Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le top price pour un fils d’exchange rate

Autres informations / 03.05.2015

Le top price pour un fils d’exchange rate

Vendredi, avant le meeting des Guinées, Tattersalls organisait sa vente des Guinées. La session commençait avec des chevaux à l’entraînement, suivis par les poulains de la breeze up. Le top price à 230.000 Gns pour un fils d’Exchange Rate qui passait en toute fin de vente. Il portait en effet le numéro 284. Beaucoup de professionnels étaient restés pour voir le poulain ? dont Richard Hannon, Peter Doyle ou encore David Redvers qui semblait avoir remporté l’enchère à 220.000 Gns. Mais c’est finalement Charlie Gordon-Watson qui a eu le dernier mot à 230.000 Gns, pour un de ses clients de longue date. Le courtier a déclaré : « C’est un beau poulain, très bon marcheur, avec beaucoup de force. Il a fait un super breeze et il est par Exchange Rate, qui est un bon étalon. Cela valait le coup d’attendre. » Le poulain était consigné par Gaybrook Lodge Stud. Il avait été acheté 60.000 dollars à la vente de yearlings de septembre de Keeneland. Il faut d’ailleurs noter que les trois premiers top prices de cette breeze up ont tous été achetés yearlings lors de la vente de sélection de Keeneland.

Du côté des chevaux à l’entraînement, c’est le lot 92, Castlelyons (Papal Bull) qui a signé le top price. Wild card était le dernier lot de la catégorie "chevaux à l’entraînement" à passer sur le ring. Consigné par son entraîneur, John Joseph Murphy, il a été acheté 170.000 Gns par Alex Elliott. Le hongre de 3ans venait d’ouvrir son palmarès de plaisante manière, pour sa première sortie, le 20 avril dernier à Cork. Le poulain va rejoindre l’entraînement de Robert Stephens. Les autres lots de la vente de chevaux à l’entraînement sont en dessous des 100.000 Gns.

Les chiffres de cette vente des Guinées sont sensiblement similaires à ceux de 2014. Le prix moyen enregistre une baisse de 4 % à 31.366 Gns, mais le prix médian est en hausse de 7 % à 23.500 Gns, ce qui souligne la force du marché. Le chiffre d’affaires est en hausse, avec une vingtaine de lots de plus par rapport à 2014.