Khezerabad poursuit sa progression

Autres informations / 28.06.2015

Khezerabad poursuit sa progression

Il s’en

est fallu de peu pour que le grand favori du Prix Sea Bird (A), Khezerabad

(Dalakhani), ne soit battu pour sa deuxième sortie. Cette course qui s’est

déroulée en file indienne et au galop de chasse, s’est finalement jouée sur un

sprint. À cet exercice, le fils de Dalakhani n’est pas forcément le meilleur. Pour

finalement décrocher la victoire, le pensionnaire d’Alain de Royer Dupré s’est

montré courageux et il a réussi à résister au bon retour de Five Fifteen

(Zafeen). Khezerabad avait remporté de huit longueurs sa première sortie à

Maisons-Laffitte. Suite à cette victoire, il semblait seulement avoir effectué

un galop public. Très estimé par son entourage, le fils de Dalakhani passait un

vrai test dimanche à Saint-Cloud, face à des poulains beaucoup plus

expérimentés que lui. Malgré des conditions de course défavorables, il a réussi

à remporter l’épreuve. Alain de Royer Dupré a expliqué : « Il s’est passé ce

que l’on craignait, c’est-à-dire qu’il n’y a pas eu de train et que la course

s’est jouée sur un déboulé. Heureusement que Christophe [Soumillon, ndlr] a

anticipé, quand il a vu qu’aux 1.800m, ses adversaires n’avançaient pas. Malgré

tout, il n’était pas équilibré quand la pouliche est venue l’attaquer et il a

dû mettre un certain temps avant de réagir. Le poulain réagit bien malgré tout,

parce que c’est un bon cheval, mais il n’est pas dans la meilleure

configuration pour laisser exprimer tout son potentiel. Il va falloir gravir

doucement les étapes, mais c’est un chic cheval et il me plaît beaucoup. » La

seule pouliche du lot, Five Fifteen, était plus expérimentée.  La pensionnaire de Xavier Nakkachdji restait

sur deux accessits au niveau Listed, dont une troisième place dans le Derby du

Midi (L), derrière Night Run (Martaline). Son entraîneur nous a confié : « Five

Fifteen (Zafeen) a très bien couru aujourd’hui. Elle a sans doute réalisé la

meilleure performance de sa carrière. C’est une pouliche qui appartient à une

famille "Lagardère" qui donne souvent des "tardifs", celle

de Fragrant Mix (Linamix) et d’Alpine Rose (Linamix). J’ai pris mon temps avec

elle. Elle est en progrès et a vraiment obligé le gagnant à se livrer. Pour

rehausser encore sa valeur, on peut noter qu’elle n’avait pas l’avantage du

poids pour âge et qu’elle portait même une livre de plus que Khezerabad. Elle

devrait maintenant participer à une Listed pour pouliches de 3ans sur 2.400m,

le 14 juillet à Longchamp  [le Prix de

Thiberville]. » Celui qui finissait troisième du Criterium de Saint-Cloud (Gr1)

l’année dernière, Big Blue (Galileo) prend le deuxième accessit du Prix Sea

Bird (A). Lui aussi est un poulain expérimenté et semble être à sa place.

LA

FAMILLE DE KHALKEVI

Il faut

remonter à la troisième mère de Khezerabad, Khalisa (Persian Bold), pour

retrouver un élément de tout premier plan puisqu'elle a produit Khalkevi

(Kahyasi), qui a remporté quatre de ses cinq sorties. Il s’est imposé dans le

Grand Prix de Paris (Gr1) – formule sur 2.000m – et dans le Prix Hocquart

(Gr2). Dans ce dernier, il battait Black Sam Bellamy (Sadler’s Wells), le

propre frère de Galileo.