Communiqué

Autres informations / 17.06.2015

Communiqué

« Dans l’édition de votre journal du 10 juin dernier, vous n’avez pas manqué de relever les fausses sources, les manipulations, le détournement de paroles et les caméras cachées qui apparaissent dans le reportage diffusé sur la chaîne Canal Plus. J’avoue avoir été heureux, lorsque j’ai été contacté par cette chaîne de télévision pour réaliser un reportage qui devait rassembler un driver, un jockey de plat et un jockey d’obstacle. Cela s’est avéré faux et je ne suis pas fier du résultat. J’ai été personnellement très affecté par le montage du film, réalisé cet hiver à Cagnes-sur-Mer, qui a duré deux journées complètes, de 8 heures du matin à 17 heures. Les cinq minutes qui me sont réservées dans ce reportage Scandale à l’hippodrome sont issues des nombreuses prises de vues dont certaines images ont été tournées à mon insu. Ainsi, mes propos tenus sur le dopage des jockeys sont extraits et sont sortis du contexte de la compétition hippique. Je reconnais avoir été piégé par la journaliste Caroline Benarrosh, qui cherchait surtout à salir la réputation des courses et qui a volontairement ignoré les procédures et la régularité des contrôles des substances interdites. J’exprime mes regrets et je présente mes excuses à tous mes collègues jockeys et aux professionnels qui m’ont vivement fait connaître leur désapprobation. »

Marc-Antoine Billard