Deux raisons d’opter pour bueller

Autres informations / 23.06.2015

Deux raisons d’opter pour bueller

Bon quatrième lors de ses débuts à Chantilly, le 6 juin, Bueller (Medaglia d’Oro) dispose de beaucoup d’atouts pour s’imposer, mercredi, dans le Prix de Mont-l’Évêque (B). Il va être rallongé, passant de 1.100 à 1.400m. Ce point devrait grandement le servir, vu la manière dont il a conclu lors de ses débuts. De plus, il dépend de l’effectif d’André Fabre, dont on sait que les 2ans commencent vraiment à se faire connaître durant l’été. Pour preuve, l’inamovible tête de liste des entraîneurs ne compte qu’un succès, cette année, dans la jeune génération. Avec six candidats, le Prix de Mont l’Évêque (B) n’a pas attiré la grande foule et ne compte pas dans ses rangs de poulain au profil attrayant. Raison de plus, donc, de se tourner vers Bueller.  Élément déjà expérimenté, Salerno (Trajano) vient de s’emparer de la deuxième place d’un un bon "réclamer" à Saint-Cloud. Il a sa place à l’arrivée. Récent débutant – septième du Prix de Thimecourt (F) à Chantilly le 19 juin –, Play it Again Tom (Panis) court de façon rapprochée, à cinq jours d’intervalle. Fabrice Vermeulen arrive de Deauville avec deux pensionnaires. Dik'henriteladit (Diamond Green) vient de prendre une troisième place à Marseille. Cela peut suffire pour monter sur le podium. Fabrice Vermeulen présente aussi le seul inédit de la course, Hispano (Elusive City). Sa mère, Hasene (Akarad), avait décroché une mention black type en se plaçant troisième du Prix d'Automne (L) à Longchamp. Elle est par ailleurs la soeur d’Execute (Suave Dancer) et de Tôt ou Tard (Robellino), mais n’a pas vraiment brillé à ce jour au haras. Enfin, pour boucler le champ de partants de ce Prix de Mont-l’Évêque (B), évoquons le cas d’Arenox (Naaqoos), seul supplémenté de l’épreuve. Ses débuts lyonnais ont été hypothéqués par un départ manqué. Difficile pourtant de lui voir une chance de s’imposer.