Queen's jewel affole les radars

Autres informations / 24.05.2015

Queen's jewel affole les radars

POUR MOI COOLMORE PRIX SAINT-ALARY (GR1)

QUEEN'S JEWEL AFFOLE LES RADARS

Ces trois données chiffrées résument à elles seules la domination de Queen's Jewel (Pivotal) dans le Pour Moi Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1) : 3, 6 et 2'00''87. La pouliche a battu le record des 2.000m de Longchamp, et derrière elle, les longueurs se sont accumulées. Elle se positionne comme l'une des favorites du prochain Prix de Diane Longines (Gr1).

La course a été menée à un train très soutenu par Varana (Sea the Stars). Queen's Jewel semblait avoir du mal à suivre au départ, accompagnée aux bras par Maxime Guyon. Dans la fausse ligne droite, quand Christophe Soumillon a repris sa partenaire, Queen's Jewel est enfin entrée réellement dans la course. Elle suivait alors olorda (Lord of England), qui l'a ramenée tranquillement vers les pouliches de tête. Dans la ligne droite, dès que Maxime Guyon lui a demandé de s'étendre, Queen's Jewel a fait très vite la différence. L'impression était d'autant plus saisissante que les pouliches de tête, avec ce rythme infernal, cédaient complètement. Seule Wekeela (Hurricane Run), montée très patiemment à l'arrière-garde par Jean-Bernard Eyquem, a comblé beaucoup de terrain...

Encore besoin de s'aguerrir...

Queen's Jewel est une pouliche encore toute neuve : ce n'était que sa troisième sortie (et sa troisième victoire !). Ce manque d'expérience a joué dans son comportement en course, comme l'a expliqué Freddy Head, son entraîneur : " J'ai eu un peu peur au début, quand j'ai vu qu'elle avait du mal à suivre. Elle manque encore de métier et va s'aguerrir au fil des courses. Mais dans la "ligne" droite, elle a eu un passage formidable, quand les autres n'en pouvaient plus. Elle gagne comme une jument de fond, qui pourra aller sur 2.400m plus tard. Mais pour le moment, elle va aller sur le Prix de Diane Longines. Le déroulement de la course sera différent, et il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Mais il est certain que c'est une très, très bonne pouliche. "

Un essai convaincant pour Wekeela

Wekeela était l'une des pouliches qui tentaient le grand saut, puisqu'elle n'avait jusqu'à présent gagné que deux courses, à Bordeaux. Un parcours protégé donc, mais la pouliche avait impressionné lorsqu'elle avait triomphé dans le Prix La Lagune (D), après avoir loupé son départ. Son essai au plus haut niveau est très convaincant, comme l'a confirmé Marc Sillam, racing manager de Daniel-Yves Trèves : " Elle réalise une très bonne performance et tombe sur une bonne pouliche. Le lot s'était creusé, ce qui nous avait incités à courir. C'était le bon moment pour la tester à ce niveau. Nous pensions aussi qu'elle serait mieux sur plus long. C'est prometteur pour l'avenir. Pour la suite de son programme, rien n'est encore décidé. "

Encore plus loin, Olorda, au courage, est venue arracher la troisième place à princess Charm (Rip van Winkle), qui a cheminé le long de la corde. La pouliche avait impressionné lors du Prix Vanteaux (Gr3), mais dans une course disputée sur un terrain plus souple. Elle n'a pas eu la même efficacité sur une piste rapide, tout en faisant preuve de courage.

Princess Charm n'a pas démérité non plus, en étant montée plus près de la tête que lors du Prix Pénélope (Gr3). Elle aussi aurait apprécié une piste plus souple, comme nous l'a confié Carlos Lerner, son entraîneur : " La course a été très régulière, nous avons essayé d'être plus proches de la tête qu'en dernier lieu, et elle a craqué un peu pour finir. Malgré tout elle court très bien. Nous devrions rester sur cette distance-là et un terrain un peu plus souple pourrait être un plus.

La fille d'une championne argentine

Queen's Jewel est le troisième produit de sa championne de mère, Safari Queen. Le deuxième produit se nomme royalmania K (Elusive Quality), gagnante l'an dernier du Prix Finlande (L).

Safari Queen était la meilleure pouliche de sa génération en Argentine. Elle a une propre sœur, Safari lady, placée de Gr3 en Argentine. Son père, lode, un fils de mr prospector, n'a pas réussi à gagner de Stakes. Il appartient à la même souche qu'Encosta de lago et fait partie des étalons de tête en Argentine. Il a également produit lazy lode, double lauréat du Hollywood Turf Cup (Gr1), lord Jim, champion 2ans en Argentine, Special lady, meilleure 3ans au Brésil...