Forest forest crée la surprise

Autres informations / 01.06.2015

Forest forest crée la surprise

Proposé à 17/1, Forest Forest (Forestier) ne faisait pas partie des favoris du Prix Rocking Chair. Même s’il venait de se classer bon sixième du Prix Stanley (L), il avait surtout couru dans des "réclamer". Mais le pensionnaire de Robert Collet est en pleine progression. La preuve avec sa victoire dans ce Prix Rocking Chair. D’abord placé en sixième position dans le parcours, il s’est rapproché en face dans le sillage de l’animateur, Cent Ans (Centennial). Entre les deux dernières haies, il a attaqué le protégé de Guy Cherel et tous deux ont été rejoints par Bulkov (Zambezi Sun), auteur d’un bel effort. Sur le plat, Bulkov a légèrement plafonné, se faisant remonter par Politikar (Poliglote) pour la troisième place. En tête, Forest Forest et Cent Ans se sont livré une belle lutte et c’est donc le premier nommé qui l’a emporté courageusement. « Il appartient à une famille de chevaux tardifs, nous a rappelé Ludovic Philipperon, jockey de Forest Forest. Il ne fait que progresser. Aujourd’hui, nous avions un peu peur de la distance, mais il le fait avec de la marge. Il ne fallait pas oublier qu’il venait de bien courir dans un bon lot en dernier lieu.» Effectivement, dans le Prix Stanley, Forest Forest avait donc fini sixième, mais il était tout près des cinq premiers. Et il avait bien suivi le mouvement dans la phase finale. Deuxième ce lundi, Cent Ans devrait rapidement ouvrir son palmarès. Quant à Politikar, il appréciera une distance plus longue.

LE NEVEU D’UN PLACE DE LISTED

Forest Forest est le fils de Forestier, père du bon Forest Bihan, exporté en Grande-Bretagne, et d’Oryade (Laveron), restée inédite. Oryade a donné Cup of Win (Califet), placée de huit de ses treize sorties, et Non Interdit (Irish Wells), vainqueur d’un gros handicap. Forest Forest est aussi le neveu de Question de Chance (Villez), troisième de Listed.