Candarliya prend la direction des groupes

Autres informations / 09.06.2015

Candarliya prend la direction des groupes

C’est

sur la moyenne piste et en bon terrain que s’est couru le Prix de la Gare de

Lyon (B). La pouliche de Son Altesse l’Aga Khan, Candarliya (Dalakhani), s’est

bien allongée dans la phase finale. Après son changement de jambes, elle a fait

la différence pour s’imposer de manière prometteuse. La pensionnaire d’Alain de

Royer Dupré a été montée en deuxième épaisseur aux côtés du favori, Big Blue

(Galileo). La seule pouliche de l’épreuve a ensuite bien accéléré à la sortie

du tournant final. Elle s’est vite portée aux avant-postes avant de prolonger

son effort. Après avoir mis quelques instants à se déclencher, elle finit dans

une belle action et s’impose finalement de trois longueurs. Son entraîneur a

expliqué : « Elle confirme ce qu’elle nous montre le matin. C’est une pouliche

très sérieuse, avec toutes les qualités des chevaux qui ont du fond. Elle est

froide dans le parcours et il faut vraiment lui demander pour qu’elle se livre

au mieux. Avec elle, on peut penser à aller sur un Gr3, voire peut-être un peu

plus. Il y a le Prix de Thiberville [une Listed qui se court à Longchamp, ndlr]

et le Prix de Pomone (Gr2) à Deauville. Le programme est assez conséquent. Ce

qui est important aussi, c’est que la piste [légère] d’aujourd’hui ne l’a pas

gênée, puisqu’elle avait une très belle action. Elle continue à se construire

de façon prometteuse.» Big Blue, qui comptait pourtant les plus beaux titres du

lot, n’a pas vraiment décollé dans la phase finale. Il n’a pas eu toutes ses

aises au moment du sprint final, mais ne s’est jamais montré menaçant pour la

victoire. Big Blue court comme un cheval qui pourrait encore être rallongé. Il

termine donc deuxième, à une courte encolure de l’animateur, le courageux

Vangaug (Gentlewave).

LE

PREMIER PRODUIT DE CANDARA

La mère

de la lauréate, Candara (Barathea) n’a pas réussi à s’imposer. Candarliya est

son premier produit. Elle a aussi un 2ans, Canessar, par Kendargent, et une

pouliche yearling par Dalakhani. Sa deuxième mère, Caribbeandriftwood (Woodman)

n’a couru qu’à 2ans, âge auquel elle s’est imposée dès sa deuxième sortie.