Poules d’essai : des "poules" avec  du style

Autres informations / 13.05.2015

Poules d’essai : des "poules" avec du style

Même si les parcours ont aussi fait la différence, les Poules d’Essai ont permis à de très bons chevaux de s’imposer. En pleine éclosion ce printemps, Style Vendôme  (Anabaa) a confirmé sa victoire du "Djebel" (Gr3) en empochant la Poule d’Essai des Poulains (Gr1). Chez les pouliches, Flotilla  (Mizzen Mast) a réalisé un petit exploit. Elle effectuait sa rentrée et a réussi à aller chercher Ésotérique (Danehill Dancer) qui avait fait le trou. Plus chez les mâles que les pouliches – qui étaient pourtant deux de plus – des chevaux ont pris des coups et le parcours a été très décousu, avec un peloton sur quatre épaisseurs. Dans ces courses "à la mort", les lignes droites ont été des jeux de relais et seuls les plus forts ont réussi à s’accrocher jusqu’au bout. Le plus malheureux de tous, c’est le troisième de la Poule d’Essai des Poulains, Intello (Galileo). Parti de la corde 17, il a été pris entre de multiples coups de tampon dans le parcours et, quand il a pu enfin s’extirper de la masse des concurrents qui reculaient, il a terminé en boulet de canon. Mais le cas d’Intello ne doit pas occulter le fait que de bons chevaux ont fait l’arrivée, ce qui devrait permettre au rating de la course de repartir à la hausse. L’arrivée est plus limpide chez les femelles et dimanche, le temps record de la Poule d’Essai des Pouliches, détenu jusqu’alors par Zarkava (Zamindar), a été battu par Flotilla. Les mâles se sont aussi approchés du record du parcours. Enfin, il faut souligner que les Poules d’Essai sont restées françaises, alors qu’on pouvait craindre, surtout chez les mâles, une domination des britanniques. Style Vendôme et Flotilla ont été élevés par des éleveurs français (Guy Pariente à Colleville pour Style Vendôme ; Éric Puerari-Oceanic Bloodstock et Ariane Gravereaux aux Capucines pour Flotilla) et appartiennent à des propriétaires (le comte André de Ganay, Christian Baillet et Son Altesse le Cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani) qui font courir en France. Finalement, on ne peut être que conquis par le cru 2013 des Poules d’Essai.