Kotkikova, la championne

Autres informations / 17.05.2015

Kotkikova, la championne

AUTEUIL, DIMANCHE

PRIX FERDINAND DUFAURE PRÉSENTÉ PAR L'ÉQUIPE (GR1)

KOTKIKOVA, LA CHAMPIONNE

Kotkikova (Martaline) a confirmé qu'elle était de la trempe des grands champions d'Auteuil en enlevant le Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) de toute une classe. Vue parmi les premiers, la championne de Jean-Paul Gallorini s'est retrouvée seule aux commandes après le saut du gros open ditch.

Dans le tournant, Kobrouk K (Saint des Saints), vu à l'arrière-garde durant le parcours, s'est rapproché et a commencé à lui mettre la pression. Mais Kotkikova est repartie et, sur le plat, elle n'a cessé de prendre du champ sur ses rivaux.

L'écart à l'arrivée parle de lui-même : douze longueurs qui témoignent de la supériorité de Kotkikova. Kobrouk est deuxième devant Karelcytic (High Rock), troisième. L'épreuve a malheureusement été ternie par la chute de Brin de Thaix K (Dom Alco) au gros open ditch. Il s'est grièvement accidenté.

" Elle est de la trempe de Katko et de Kotkijet "

Kotkikova reste invaincue sur le steeple-chase d'Auteuil. À chacune de ses sorties, elle semble de plus en plus forte. Inapprochable. Elle l'a encore montré ce dimanche. L'impression visuelle est formidable. Jean-Paul Gallorini nous a déclaré :

" Elle est le leader de sa génération et elle confirme sa domination. Elle bat ce qu'elle a à battre. " Kotkikova est certes le leader de sa génération  sur  le  steeple-chase, mais on ne peut s'empêcher de voir en  elle  l'une  des  futures  très grandes d'Auteuil tant elle semble tout faire avec une facilité presque déconcertante.  Kotkikova  va  devant, saute parfaitement, est calme avant la course, pendant la course, après la course. Elle a tout pour elle. Jean-Paul Gallorini a ajouté : " Chez "Montesson", tout est bon ! Vous me dites qu'elle est très bonne, je dis que c'est une "Montesson". Elle est de la famille de Katko et de Kotkijet et elle est de la trempe de ceux-là. Dans cette famille, il y a les racines, le tronc et des branches sur lesquelles il y a des points qui se détachent... "

Kobrouk encore deuxième

Lors de la victoire de Kotkikova dans le Prix Jean Stern (Gr2), Kobrouk se classait deuxième. Son entraîneur, Guillaume Macaire, était fataliste : " Nous ne prendrons que les miettes qu'elle nous laissera. " Ce dimanche, Kobrouk n'a à nouveau rien pu faire contre Kotkikova. Il a tenté de lui mettre la pression dans le dernier tournant mais la jument a répondu par une nouvelle accélération qu'il n'a pas pu suivre. Cependant, le comportement de Kobrouk est encourageant pour le futur. Comme dans le Prix Jean Stern, il s'est montré plutôt détendu à l'arrière-garde, lui qui avait tendance à énormément tirer. Kobrouk devrait finir par renouer avec le succès, à une seule condition : que Kotkikova ne soit pas là ! Guillaume Macaire nous a déclaré : " Kobrouk va dans le bon sens, mais derrière la jument qui est imbattable.

Lorsque Kobrouk est arrivé à sa hauteur, elle est repartie. Nous allons certainement courir le Prix La Périchole (Gr3). "

Karelcytic rassure son entourage

Karelcytic venait d'être arrêté dans le Prix Jean Stern. En prenant la troisième place de ce Prix Ferdinand Dufaure, il rassure son entourage. Karelcytic avait déjà montré des moyens, notamment à 3ans. Le fils de High Rock apprécie les pistes plutôt rapides et il l'a à nouveau montré ce dimanche. François-Marie Cottin était enchanté de la prestation de son pensionnaire. Il nous a déclaré : " Je suis ravi de sa performance. L'autre jour, ce n'était pas concluant, nous n'étions pas donc pas très confiants avant l'épreuve. Ce dimanche, mon pensionnaire se réhabilite, mais le terrain a beaucoup joué dans sa bonne prestation. "

Une fille de Kotkita

Élevée par le haras des Coudraies par le comte Pierre de Montesson -, Kotkikova est née pour sauter. Sa mère, Kotkita (Subotica), a remporté le Prix Cambacérès (Gr1) et s'est classée troisième du Prix Renaud du Vivier (Gr1). Au haras, elle a donné Kotkidy (Anabaa Blue), vainqueur du Prix Wild Monarch (L), et Karlak (Westerner), troisième du Prix Finot (L). Après Kotkikova, Kotkita a produit Kalikova (Irish Wells), une femelle de 3ans, et Kitkou, un 2ans par Martaline.

Kotkita est la sœur de Katkovana, deuxième du Grand Steeple-Chase d'Enghien (Gr2) et multiple gagnante de Listed, mais aussi de Kitka (Épervier Bleu), Kotky Bleu (Épervier Bleu) et Kotkido (Subotica). Troisième mère de Kotkikova, Kotkie est la génitrice de Katko et Kotkijet, cinq "Grands Steeple" de Paris (Gr1) à eux deux.