Diamondsandrubies reprend de l’eclat

Autres informations / 28.06.2015

Diamondsandrubies reprend de l’eclat

C’était l’une des grandes malheureuses des Oaks anglaises (Gr1), le 5 juin dernier. Dans la phase finale du classique anglais d’Epsom, à la suite d’une vague lancée par Together Forever (Galileo), Diamondsandrubies (Fastnet Rock) s’était retrouvée prise en sandwich entre Together Forever et Star of Seville (Duke of Marmalade), étant totalement coupée dans son action. Elle avait néanmoins réussi à se classer quatrième. Dimanche, sur la piste vallonnée du Curragh, elle n’a pas eu à subir ce genre d’aléas et a signé avec un grand courage un succès revanchard. Il faut dire qu’elle a, cette fois, mis en oeuvre une approche plus offensive, installée immédiatement aux commandes de l’épreuve par son jockey, Seamus Hefferman. Elle a mené à un rythme régulier et occupait toujours la première place en abordant le "mur" final de la longue ligne d’arrivée de l’hippodrome situé dans la plaine du Curragh. Sans jamais s’envoler, Diamondsandrubies a résisté jusqu’au bout à toutes les offensives, dont celle venue de l’intérieur par Legatissimo (Danehill Dancer), deuxième, et celle venue de l’extérieur par Ribbons (Manduro), troisième. La lutte finale a vraiment été âpre et les écarts à l’arrivée reflètent parfaitement son caractère serré (courte encolure, tête). Premier constat : les deux plus hautes marches du podium sont occupées par des pouliches de 3ans. Le fait qu’elles aient tenu en respect, de peu certes, mais tout de même, des aînées confirmées de la valeur de Ribbons et Secret Gesture (Galileo), quatrième, nous apprend que cette génération est de qualité. Deuxième constat, Coolmore est, une fois encore, resté maître chez lui. Car Diamondsandrubies est entraînée par Aidan O’Brien pour le compte de madame Richard Henry. Or Richard Henry est un des associés de Coolmore, par ailleurs dirigeant de Primus Advertising qui a en charge la communication du consortium irlandais. Troisième constat, Legatissimo (une autre "Coolmore") conforte son statut de meilleure pouliche de 3ans de ce premier semestre grâce à son succès dans les 1.000 Guinées (Gr1), ses deuxièmes places dans les Oaks et les Pretty Polly Stakes (Grs1). Seamus Hefferman a commenté son succès en ces mots : « Je voulais surtout aller en tête car je savais qu’elle tiendrait. Elle est dure et Aidan O’Brien entraîne ses pensionnaires de façon à ce qu’ils progressent de course en course. Et effectivement,  elle a encore progressé. »

 

PRETTY POLLY STAKES

Gr1 - Plat - Femelles - 250.000 € - 2.000m

Pour juments de 3 ans et au-dessus. Poids : pouliches de 3ans, 56 kg ; juments de 4ans et au-dessus, 61 kg 1/2

 1RE DIAMONDSANDRUBIES (56) F3

(Fastnet Rock & Quartet Moon)

Pr/Mme R. Henry & Mme J.Magnier

El/Premier Bloodstock

Ent/A.-P. O'Brien

J/J.-A. Heffernan

 2E LEGATISSIMO (56) F3

(Danehill Dancer & Yummy Mummy)

Pr/M. Tabor, Mme Magnier& D.Smith

El/Newsells Park Stud Ltd

Ent/D. Wachman

J/Ryan Moore

 3E RIBBONS (61,5) F5

(Manduro & Sister Act)

Pr/Elite Racing Club

El/Elite Racing Club

Ent/J.-R. Fanshawe - J/Frankie Dettori

Autre(s) partante(s) dans l'ordre d'arrivée : Secret Gesture, Pleascach, Mutatis Mutandis, Brooch, Pollyana & Tamadhor. Tous couru (9). (Turf) 2'07"38. Ecarts : CTETE - ENC - 2.