'est placée dans le dos de la future lauréate à mi-parcours. À la sortie du tournant, elle a été un peu bloquée dans sa progression par plusieurs concurrents qui lui barraient la route. Après avoir trouvé le passage, la fille de Smart Strike a ensuite été montée en progression, accélérant bien pour venir finir à une encolure de la lauréate. Moi Même (Teofilo) a fait l'épreuve en tête, à un rythme modéré. Un peu prise de vitesse au moment de l'emballement final, la pensionnaire de Pascal Bary a réagi. Elle est revenue bien finir, pour monter sur la troisième marche du podium. Moi Même n'échoue qu'à une tête de Lady of Kyushu.

Kataniya dans les pas de shawanda

Kataniya présente un peu le même profil que shawanda. Cette dernière avait couru deux fois avant de remporter ce Prix de la Seine (L). Elle a ensuite été rallongée comme le sera certainement Kataniya pour sortir lauréate du Prix de Royaumont (Gr3). La suite, tout le monde la connaît, Shawanda a survolé les Irish Oaks (Gr1) au Curragh par cinq longueurs. Alain de Royer Dupré nous a confié : " Je trouve qu'elle montre beaucoup de qualité aujourd'hui. C'est une pouliche qui a un équilibre très bas. Mais malgré les efforts et à-coups qu'elle a du faire pendant le parcours, elle s'est battue jusqu'au bout pour finir. Ça veut dire qu'elle a certainement de la marge et il faudra arriver à canaliser sa grande action. C'est une pouliche qui sera intéressante à voir évoluer sur plus long, certainement 2.400m à Chantilly, dans le Prix de Royaumont. Je la vois bien sur le parcours de Chantilly. Elle a un grand abattage et la capacité de prolonger son action jusqu'au bout, ce qui devrait correspondre au profil cantilien. "

Lady of Kyushu progresse

La pensionnaire de Francis Graffard était la pouliche la plus expérimentée du lot. Elle a déjà couru trois fois cette année. Elle restait sur une victoire dans une course "G" à Lyon-Parilly.

Son entraîneur nous a confié : " Avant le coup, nous courions pour la troisième place, donc nous sommes ravis de la voir finir deuxième. Comme elle était en forme et qu'il n'y avait que cinq partantes, nous avons tenté le coup. Je travaille pour des propriétaires éleveurs ; il est plus important pour eux d'être deuxième d'une Listed que de gagner une course D. C'est une pouliche courageuse qui a beaucoup de tenue et qui pourra faire 2.400m. La suite de son programme va s'établir après que nous aurons apprécié la façon dont elle va récupérer, car elle s'est beaucoup donnée aujourd'hui ".Moi Même confirme ses bons débuts en compétition Pascal Bary, l'entraîneur de Moi Même, connaît bien la famille de cette pouliche puisqu'il entraînait déjà sa mère, Di Moi Oui (Warning). Cette dernière avait remporté une Listed et deux Groupes 3 à l'âge de 3ans. Moi Même a débuté victorieusement en remportant le Prix de Chaillot (F), le 16 avril dernier. Elle battait ce jour-là un lot de qualité. Ce dimanche, la pouliche confirme ses bons débuts directement au niveau Listed.

Rencontré après la course de sa pensionnaire, Pascal Bary nous a confié : " Elle a un peu tiré en début de parcours parce qu'elle s'est retrouvée devant, du fait que la course n'allait pas assez vite. Je suis content d'elle, elle court bien et a bien accéléré pour finir. Il faut qu'elle prenne encore un peu plus d'expérience. Nous allons réfléchir à ses prochaines échéances. Elle pourrait recourir une Listed ou aller sur un Groupe. Elle fera les 2.400m dans le futur. Je la pense au moins aussi bonne que sa mère ".

La sœur de Katiyra

La mère de Kataniya, Katiykha (Darshaan), est lauréate de ses deux premières courses à l'âge de 3ans. Elle décroche son premier caractère gras en prenant la deuxième place d'une course principale à Milan, sur la distance des 2.400m. Elle remporte une Listed-race l'année suivante pour son avant dernière-sortie, au Curragh, toujours sur 2.400m. Au haras, elle a produit Katiyra (Peintre Célèbre). Cette dernière est gagnante pour sa seule sortie à 2ans. Pour sa rentrée à 3ans, elle décroche le premier accessit dans le 1.000 Guinées Trial (Gr3) à Leopardstown. Elle termine troisième des Oaks d'Espom (Gr1). La même année elle sort lauréate des Blandford Stakes (Gr2) par quatre longueurs. La seule fois où elle a foulé notre sol, à l'occasion du Prix de l'Opéra (Gr1), elle prenait le deuxième accessit, derrière Lady Marian & Lush Lashes. À noter que Katiyfa (Auction Ring), la deuxième mère de Katiyra, est gagnante d'une Listed à Deauville sur le mile. Son meilleur produit au haras est Katiykha.