Belle impression de george patton pour ses débuts

Autres informations / 27.06.2015

Belle impression de george patton pour ses débuts

PRIX DE

L’hÔTELLERIE (F)

Le frère du placé du

Jockey Club (2015), War Dispatch (War Front), George Patton (War

Front) n’a pas fait dans le détail en s’imposant facilement, dès ses débuts,

dans le Prix de L’Hôtellerie (F). Après avoir eu du mal à trouver sa place dans

le peloton, George Patton est finalement resté à l’extérieur de ses

adversaires, pour devoir, dès lors, voyager dans le tournant final en quatrième

épaisseur. Celui qui était le favori de l’épreuve a eu un très beau passage à

trois cents mètres du but, faisant vite la différence avec l’opposition. Il rallie

le poteau d’arrivée seulement accompagné aux bras par son jockey, Christophe

Soumillon. Le pensionnaire de Jean-Claude Rouget a laissé entrevoir de la

qualité, montrant un bon changement de vitesse dans la phase finale, et semble

posséder une marge de progression intéressante. De plus, George Patton a

devancé deux poulains déjà expérimentés et qui ont couru dans des lots ayant

répété. Son frère, War Dispatch, avait, lui, débuté le 18 août 2014 dans le

Prix du Val Sery (F), derrière Full Mast (Mizzen Mast). War Dispatch

allait ensuite remporter six succès consécutifs, dont cinq obtenus sur une

surface synthétique. Ainsi, l’aptitude de son frère à la "fibrée"

n’était pas vraiment une surprise chez George Patton. Son entraîneur est revenu

pour Equidia sur la performance de son pensionnaire et sur son niveau de

préparation : « C’est un poulain qui n’avait pas beaucoup de travail derrière

lui, il n’a fait que deux bons canters. Mais il a été tellement impressionnant

lors de ces deux exercices que je préférais le débuter maintenant. Au départ,

je pensais plutôt le débuter début août, dans le Prix de Tancarville (F), mais

il m’a fait voir tellement de choses le matin que j’ai décidé de le courir

aujourd’hui. Je crois qu’il est tout simplement bon et qu’il a peut-être plus

de vitesse que son frère. » Eternal Army (American Post) a évolué avec

l’animateur de l’épreuve, You’re serious (Medecis). Dans le sprint,

finalement, Eternal Army s’est bien allongé, mais n’a rien pu faire face à la

bonne fin de course du lauréat. sir Ottoman (Excellent Art) n’a pas

trouvé tout de suite le passage au moment du sprint final. Néanmoins, pour sa

deuxième sotie, le pensionnaire de Christophe Ferland a bien progressé dans la

phase finale, pour finir troisième à deux longueurs d’Eternal Army.

 

Le propre frère

de War Dispatch

George Patton (War Front) est le deuxième produit de Photograh

(Unbridled’s Song). Cette jument a déjà donné War Dispatch (War

Front). Ce dernier a remporté trois sorties à deux ans et poursuit son

invincibilité pour ses trois premières sorties en 2015. Il décroche sa première

épreuve black type en remportant le Prix Policeman (L), sur la P.S.F. de

Cagnes-sur-Mer, avant de réussir son passage sur le gazon dans le Prix de

Guiche (Gr3) et de confirmer par une troisième place dans le Prix du Jockey

Club (Gr1). Il est engagé dans le Grand-Prix de Paris, les Secretariat Stakes

et l’"Arc de Triomphe" (Grs1). George Patton et War Dispatch sont des

neveux d’homebound (Dixie Union), gagnante du Prix de Sandringham (Gr2),

Battle Paint (Tale of the Cat), deuxième du Prix Jean-Luc Lagardère

(Gr1), ou encore de Lines of Battle (War Front), lauréat de l’UAE

Derby(Gr2).