Au bonheur des dames

Autres informations / 14.06.2015

Au bonheur des dames

Ils seront sept au départ du Prix Bertrand du Breuil Longines– Ex Prix du Chemin de Fer du Nord (Gr3) : deux mâles et quatre pouliches. Ces dernières s’annoncent difficiles à battre ce dimanche. L’attraction de la course est, bien entendu, Avenir Certain (Le Havre). La pensionnaire de Jean-Claude Rouget revient sur le lieu de son deuxième exploit : il y a un an, elle remportait le Prix de Diane Longines (Gr1). Avenir Certain a effectué une mauvaise rentrée dans le Prix du Muguet (Gr2). Son entourage a de ce fait préféré venir courir ce Gr3 cantilien plutôt que de partir à Royal Ascot. À Saint-Cloud, elle a tiré pendant la première partie de parcours, évoluant nez au vent côté corde, sur une piste pénible. Ce dimanche,  Avenir Certain doit faire oublier cette mauvaise sortie. Elle en a les moyens.

FINTRY, SUR SON PARCOURS

Fintry (Shamardal) est invaincue sur le parcours de ce Prix Alain du Breuil. La pouliche avait d’abord remporté le Prix Volterra (L) par six longueurs sur piste très souple avant d’enlever le Prix de Sandringham (Gr2). Fintry reste cependant sur une rentrée moyenne dans les Dahlia Stakes (Gr2– 1.800m). Après avoir patienté à l’arrière-garde et être venue en pleine piste, elle n’a pas réussi à placer son accélération. Précisons que Fintry a réalisé ses deux plus mauvaises sorties à Newmarket, hippodrome qui reste particulier. À Chantilly, elle peut reprendre le cours de ses succès. Faufiler et Sea Front en embuscade Double gagnante de Listed, Faufiler (Galileo) vient de s’imposer pour sa rentrée dans le Prix de Montretout (L). Elle devançait à la lutte Royalmania (Elusive Quality), laquelle vient cependant de mal courir ce vendredi, dans La Coupe de Longchamp (Gr3). Faufiler a le droit d’avoir progressé sur cette sortie et peut arbitrer le match entre Avenir Certain et Fintry. Sea Front (Le Havre) reste elle aussi sur un succès à la lutte dans une Listed, le Prix de Maurice Zilber. Elle battait Brioniya (Pivotal) et Royalmania. On notera que Faufiler a déjà battu Brioniya : c’était en 2014, dans le Prix Casimir Delamarre (L), et elle la laissait à cinq longueurs. Les lignes sont davantage en faveur de Faufiler que de Sea Front, d’autant plus que cette dernière semble avoir une marge de progression moins importante.

SPOIL THE FUN APRES LE MUGUET

Spoil the Fun (Rock of Gibraltar) reste sur une bonne deuxième place dans le Prix du Muguet. Cependant, il devra rendre du poids à tous ses adversaires ce dimanche et aurait peut-être préféré une piste plus assouplie. Il avait conclu deuxième de ce Prix Bertrand du Breuil en 2014. Quatrième du Prix du Jockey Club (Gr1) 2014, Wild Chief (Doyen) n’a pas convaincu depuis. Pour sa rentrée, il a été battu par le bon Guiliani (Tertullian), lequel s’est ensuite classé deuxième d’Amaron (Shamardal) dans le Badener Meile  (Gr2). Cela ne s’annonce pas suffisant.