Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Muguet et promesse de lendemains fleuris pour bawina

Autres informations / 02.05.2015

Muguet et promesse de lendemains fleuris pour bawina

SAINT-CLOUD, VENDREDI. PRIX DU MUGUET (GR2)

MUGUET ET PROMESSE DE LENDEMAINS FLEURIS POUR BAWINA

C'est avec une vraie maestria que Bawina (Dubawi) a remporté le Prix du Muguet (Gr2), vendredi 1er mai à SaintCloud. Sur une piste qui est devenue de plus en plus souple au fur et à mesure de l'avancement de l'après-midi, en raison d'une pluie fine persistante, la représentante de la casaque Wertheimer et Frère a rappelé à tous qu'elle excellait sur la piste à main gauche clodoaldienne. Déjà titulaire de deux succès l'an dernier sur ce même tracé des 1.600m, elle y reste du coup invaincue. Voilà pour l'approche statistique. Sur le plan sportif, la fille de Dubawi a réalisé une vraie grande valeur pour sa rentrée, surclassant dans le final de ce Prix du Muguet Spoil The Fun (Rock of Gibraltar), qui avait l'avantage d'avoir effectué sa rentrée en Allemagne, et Esotérique K (Danehill Dancer), lauréate de Groupe 1 en 2014 et véritable fil rouge dans les épreuves de haut niveau européen sur le mile.

L'autre enseignement de l'épreuve concerne bien sûr la rentrée manquée d'Avenir Certain K (Le Havre). La pensionnaire de Jean-Claude Rouget s'est montrée trop tendue en début d'épreuve pour espérer jouer un rôle. " Elle a fait sa course dans la ligne opposée, avant même d'aborder la ligne d'arrivée. Elle n'a pas respiré et s'est asphyxiée ", expliquera l'entraîneur palois après l'épreuve.

Bawina avait tout pour elle

Déjà magnifique au rond, dans son style bien à elle (petit modèle exprimant beaucoup de puissance), Bawina a visiblement passé avec succès le cap, souvent difficile pour les pouliches, de 3 à 4ans. Voilà le même constat exprimé par son entraîneur Carlos Laffon-Parias.

" La pouliche a bien évolué entre son année de 3 et de 4ans. Aujourd'hui, on avait tout pour nous, car elle était bien placée au poids. J'avais peur qu'elle manque un peu de travail, mais, finalement, elle le fait de plaisante manière. "

À la recherche d'un Groupe 1

Bawina a fourni d'emblée une grande valeur et peut viser la consécration qui lui manque évidemment : une citation de Groupe 1. Nul doute que son entourage va tout mettre en place pour atteindre cet objectif. Là encore, Carlos Laffon-Parias nous apprend : " Bawina était gagnante de Gr3. Elle l'est au niveau Gr2 dorénavant. On aimerait maintenant lui faire gagner un Gr1. La logique voudrait qu'on aille sur les Falmouth Stakes (Gr1) ou le Prix d'Ispahan (Gr1) dans lequel elle est engagée. Elle a aussi une possibilité de Gr2 à Ascot. Pour le moment, rien n'est vraiment défini. "

Lauréate de Gr3 l'an dernier (Prix de Lieurey), quatrième de la Poule d'Essai (Gr1) et cinquième du Prix du Moulin de Longchamp (Gr1), Bawina devrait apporter de nouveaux plaisirs à sa célèbre casaque bleu et blanc. Pierre-Yves, manager des "Wertheimer", soulignait pour sa part : " C'est une super pouliche. Ce qu'elle fait aujourd'hui est très bien.

Il ne faut pas oublier que l'an dernier elle ne comptait qu'un seul faux pas. C'était dans le Prix de Diane, sur une distance trop longue pour ses aptitudes. On va maintenant réfléchir pour la suite de son programme. "

Spoil the Fun combattif en diable

L'épreuve a été conduite dans premier temps par Avenir Certain, "trop" bien sortie de sa stalle 1, et Saint Grégoire (Le Havre), normalement dévolu au rôle de leader pour la précitée. En fait, il n'a pu couvrir cette dernière qu'en abordant le tournant. Pour sortir de celui-ci, Spoil the Fun (Rock of Gibraltar) s'est glissé côté intérieur, profitant de la baisse de régime d'Avenir Certain.

Simultanément, Bawina fournissait son effort en pleine piste et prenait rapidement l'ascendant sur son aîné. Au sein du peloton, on pouvait remarquer le long effort final d'Esotérique qui prenait une très nette troisième place. Le premier accessit de Spoil the Fun a transporté de joie son entraîneur Christophe Ferland. " La performance de Spoil the Fun est extraordinaire, il est meilleur que jamais. Aujourd'hui, il a eu une bonne course, voyageant derrière Avenir Certain, et il a plongé en dedans pour finir. Il est battu par meilleur, mais il produit une superbe performance. C'est un cheval qui a eu de gros combats dans sa carrière et aujourd'hui il nous fait vraiment plaisir, laissant son cœur sur la piste. Il devrait se diriger maintenant sur le Prix du Chemin  de  Fer  du  Nord (Gr3). " Le 6ans avait l'avantage d'avoir effectué sa rentrée par rapport aux "grosses" cylindrées qu'il affrontait. Son entraîneur s'est expliqué à ce sujet : " Je n'étais pas très confiant de le courir directement corde à gauche à SaintCloud, un tracé qu'il n'aime pas trop. C'est pour cette raison qu'il a effectué sa rentrée en Allemagne où il avait été très gêné et était venu, malgré tout, bien finir. "

Programme inchangé pour Avenir Certain

Avenir Certain n'a indéniablement pas produit sa vraie valeur lors de cette réapparition. Pour Jean-Claude Rouget,

" Avec le 1 dans les stalles, elle s'est élancée très vite et a fait sa course dans la ligne opposée. Avec le 7 ou le 8, elle aurait pu gérer son effort et venir finir sur les autres. Avec la différence de poids, je ne crois pas qu'elle aurait été capable de battre Bawina aujourd'hui. On sait aussi que les pouliches ont quelquefois du mal à être au mieux au printemps de leurs 4ans. Elles progressent souvent au fur et à mesure de la saison. Souvenez-vous de Trêve l'an dernier. Quant à Avenir Certain, son programme reste inchangé. Une participation à Ascot reste toujours d'actualité. "

La nièce d'Egyptband

La mère de Bawina, Esneh (Salder's Wells) appartient à l'une des plus belles familles Wertheimer. Lauréate de "B", Esneh est une fille d'Egyptown (Top Ville), double lauréate de Listed-race. Mais cette dernière est surtout passée à la postérité  comme mère de la championne Egyptband (Dixieland Band), époustouflante lauréate du Prix de Diane (Gr1) 2000 et deuxième, la même année, du Prix de l'Arc  de Triomphe (Gr1).

Egyptown a aussi donné l'atypique Northerntown (Manila), lauréat de Groupe 3 en plat (et troisième du Prix Royal-Oak, Gr1) avant de devenir le roi d'Enghien sur les obstacles – il compte pas moins de quatorze succès dans les spécialités de l'obstacle.